Junior Bula le faiseur des rois à l’international

Sur les traces de son père, le talentueux chanteur rd-congolais Blaise Bula Monga, Junior Bula Monga est ce jeune parolier, beatmaker et producteur franco-rd-congolais qui joue déjà dans la cour des grands. A Paris comme dans d’autres villes de l’espace Schengen, la presse parle de lui et reconnait son talent à travers plusieurs œuvres qui accrochent ces derniers temps.

On reconnait son savoir-faire à travers des titres tels que « Mobali » de Siboy feat Benash & Damso, « Thibaut Courtois » de Shay, « Jeudi soir, Posa, Esengo, Belle fille » de Fally Ipupa, « Guerrier » de Fally Ipupa feat Shay, « Faut les wet » de MHD.

 

Pour sa petite histoire, il s’est lancé dans la musique comme étant rappeur, mais malheureusement cela n’avait pas marché parce qu’il ne  rappait pas convenablement, a-t-il confié au magazine Yard.

 

Après ce raté, il s’est concentré à l’écriture et à la production. « Pendant mes 2 ans passés à Kinshasa pour punition, j’ai vécu une expérience riche, humainement et artistiquement. C’est ce qui m’a permis de percevoir la composition musicale d’un autre œil », a dit Junior BM. Bula Monga le fils a une connaissance avancée et préfère plus travailler l’afro pop et la rumba que d’aucuns qualifient la zumba.

 

Nous espérons que le fils apportera sa touche dans le nouveau disque de son père intitulé « Rendekita ». L’on se pose la question de savoir pourquoi son père Blaise Bula a préféré confier la production phonographique de son album à une autre maison, au moment où son talent et son agenda est irréprochable.

MARIAM NZEKE

 

Related posts