Au Shark Club, Moïse Mbiye a libéré les chrétiens de Kin

Il a totalement réussi son concert pygmanté. Le pasteur-chanteur Moïse Mbiye a contenu le Shark Club à Kinshasa, ce dimanche 14 mai 2017 dans la soirée. Devant un monde fou, le chantre de Siloe a émerveillé son public en passant en revue son riche répertoire.

Tour-à-tour, il a exécuté plus d’une dizaine de chansons notamment « Tango na ye », « Oza mosantu » en featuring avec Bébé Suza devenue Sœur Suza, « Lipata na nkembo », « Ta présence », « Yesu azali awa » tirée de l’album Champion, « Molimo », « Ngolu na yo » en feat avec Mike Kalambayi (album Champion), « Eben Ezer », « Nabimi molongi », « Toko sungana », « Bilaka » (Champion), « Muinda », « Libonza ya motuya » revisitée par le rappeur rd-congolais El Georges et le chanteur de la diaspora rd-congolaise Jonathan et « Héros ».

 

En dehors de ses accompagnateurs musiciens habituels, le Moïse de la musique gospel rd-congolais était également conduit par la chorale Luc Gillon très connue pour ses spectaculaires prestations en République Démocratique du Congo et ailleurs. Complicité au rendez-vous. Ce concert a connu une ambiance irréprochable. Le public a également chanté en unisson avec le pasteur-chanteur du début jusqu’à la fin et s’est vu délivré. Pour Tim Katshabala, admirateur de Moïse Mbiye, ce play list a été bien pensé et a rencontré la volonté de tous ceux qui ont acheté les billets. « Nazongi na esengo », a-t-il lâché.

L’entrée fracassante de la chorale Luc Gillon et le groupe d’accompagnement de Moïse Mbiye. Ph.Eventsrdc.com

 

Moïse Mbiye en communion avec le public. Ph.Eventsrdc.com

Après observations et renseignements, les agents présents dans les stands des différents sponsors ont manifesté leur joie quant à la réussite de cet événement. Ils ont rencontré un public exceptionnel, ont présenté leurs produits et ont réellement vendu leurs produits. Ils remercient l’agence de communication Pygma pour l’organisation de ce show et souhaitent la tenue d’un autre dans un futur proche. Même son de cloche du côté du public.

 

Rappelons que Pygma n’est pas à son premier événement de musique religieuse, il organise chaque deux ans, le festival du gospel de Kinshasa qui réunit plusieurs chœurs de la Capitale.

CINARDO KIVUILA  

Related posts