Les Immortels : Grand Père Bozi Boziana grandit sans vieillir !

C’est en avril 1980, lors d’une tournée de Zaïko Langa Langa dans le grand Kasaï, un événement signé par mon ami Idelec, que je fais la connaissance de Bozi que je voyais déjà évoluer au sein de cet orchestre. Depuis, nous étions devenus des vrais amis. À ce jour, il reste, après Papa Wemba et l’orchestre Viva la Musica, le seul musicien que j’ai beaucoup produit dans presque tout le pays. Nous avons effectué des tournées avec lui et son groupe dans l’ex-Bas-Congo notamment à Inkisi, Matadi, Boma et Muanda.

 

Au Kasaï, nous avons été à Kananga et Mbuji Mayi, dans l’ex-Province Orientale nous avons été à Kisangani et Isiro. De lui, je retiens que Bozi est le musicien Congolais le plus compréhensif. Celui qui ne veut pas voir son producteur enregistrer de pertes financières. Avec lui, s’il vous arrive de vous planter, il vous offre un concert en bonus de façon à vous permettre de rentrer dans vos frais. D’ailleurs, il est timide de nature et parle moins. Bozi est, après Franco et Rochereau Tabu Ley, l’artiste musicien qui a réussi à faire éclore bon nombre de vedettes féminines dont Déesse Mukangi, Betty Bis, Jolie Dieka…

 

Son groupe Anti Choc est une véritable école de formation de laquelle sont sortis beaucoup de musiciens de talent dont il est fier notamment Fifi Mofude, Walli Ngonda, Djo Nolo, Koffi Ali Baba… C’est depuis 1985 que Bozi Boziana est basé en Europe avec sa femme Faty et leurs enfants. Depuis lors, l’artiste est entre deux avions, à cheval entre Paris et Kinshasa pour ses affaires et sa carrière.

 

Depuis l’année dernière -2017-, lui et son groupe fêtent les 30 ans d’Anti Choc avec à la clé, la sortie d’un album rétro intitulé « Toute une histoire » qui est déjà commercialisé. Pendant que le groupe totalise cet âge, Bozi lui-même, en est à 67 ans d’âge. Mais à le regarder de près, il donne l’impression de grandir et non de vieillir. Lui qui était déjà grand-père par son comportement avant de l’être pour de vrai !

L’affiche de l’album « Toute une histoire » de Bozi Boziana. Ph.Dr.Tiers

 

Bio-Express

De son vrai nom Belonge Mbenzu Gambomi, Benz Boziana dit Grand Père, est né à Kinshasa, le 28 septembre 1951 de Louis Mbenzu Bolia et de Josephine Mayenga. C’est en 1966 que cet originaire de la province de l’ex-Bandundu embrasse la carrière musicale par l’orchestre Bamboula de Nedule Papa Noël. Ensuite, il évoluera aux côtés de Pépé Kallé, Madilu System… En 1972, il intègre Minzoto Wela Wela de père Buffalo où il évoluera avec Malembe Chant et Soulé.

 

De retour d’une tournée européenne, Bozi sera approché par Evoloko pour mettre sa voix dans la chanson « Ndonge » de Ilo Pablo. Entre 1972 et 1974, il va récolter un succès croissant avec divers orchestres avec lesquels il se produit. Sa chanson « Ndendeli » fait mouche. Ses amis de l’orchestre Les Casques Bleus le font participer à l’enregistrement de leur disque qui connaît un réel succès. 1974, il se retrouve avec Evoloko, Wemba et Mavuela à la tête de l’orchestre Isifi Lokolé. 1981, c’est la naissance de Langa Langa Stars.

 

 

Il est de nouveau de l’aventure avec Evoloko, le même, Dindo Yogo, Kisangani Espérant, Roxy, Djuna Djanana et Djo Maly. Ils s’appellent les 7 Patrons. 1984, c’est dans Choc Stars qu’il se retrouve avec les gars comme Ben Nyamabo, Carlyto, Defao, Debaba, Petit Prince, Nzaya et Djuna Djanana avant de créer son propre orchestre Anti Choc en 1985.

JEAN-PIERRE EALE IKABE

 

 

 

Related posts