Demi-finaliste de « The Voice Afrique Francophone » saison 2, Jannelie Makumi prépare son tout 1er disque

Talentueuse et ambitieuse, la chanteuse rd-congolaise Jannelie Makumi apprête avec détermination son tout premier album dont le titre n’est pas encore dévoilé. En visite à la rédaction d’Eventsrdc.com à Kinshasa Gombe, elle a justifié son silence d’après « The Voice Afrique Francophone » où elle a fini la course comme demi-finaliste par la préparation de son premier opus. « Je n’ai pas croisé mes bras ni dormi sur mes lauriers. Je travaille et je tiens à enregistrer toutes les chansons que mon équipe artistique à valider, puis nous trouverons un nom qui signifiera ou reflètera la mélodie et la musique que j’ai concocté pour un public connu et inconnu, et enfin, je le larguerai sur le marché ».

Promesse. Jannelie ne nagera pas seulement dans le RnB où elle puise ses racines, mais plutôt dans tous les autres styles de musique, avec un accent particulier sur sa rumba natale. « Personnellement, ma musique n’a pas des frontières. Je m’adapte à tous les beats qui se présenteront à mes oreilles », a-t-elle insisté.

Combien de titres retrouverons-nous dans votre premier disque et à quand sa sortie ?

Sauf imprévu, je sortirai 12 chansons. Jusque-là, j’ai fini 6 et il  reste encore 6. Mon album sera sur le marché en 2020, au plutard au mois de mars. Pour jauger le marché et baliser mon chemin, je lancerai un single intitulé « Ça va aller ». C’est pour moi une façon de faire déguster mon album qui arrive au public.

Votre album sera-t-il 100% RnB ou y-aura-t-il d’autres styles qui seront rajoutés ?

Il y aura plusieurs styles. J’essaie de mélanger des styles pour donner un nouveau tempo comme l’afro-beet et le RnB. Je suis convaincue que tout le monde se retrouvera dans cet album.

De la 1ère à la 12ième, seulement la voix de Jannelie ou d’autres artistes rd-congolais et étrangers se joindront à vous ?

Il y a d’autres artistes qui se sont déjà joints à moi et avec qui nous avons signé des feats. Certains sont très connus et d’autres sont connus, mais que je ne citerai pas leurs noms avant la sortie de mon disque. Ils sont tous talentueux. C’est une surprise que je garde pour mes fans et pour tous les amoureux de la musique éparpillés à travers le monde.

L’une de prestations de la demi-finaliste Jannelie Makumi. Ph.Dr.Tiers

Rien n’a marché depuis « The Voice » jusqu’à ce jour. Raison pour laquelle vous vous dégonflez à travers « Ça va aller » ?

Ce titre englobe le tout -la vie sociale, la vie amoureuse, la famille, le travail, la musique, les relations… Ce n’est pas parce que les choses n’ont pas marché dans la compétition, mais plutôt parce que pour mieux vivre, il faut toujours espérer. Avec un peu d’espoir, nous pourrons avancer et atteindre nos objectifs.

C’est pourquoi je dis « Ça va aller » dans nos foyers, dans le sentimental, dans la vie quotidienne, de la vie de famille… « Ça va aller » dans un travail où les prévisions n’ont pas marché. C’est juste un message d’espoir que j’adresse à mon public. Je dis toujours, chanter n’est pas seulement faire écouter sa voix, mais aussi faire passer un message. En tant qu’artiste, nous devons aussi éduquer le monde. Cela fait partie de la mission d’un vrai artiste. Avec la musique, l’artiste peut inspirer quelqu’un, peut redonner de l’espoir et peut redonner du courage. Voilà pourquoi, j’ai choisi ce titre comme éclaireur de mon chemin professionnel.

Jannelie Makumi et son coach A’salfo à The Voice Afrique Francophone. Ph.Dr.Tiers

Avez-vous un thème principal dans votre musique ou touchez- vous à tout dans vos chansons ?

Dans mes chansons, j’exploite tous les thèmes. Mais au-délà, des thématiques, j’ai un timbre vocal unique qui permet à toute personne qui m’a déjà écouté à comprendre que cette voix et celle de Jannelie. Ma personnalité vocale est unique.

De quoi s’inspire Jannelie avant de pouvoir composer ses chansons ?

Jannelie s’inspire de tout. Thématiquement parlant, je n’ai pas des frontières. La nature, la marche dans la rue, la télé … m’inspirent. Parfois dans mes rêves, j’ai des chansons qui m’arrivent et j’ai toujours l’habitude de dormir avec un cahier à côté pour noter certains détails et quand je me réveille, j’ai la mélodie et les paroles, et je note directement.

En dehors de votre album, quel est cet artiste musicien avec qui comptez- vous chanter un jour ?

Je n’ai pas encore pensé à cela. J’aime beaucoup la musique de certains aînés comme Fally Ipupa, Ferré Gola, Papa Wemba avec qui j’ai rêvé chanter, malheureusement, je n’ai pas eu la chance. Paix a son âme. Je ne pourrai peut-être pas citer tous les chanteurs congolais qui excellent dans l’art d’Orphée.

GLODY NDAYA

Contactez la Rédaction au +243998321400

Related posts