Et si Huawei s’occupait de la numérisation de la RDC ?

Implanté sur 170 pays du monde au totale, Huawei est l’une de ces entreprises mobile qui s’impose dans le lot de fournisseurs des équipements numériques dans le monde. L’entreprise est ainsi comptée parmi celles qui sont en tête dans la signature de contrat 5G avec les opérateurs de télécoms. Ce géant de la téléphonie mobile a donc sécurisé 40 contrats dans son effectif.

 

En 2019, le chinois Huawei est considéré comme le deuxième leader des équipements électronique dans le monde après le californien Apple et le coréen Samsung. Cette entreprise a connu une ascension avec un chiffre d’affaires de 92,5 milliards de dollars, grâce au boom des ses mobiles et de ses équipements de Datacenter. En 2020, elle compte franchir la barre de 150 milliards de dollars.

 

Toujours en 2018, la présence du géant chinois en Europe a généré 12,8 milliards d’euros, selon les chiffres publiés par le cabinet d’étude Oxford Economics. Devenant ainsi un acteur principal du secteur numérique de l’Union Européenne. « Notre objectif est d’aider l’exécutif européen à atteindre son objectif d’Europe adaptée à l’ère du numérique », parole d’Abraham Liu, le représentant en chef de Huawei auprès des institutions européennes.

 

Durant le mois d’octobre 2019, cette entreprise a annoncé avoir livré 400.000 antennes 5G dans le monde auprès de 56 opérateurs ayant déjà entamé le déploiement de la cinquième génération de téléphonie mobile.

 

« Se passer de Huawei en Afrique, cela pénaliserait le déploiement du mobile », a ainsi déclaré le directeur générale d’Orange Afrique -Alioune Ndiaye. Et de rajouter: « Ne pas utiliser Huawei, cela signifie que les prix pourraient se renchérir et in fine ralentir la pénétration du numérique en Afrique ». L’entreprise chinoise a installé dans une dizaine des pays africains des caméras intelligentes de reconnaissance faciale donc 200 villes ont été équipées avec des systèmes de surveillance par intelligence artificielle. Implanté dans une quarantaine de pays, Huawei fournit plus de la moitié du réseau 4G sur le continent africain et est donc devenu un acteur incontournable dans ce continent. Il est partenaire à plusieurs pays notamment l’Algérie, l’Égypte, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, l’Ouganda, le Ghana, le Kenya, le Rwanda, la Zambie, le Botswana, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud et le Maroc.

 

Plan national du numérique en Rd-Congo, où en sommes-nous ?

Il s’est tenu à Kinshasa en septembre dernier un atelier de validation du plan national du numérique. Durant ces assises, les parties prenantes du secteur du numérique en République Démocratique du Congo ont longuement discuté sur les moyens à opter pour combler le vide du numérique sur tout le territoire national et dans tous les domaines de la vie quotidienne. Faire du numérique un levier de la bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social, tel est le cheval de bataille de la nouvelle présidence de la république de la Rd-Congo et aussi des toutes les structures concernées par ce secteur.

 

Dans son vouloir d’aider les états dans le déploiement du numérique, Huawei avait promis d’accompagner l’accomplissement du plan national du numérique horizon 2025, avec sa technologie de pointe, une déclaration affirmé par la directrice adjointe de cette entreprise. Eu égard aux exploits accomplis par cette entreprise dans le domaine du numérique à travers le monde, ce géant de téléphone mobile et équipements électroniques s’avère être le partenaire idéal pour mener à bien l’accomplissement du plan national du numérique de la République Démocratique du Congo horizon 2025.

 

Il est également capable de résoudre les différents soucis qu’ont causé l’implantation de la fibre optique en Rd-C depuis 2013 et conduire ce pays continent vers la 5G. Ce qui sera bénéfique pour l’État rd-congolais représenté par la société congolaise des postes et télécommunications – SCPT -, les fournisseurs d’accès à Internet et les autres sociétés de télécommunications mobiles.

 

Huawei est donc une société salutaire pour la RDC et les rd-congolais.

GLODY NDAYA

Related posts