RDC-Télécoms: MTN et Orange en pourparlers avec Airtel RDC

Ça chuchote dans les couloirs d’Airtel RDC. Un communiqué circule depuis quelques heures dans les différents groupes Whatsapp et adresses e-mails professionnels de cette société des télécommunications faisant état des départs volontaires individuels des agents et cadres. Selon une source très proche du groupe Barthy Airtel, la mise en place de cette politique est une façon de décharger le potentiel acheteur. C’est qui l’acquéreur? Dans les couloirs de cette société, les agents parlent de MTN et Orange. La même source nous a également soufflé qu’Airtel Congo Brazzaville est en vente.

 

Voici le communiqué:

« Chers Collègues,

 

Nous faisons suite aux communications faites ce jour 12 janvier 2018 à l’ensemble des délégués du personnel et aux employés de notre société, pour vous confirmer que Airtel Congo met en place un plan de départ volontaire par consentement mutuel.

 

En effet, la situation financière de notre entreprise, bien que s’étant améliorer au cours des dernières années de façon intrinsèque, présente encore des déficits importants qu’il est indispensable de juguler. La marche de redressement entamé véritablement depuis environ 3 ans a été brutalement freinée par la crise économique sévère que vit notre pays et qui impacte notre secteur de plein fouet. En effet depuis environ 3 ans, d’année en année c’est d’environ 20% que nous voyons la baisse des revenus du secteur alors que la nécessité d’investissement est encore plus importante ; Créant de ce fait une situation de déficit importante.

 

Devant cette situation et pour assurer la pérennité de notre Entreprise, une restructuration s’imposait à plusieurs niveaux. Nous avons donc au fils des mois optimisé progressivement tous les domaines de notre activité et revue nos différentes politiques pour à ce jour n’avoir d’ultime recours que celui de l’ajustement de notre organisation au niveau de nos ressources humaines. Nous sommes donc en train de finaliser une organisation plus légère et plus adaptée à nos challenges.

 

A ce stade et au regard de notre situation, les options qui s’imposent sont celles de licenciement collectif soit pour motif économique ou pour restructuration.

 

Toutefois, dans le souci de solidarité qui a toujours prévalu dans notre entreprise, et conformément aux dispositions des articles 39 alinéa 9 du code de travail et de l’Arrêté 1108 du 24 juin 1996 fixant les modalités (…) de séparation par consentement mutuel, le management d’Airtel a décidé de lancer dans un premier temps un plan de départs volontaires pour les employés intéressés. Cette option a le bénéfice d’être la plus généreuse pour les employés et constitue pour notre entreprise un ultime sacrifice pour ses travailleurs. La règle est que tous les employés désireux pourront candidatés et que Airtel se prononcera sur les candidatures avec une réponse qui pourra être soit positive ou négative.

 

L’offre pour ce plan de départ volontaire sera constituée comme suit :

 

1.     Les droits légaux et conventionnels, à savoir :

 

  Le préavis

 

  L’indemnité de licenciement

 

  La gratification au prorata temporis

 

  Le solde des congés payés au prorata temporis

 

2.     Le paiement d’un mois de salaire de base par année d’ancienneté au titre de la prime de séparation

 

3-    La prime de déménagement (selon les cas)

 

4-   Solde du crédit téléphonique transféré sur un numéro privé airtel.

 

Cette offre sera valable jusqu’au Vendredi 19 Janvier 2018 à 16h00.

 

Pour permettre aux employés de prendre leur décision en toute transparence et connaissance de causes, vous recevrez un fichier permettant d’effectuer une simulation sur ce que serait vos droits éventuels. La direction des Ressources Humaines reste disponible pour assister tout employé qui le désirerait, dans cet exercice.

 

Le process proposé est le suivant :

–          Tout employé désireux de candidaté devra le faire par courrier adressé au Directeur général, déposé à la Direction des Ressources Humaines et avec en copie le directeur fonctionnel ;

 

–          Les directeurs fonctionnels seront disponibles toute la semaine prochaine pour discuter avec leurs collaborateurs selon les besoins de ses derniers ; si un employé le souhaite il peut demander à rencontrer le Directeur Général après rencontre avec son directeur fonctionnel ;

–          A l’issue d’entretiens, certains employés dont les postes sont concernés par la restructuration seront informés et recevront un courrier d’offre faite par la société. Ils devront alors y donner suite par écrit au plus tard le vendredi 19 janvier 2018.

 

–          Les réponses aux candidatures ne seront données qu’à partir du 21 Janvier 2018 soit après clôture de la période de réception de ces dernières ;

 

A l’issue du processus, les employés pour lesquels un consentement mutuel sera établi seront reçus à la Direction des Ressources Humaines afin d’effectuer toutes les formalités légales qui s’imposent en pareilles circonstances.

 

Il est important de rappeler qu’après la phase des départs par consentement mutuel, tous les employés dont les postes seront impactés, et qui n’auront pas souhaité bénéficier de cette offre de départ, rentrerons dans un autre processus impliquant cette fois la commission des litiges pour solliciter une mesure de licenciement pour motif économique comme indiqués plus haut.

 

Pour toute information complémentaire ou assistance que chacun jugera utile pour sa situation durant cette période, le Comité de Direction se tient à votre disposition.

 

Nous souhaitons vivement que cette opération se passe au mieux pour tous et vous réitérons toute notre solidarité et vous remerciant de votre attention.»

DANY KABANGA

 

Related posts