JB Mpiana: « je préfère être premier dans mon pays que dernier à l’international »

À l’heure où la musique world semble devenir le champ de bataille d’un bon nombre de musiciens rd-congolais, JB Mpiana, une des grosses pointures de la rumba rd-congolaise et leader du groupe musical Wenge BCBG, n’envisage nullement d’explorer ce domaine estimant qu’il est plus important pour lui de conserver sa position sur le plan national plutôt que d’être relégué au dernier flanc sur l’échiquier international.

 

« Je préfère être premier dans mon pays que dernier à l’international », a déclaré l’artiste au cours d’une émission culturelle animée par Anya Star, son ancienne danseuse passée par Maison Mère de Werrason et Viva la Musica de Papa Wemba.

 

La déclaration de JB Mpiana s’explique, selon l’artiste, par rapport au fait qu’un musicien rd-congolais, évoluant dans un secteur très mal organisé, a beaucoup de chances pour faire un fiasco à l’échelle internationale.

 

« Sur le plan mondial, il est difficile qu’un artiste rd-congolais soit dans le top 5 », se convainc Papa Chéri qui se félicite d’être parmi ces musiciens qui captivent l’attention des mélomanes.

 

Visiblement JB Mpiana, comme son jeune frère Ferré Gola, résiste à la vague de la mondialisation et préfère conserver chèrement l’identité de la musique rd-congolaise en chantant d’abord et avant tout pour leurs compatriotes. Pendant ce temps, des musiciens comme Fally Ipupa, inspiré par Papa Wemba, auteur du célèbre album  » Emotion « , tente de rééditer l’exploit du Vieux Beaucool avec son dernier opus sur le marché intitulé  » Tokooos « .

ETIENNE KAMBALA

 

Related posts