Coupe de la CAF : DCMP vs Gor Mahia (2-1), un match, une qualification, une histoire en vert…

Enfin… Oui, Enfin les vieux démons vaincus 8 années après. Ce club qui a vécu vents et marrées, traversant le désert avec une croix sur les épaules, a finalement vu la lumière de la CAF.

Un daring porté par Vidiyé Tshimanga, a ouvert une autre page de son histoire en campagne africaine après avoir rompu avec son éternel mari “Limete 16e rue”!

Les À-côtés

Il est 13h00, les rues de Kinshasa sont plutôt timides, rien ne montre que Daring joue le match de l’année, les Bana Dora n’existent pas, comme qui dirait “Bakenda na Fibo”… Ça pressentait un stade vide. On dirait la peur de perdre dépassait l’envi de gagner !

Mais, non… Ils sont là quand-même, ces vrais immaculés qui ont tout accepté pour ce Dora… « Lelo Toko loba trop te, musala eleka baloba, Ajax béton », criait un handicapé physique, de vert-blanc vêtu comme un Kimbanguiste à la fête de Nkamba.

Contactez la Rédaction au +243998321400

La coutume respectée

Chansons, cris, encouragements, acclamations, tout…! En l’honneur des héros du jour ceux, sur qui se reposaient les cœurs des imaniens.

«Eh ya Dora mema nga na poules, Kobanga eloko te, d’Afrique ya biso nioso… Oyo ekoya Eya», chantait martyrs cet après-midi là.

L’homme du moment c’est lui. Toujours dans son style assez décontracté, Ie congolais de Brazzaville Isaac Ngata entraîneur du Daring, est bien là avec son T-shirt rouge et sa casquette blanche, sans oublier la star de l’équipe, le latéral droit Mukoko Amale alias “soso”.

Place au jeu !

La tension monte d’un cran, congolais et kényans plus qu’ennemis sur la pelouse, ça chauffe !!!

La peur, la peur, encore la peur de perdre qui se payait cash avec un but adversaire comme d’habitude dès l’entame du match….sur une erreur de concentration, les visiteurs marquent de la tête, but…. !!! (0-1) à la 11e minute seulement.

Fimbu à la Nairobi retenti dans un Kamanyola en silence de cimetière..!
«Ah Nzambe, pourquoi ba tiaka biso kaka but na martyrs ? », se disait un jeune homme visiblement désespéré

Et non, Daring a un préparateur mental sur l’aire de jeu, qui s’appelle Mukoko Amale (soso). Ce dernier ne cesse de motiver ses coéquipiers. Vif, présent et leader, tout passer par lui et le danger était permanent.

Le coaching est l’art, la marque des grands entraîneurs

Comprenant que son milieu n’avait pas besoin de beaucoup défendre et multiplier les déchets techniques avec deux récupérateurs de métier, Ngata ose et passe à la technicité, à la créativité et la conservation de la balle.

Il monte Arsene Loko avant la mi-temps à la place du capitaine Doxa Gikanji. Coaching payant, le rythme a changé, le milieu devient dynamique et devant ça carbure… Bien qu’en essayant d’égaliser DCMP s’est spectaculairement exposé. Heureusement Mouko Barel était concentré.

Trouvé en profondeur par Likuta, Amale dans ses oeuvres, déborde et trouve Bongonga en renard de surface pour l’égalisation juste avant la mi-temps…. But (1-1), compteur à zéro. Mitema ekiti mua muke. Kamanyola fait un grand ouff de soulagement.

La deuxième mi-temps maîtrisée. Comme prévu, Ngata lance Junior Mbele à l’heure de jeu pour qu’il achève le travail initié par Musinga à gauche… Première touche, percussion, centre et Koné Junior délivre DCMP… But!!! (2-1) Imana passe devant et est qualifié.

Baleki mais bazo ndima te…. La peur continue de survoler le ciel de martyrs, chaque descente de Gor Mahia faisait battre les coeurs imaniens, puisqu’un deuxième but adversaire aurait tout compliqué. Barel Mouko vigilant, inonga Baka en difficulté, les yeux braqués vers le marquoir… Tic tac, tic tac… Le chrono marche comme un caméléon..! Arbitre kata match.

Mitema Pembe face à l’histoire

C’est Terminé…. Pleure, joie, émotion, Euphorie… Daring brise la malédiction, de François Epoma, Mwiny Zahera…..Otis Ngoma, en passant par Agostinelli et ses italiens, le Messi se nomme Isaac Ngata

Mais l’homme de la situation s’appelle Vidiyé Tshimanga, le président qui a transformé son club en une assemblée des saints, Maranatha, Hosanna Club Motema Pembe…. Football sans fétiche ! Et oui… C’est sans précédant.

Porté sur les épaules, le président supporter fait couler quelques gouttes des larmes et il s’est sûrement dit… “Enfin, on l’a fait”

DCMP jouera enfin la phase de groupes, comme souhaité par les amoureux du football qui en avait ras-le-bol de voir toujours les mêmes noms… «Enfin bako leka pe na Canal+»

NzambE akoti likambu ya Dora….. Objectif, 12 matchs en coupe de la CAF, après cette qualification, comprendra qui pourra.

Dora Béton !

GEDE LUIZ KUPA

Lire aussi : Coupe de la CAF : DCMP brise (enfin) la malédiction et accède en phase des groupes

Notre FM. Clique sur ce visuel

Related posts