Post Widget 1

Heath Tips

  • In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a
  • Fringilla vel, aliquet nec, vulputateDonec pede justo,  eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo.Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Post Widget 2

Opération «To tonga ba stades»: le projet de réhabilitation du stade Kazamba de Kikwit dans les oubliettes

Opération «To tonga ba stades»: le projet de réhabilitation du stade Kazamba de Kikwit dans les oubliettes

Repris sur la liste des stades devant être réhabilités dans le cadre de l’opération «To tonga ba stades», lancée en 2017 par l’artiste musicien Werrason en accord avec le ministre des Sports Papy Niango, le stade Kazamba est loin de faire peau neuve.

 

Situé dans la commune du même nom dans la ville de Kikwit, ce stade, construit en 2013, n’est pas encore homologué pour abriter les rencontres officielles du championnat de football.

 

Une des entrés du stade. PH. Eventsrdc

 

Les sept entrées du stade sont prises d’assaut par des herbes ayant atteint une hauteur tellement élevé que la vue de l’intérieur du stade a été rendue impossible. L’aire de jeu est prise d’assaut par des herbes l’ayant transformé en une brousse.

 

L’aire de jeu du stade Kazamba. PH. Eventsrdc

 

Un vilain décor qui a déplu à certains fils du terroir qui ont mis du paquet pour soutenir les efforts de réhabilitation du stade de Kazamba. Le musicien Werrason a contribué à la hauteur d’USD 38.500 et 43.755.000 FC. Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a offert USD 20.000 et le président de l’AS Makila USD 10.000. Où sont partis tous ces fonds? A cette question, certains férus du ballon rond de la ville de Kikwit estiment que les vautours s’en sont emparés. Ce, parce que le lancement des travaux n’est toujours pas effectif. «Nous ignorons la date de reprise des travaux. Rien n’est fait alors que des fonds ont été récoltés pour la réhabilitation du stade Kazamba», dit-on dans les alentours de ce lieu du football. Dans la ville, l’on fustige tout ce temps mort et l’on crie déjà au scandale. «C’est décevant pour nos autorités qui ne concrétisent pas leurs paroles. L’argent récolté peut bien contribuer à sauver ce stade», crache-t-on.

 

ETIENNE KAMBALA

Redaction Eventsrdc

Related Posts

Read also x