Post Widget 1

Heath Tips

  • In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a
  • Fringilla vel, aliquet nec, vulputateDonec pede justo,  eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo.Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Post Widget 2

RDC : Mwinda Mannekin, le futur roi de la musique dansante

RDC : Mwinda Mannekin, le futur roi de la musique dansante

Bénis musicalement, les rd-congolais excellent dans l’art d’Orphée, partout où ils se retrouvent à travers la planète, quelles que soient les situations qui se présentent devant eux. Lui qui passait inaperçu auprès des amoureux de la bonne musique, malgré ses diverses chansons sorties il y a des années, Mwinda Mannequin a su se trouver une place sur la scène musicale mondiale avec son dernier single très dansant intitulé « Tchougoal » et sortie officiellement le 7 mai 2020 en plein featuring. Il a réalisé cette œuvre en collaboration avec le beat-maker franco-rd-congolais DJ Merco et son cousin Mendes à la guitare.

Avec le concours de Banger Studio, cette chanson réussie accroche des millions de personnes dès par le monde et fait également ses preuves dans la playlist « Musik Non Stop » sur Eventsrdc FM (lien) avec près de 1.000 écoutes chaque semaine et cumule déjà plus de 600.000 vues sur la vidéothèque YouTube, et un tas de challenge sur les réseaux sociaux.

Au cours d’une interview accordée à la rédaction d’Eventsrdc.com, Mwinda est revenu sur la conception de cette chanson à succès, dont lui-même dit : « Dans ce titre, je ne véhicule pas un message précis. C’est vraiment pour donner de la joie et pour ambiancer les gens. C’est pour apprécier le beat et également les paroles ». Entretien.

En quelques lignes, résumez-nous votre parcours professionnel ?

 

Ma carrière professionnelle a commencé quand j’étais encore très jeune. Comme beaucoup d’artistes, j’ai commencé à l’église en faisant du piano. Ensuite, j’ai intégré un groupe chrétien dont le leader était Olivier Kalabasi et après, j’ai collaboré avec beaucoup d’artistes. Au départ, j’avais un groupe à Paris où nous avons largué plusieurs singles. Après, j’ai fait une petite pause familiale avant de revenir en action avec le single « Allo téléphone » et maintenant, c’est « Tchougoal ».

 

La chanson et son clip ont des retours positifs. Au départ, attendez-vous à ces résultats ?

Le titre « Tchougoal », je l’ai travaillé depuis longtemps. A la base, c’était un délire qui est venu avec mes cousins, nous avions créé notre danse et c’est après que j’ai mis sur papier quelques paroles. Le morceau se jouait déjà dans des célébrations des mariages et anniversaires, et les gens étaient déjà réceptifs et le kifé aussi.

Ensuite, j’ai décidé d’enregistrer le son avec DJ Merco. Nous avons fait la promotion et j’ai enregistré dessus avec un de mes cousins qui joue la guitare. Enfin, nous avons kiffé le délire jusqu’à ce que DJ Merco fasse l’avant-première du concert de Fally Ipupa à Accor Hôtel Arena (ex. Bercy) en février 2020 et le public était également réactif.


Quel est justement le message que vous véhiculiez dans ce titre ?

Dans ce titre, je ne véhicule pas un message précis. C’est vraiment pour donner de la joie et pour ambiancer les gens. C’est aussi pour apprécier le beat et également les paroles. Il peut y avoir deux ou trois petits messages comme quand je dis « Soki nga na lela chéri e pesa zuwa te », c’est pour dire que, « si j’aime ma femme ou l’inverse, ça ne sert à rien d’envier ou de jalouser cela, laissez le couple vivre leur vie ».

« Tchougoal », c’est en collaboration avec DJ Merco. Comment la connexion s’était-elle établie avec ce beatmarker ?

DJ Merco et moi, c’est vraiment la famille. Mon premier single « Sobara 1 » vers les années 2009, je l’ai enregistré avec Merco. Ça fait plus de 10 ans que nous nous connaissions. Nous avons les mêmes délires et les mêmes goûts musicaux. La connexion s’est faite naturellement. Lorsque j’ai décidé que le son soit travaillé, j’ai directement pensé à lui.

Personne d’autre ne pouvait mieux retranscrire « Tchougoal » que Merco. Et après, c’est la guitare de mon frère Mendes, mais le beat et autres, il n’y avait que Merco qui pouvait bien comprendre ce que j’avais dans la tête et effectivement, c’est lui qui l’a compris parce qu’aujourd’hui, je pense que tout le monde apprécie le titre.

 

Malgré le succès de cette merveilleuse chanson, y-a-t-il un autre titre ou une mixtape qui est en cours ?

Je commence déjà à préparer la suite. Seulement, le confinement dû à la covid-19 n’a pas aidé parce que nous ne sommes pas rentrés en grosse promo pour « Tchougoal ». Donc, il faut vraiment laisser vivre « Tchougoal ». Avec toute l’équipe composée aussi de ma famille, nous allons prendre le temps de préparer la suite. Mais personnellement, j’ai déjà des morceaux en cours.

Comme vous le savez, les artistes sont souvent impatients et ceux qui les encadrent voient plus la réalité des choses, c’est comme ça que ceux qui m’encadrent, me disent d’aller molo molo. Que l’on profite d’abord de « Tchougoal » avant d’arriver à la suite.

Étant presqu’au début de votre carrière, comment comptez-vous impacter le monde ?

Ça fait déjà un bon moment que je suis dans le monde musical, bien qu’il y ait eu le gros boom avec « Tchougoal ». Personnellement, ma vision actuelle est de ne pas trop me prendre la tête, mais plutôt de faire danser le monde. Je n’ai pas à rêver dans d’autres registres. Tout ce qui pourra faire danser le monde, je serai à l’intérieur et après, si j’arrivais à y entrer des messages constructives, étant donné que je suis rd-congolais ça va m’aider à traverser les frontières, voire à atteindre la Côte d’Ivoire et d’autres pays. Ma vision est vraiment celle de faire danser le monde.

Quel message adressez-vous à l’opinion ?

Restez positifs dans la vie. Battez-vous pour ce que vous aimiez et ce que vous voulez faire, même devant le découragement des gens, il n’y a que vous et votre détermination qui puisse changer les choses. Bientôt, la suite, mais dans l’entre-temps, nous continuons de consommer « Tchougoal ».

Contactez la Rédaction au +243810000579

Ré(é) écoutez aussi en Podcast l’intégralité du récent passage de Mwinda Mannekin dans l’émission « L’invité » sur Eventsrdc FM

Lire aussi :

Rendement #3 : « Tchougoal » de DJ Merco feat Mwinda Mannekin, « Ndima » de Lumino et « Dans mon barrio » de Chily prennent les rênes d’Eventsrdc FM

GLODY NDAYA
ETIENNE KAMBALA

Redaction Eventsrdc

Related Posts

Read also x