Abelle Bowala attendue au Parlement du rire à Abidjan

La référence des humoristes dames du stand-up en RD Congo, Abelle Bowala est invitée aux tournages de la saison 4 du Parlement du rire, à Abidjan, en ce mois d’octobre. Bourrée de talents, la jeune Bowala défendra sûrement le drapeau rd-congolais. Une production Gondwana-City du très célèbre humoriste africain Mamane. « Le tournage aura lieu du 19 au 28 octobre 2017, au Palais de la Culture, et moi, j’interviendrai les 26 et 27 octobre avec 3
sketches 
», a-t-elle avancé.

Rappelons que ce n’est pas pour la première fois qu’elle participe à des grands événements d’humour en Afrique. En 2016, elle avait représenté la République Démocratique du Congo à la 6ème édition de Marrakech du rire qu’organise chaque année l’humoriste international Jamel Debbouze. La même année, elle était sur les planches de la 4ème édition de FIHA d’Omar Defunzo. Depuis qu’elle a été revélé au public rd-congolais par le prestigieux festival Toseka à Kinshasa, l’humoriste rd-congolaise Abelle Bowala avance à grand pas. Elle est sollicitée par-ci, par-là, et a même crée, une plateforme humoristique où elle coache les très jeunes humoristes aux techniques et autres conseils professionnels. Signalons qu’avant elle, la Rd-Congo était représentée par deux rd-congolais –Rock Bodo et Ronsia Kukielukila.

 

Citer parmi les grandes scènes qui boostent les talents d’Afrique, « Le Parlement du rire » est une série d’émissions enregistrées en public, proposant un plateau d’humoristes africains, jeunes talents et artistes confirmés, de tous les pays d’Afrique francophone. Les quatre grands humoristes qui composent le Bureau Exécutif de ce parlement commentent ou pas, les interventions des parlementaires, font des apartés, des tête-à-tête, des solos, des interventions en lien ou pas avec les sketches des humoristes invités. Les parlementaires sont des humoristes invités. Ils doivent conquérir le peuple par leurs mots.

 

Tandis que la vox populi est le public. Il vote par acclamations ou rires après avoir été captivé par les parlementaires. « C’est la démocratie directe », nous renseigne l’artiste. Plusieurs langages et sujets traités par les humoristes invités sont puisés des réalités africaines. Ce programme ne révèle pas seulement les nouveaux talents africains de l’humour, mais soutient également la langue française qui est le symbole de la francophonie.

 

Plein succès à la talentueuse Abelle Bowala.

DANY KABANGA

 

Related posts