Mondial 2018: Rachid Ghaflaoui évalue les chances des pays africains

La fédération internationale de football association -FIFA- a procédé, vendredi 1er décembre 2017, au tirage au sort de la 21ème édition de la Coupe du monde 2018, prévue en Russie du 14 juin au 15 juillet prochain. Ancien entraîneur de SM Sanga Balende, Rachid Ghaflaoui, a évalué les chances des ambassadeurs africains à la fête mondiale du ballon rond de passer au second tour dans une interview exclusive accordée à Eventsrdc.com. Ci-après la synthèse de ses analyses pour chaque représentant africain. 

 

L’Egypte dans le groupe A avec la Russie, l’Arabie Saoudite et l’Uruguay

Bien que la Russie, étant pays hôte, a plus de chances pour passer au second tour, l’Egypte a  toujours prouvé de quoi elle est capable dans ce genre de compétition. Avec deux participations en 1934 et 1990, les Pharaons seront au deuxième tour et jouera avec beaucoup plus d’attention l’Uruguay et l’Arabie Saoudite.

 

Le Maroc dans le groupe B avec le Portugal, l’Espagne et l’Iran

Le Maroc est entouré des grandes nations dans le groupe B. Les hommes de Renard joueront sans crainte parce que, durant les éditions -1970, 1986, 1994, 1998- auxquelles le pays a participé, les Lions d’Atlas se sont  plutôt bien comportés et seront en huitièmes. La plus grande partie de l’équipe marocaine évolue dans les plus grands clubs d’Europe. La mentalité des joueurs n’est pas tellement différente que celle des autres nations du groupe B.

 

Le Nigeria dans le groupe D avec l’Argentine, l’Islande et la Croatie

Ce grand pays du football africain, fort de son expérience de 5 participations en phase finale de la Coupe du monde -1994, 1998, 2002, 2010, 2014-, va prester de la même manière que lors des éliminatoires. Dans ce groupe, seuls, les Argentins pourront compliquer les Nigérians bien que le pays de Leo Messi a fait un passage à vide durant la phase qualificative. Outre l’Argentine, aucune autre nation ne compliquerait la tâche la vie à cette équipe talentueuse du Nigéria. Les choses restent ouvertes dans cette poule.

 

La Tunisie dans le groupe G avec la Belgique, le Panama et l’Angleterre

La Tunisie, qui s’est qualifiée sur le fil, est dans un groupe compliqué. Les Aigles de Carthage, qui ont 4 participations au Mondial -1978, 1998, 2002 et 2006-, joueront face aux grosses écuries de la compétition. La Tunisie a peu de chances de se qualifier.

 

Le Sénégal dans le groupe H avec le Pologne, la Colombie et le Japon

La nation africaine la mieux positionnée est le Sénégal. Il est l’un des favoris dans ce groupe vu ses adversaires. Les Lions de la Teranga possèdent des talents frais à même de développer du beau football pour sauver l’honneur de l’Afrique. En 2002, le Sénégal a prouvé de quoi il était capable avec plusieurs joueurs talentueux comme Habib Beye, Fadiga, Diouf et même Aliou Cisse, l’actuel sélectionneur. En 2018, le Sénégal risque de refaire le même job et aller au-delà des quarts de finale.

ETIENNE KAMBALA

 

Related posts