Les finalistes du centre Bokolisi bénéficient des machines à coudre

L’autonomisation de la jeune fille et de la femme est possible en Rd-Congo. Les organisations « Espace vital » et « Aire de femmes » y croient fermement. Elles viennent de matérialiser cette volonté à la faveur de la remise des machines à coudre aux 10 finalistes du Centre Bokolisi, dans la commune de Lemba. Ces matériels vont permettre aux bénéficiaires, à l’issue de leur formation, de voler de leurs propres ailes.  

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’autonomisation de la jeune fille « Fille d’aujourd’hui, femmes de demain » exécuté par l’ONG Espace vital en partenariat avec l’ASBL Aire de femmes, un lot de machines à coudre a été remis jeudi 20 avril 2017 à 10 finalistes en coupe-couture du Centre de formation et de promotion féminine Bokolisi de Lemba. Une joie immense a caractérisé cet événement traduisant en acte l’autonomisation des jeunes filles et femmes, dont la situation sociale nécessite une attention généreuse de tous.

Reconnaissant que le Centre Bokolisi ayant fait sa part en investissant dans la formation des jeunes filles et femmes, Louise Ngandu, présidente de l’ASBL Aire de femmes, a indiqué que sa structure n’a fait que sa part en aidant les bénéficiaires à démarrer dans leur profession. « Dix semble peu au vu des attentes de notre jeunesse féminine. Mais pour faire un long voyage, on commence toujours par un pas », a souligné Louise Ngandu, en gardant la foi d’apporter plus dans l’avenir. Elle a, en outre précisé que l’apport des rd-congolais de l’intérieur comme l’extérieur et des amis de la Rd-Congo est très précieux tant au niveau qualitatif que quantitatif.

 

« Sachez que les véritables limites sont celles que l’on se fixe. Allez de l’avant, soyez prospères! ». Tel est le vœu de la présidente de l’ASBL Aire de femmes.

 

Pour sa part, Roger Katembwe, président de l’ONG Espace Vital, il s’agit là d’un vaste programme qui commence par un projet pilote de la remise des machines à coudre à un échantillon sélectionné parmi les 37 finalistes du centre.

Un geste qui met en joie les responsables du Centre de formation et de promotion féminine Bokolisi. Marie-Jeanne Lumu, sa directrice, estime que l’apport de l’Espace vital et Aire de femmes est très significatif, car cela permet aux bénéficiaires des machines à coudre de devenir des professionnelles et surtout des autonomes. Créé en 1970, le Centre Bokolisi est un service éducatif à caractère social visant la promotion de la femme afin de combattre la dépendance, l’illettrisme… l’alphabétisme. Le principal objectif du centre est de contribuer à la formation des filles principalement déscolarisées, a fait savoir Marie-Jeanne Lumu. Profitant de l’occasion, cette dernière a fait appel aux bienfaiteurs de leur venir en aide car le centre Bokolisi rencontre d’énormes difficultés liées à son fonctionnement notamment le manque d’équipement, la vétusté des bâtiments, l’absence de l’enveloppe salariale, etc.

 

Par ailleurs, après une expérience au Burundi, l’ASBL Aire de femmes développe deux projets en Rd-Congo, notamment à Kinshasa, avec son partenaire Espace vital qui regroupe les associations des femmes de la périphérie de Kinshasa et au Kasaï en partenariat avec la Ligue des femmes Kasaïennes de Belgique.

PATRICK NZAZI                 

Related posts