Werra, Fally, Ferré et autres seront à Afrima en novembre prochain

Après Afrimma aux Etats-Unis d’Amérique, le 8 octobre 2017, les musiciens rd-congolais se donnent encore rendez-vous à Afrima (All Africa Music Awards), du 9 au 12 novembre, à Lagos, au Nigeria. Là, ils vont s’affronter à nouveau pour que les meilleurs retournent avec un ou plusieurs trophées à Kinshasa.

Plusieurs noms sont sur la liste entre autre Werrason, Maître Gims, Fally Ipupa, Héritier Watanabe, Hiro le coq, Ferré Gola, Keblack et Young Paris. Le vote est possible au http://afrima.org/fr/index.php/le-prix/le-vote-et-a-l-arbitrage-processus

 

 

 

 

 

 

Signalons que cette 4ième édition d’Africa Music Awards –AFRIMA est soutenue par l’Union africaine (UA) qui accorde les droits de pays hôte à  la République fédérale du Nigéria. Pour marquer les artistes musiciens, la presse et les touristes, le gouvernement et les habitants de l’État de Lagos se préparent à accueillir des milliers de visiteurs.

 

L’UA a, également réitéré son empressement à soutenir le partenariat avec Lagos State vers l’édition 2017 du plus grand événement musical africain dans une lettre avec référence: DSA / CUL / 16 / 1233.17 signée par le Commissaire aux affaires sociales de l’Union africaine Amira Elfadil à au Gouverneur de l’État de Lagos, Akinwunmi Ambode.

 

Dans sa lettre, le commissaire aux affaires sociales de l’UA a félicité le gouverneur et le peuple de l’État de Lagos lors du 50e anniversaire de l’État de Lagos tout en appréciant la méga cité de l’accueil inspirant de AFRIMA 2016. « Après l’accueil réussi de AFRIMA l’année dernière à la fierté du continent, nous demandons de nouveau le partenariat de l’État de Lagos en tant que ville hôte officielle des événements AFRIMA 2017 afin de présenter les potentiels artistiques, touristiques et économiques uniques  de la ville de pointe et la promotion de ses atouts pour un public mondial pour la compétitivité », a déclaré Amira Elfadil – Commissaire aux affaires sociales de l’Union africaine.

 

L’UA a noté qu’elle a décerné pour la deuxième fois les droits de la ville hôte d’AFRIMA à Lagos, car l’État dispose d’un « programme de développement» clair et progressif et d’une vision du tourisme, de la culture et du divertissement pour les Africains. « Ceci est conforme à l’Agenda 2063 de l’UA, à la Charte de la Renaissance culturelle africaine et au Plan d’action sur les industries culturelles et créatives », a souligné l’ASC.

 

Réagissant au nom du gouvernement de l’État de Lagos, le Commissaire à l’information et à la stratégie de cet état, Steve Ayorinde a déclaré que l’état était honoré d’accueillir l’Afrique pour les événements de l’AFRIMA en 2016 et attend avec impatience le rôle de fonctionnaire Ville hôte de AFRIMA 2017.

 

« Le gouverneur Akinwunmi Ambode s’engage à entreprendre des projets de développement qui contribuent à l’autonomisation socio-économique de la population et de l’État. AFRIMA s’inscrit dans la catégorie des initiatives qui attirent l’attention internationale accrue sur les attraits culturels et artistiques de l’État de Lagos », a rappelé Steve Ayorinde.

 

D’aucuns pensent qu’Afrima seraient la « Coupe du Monde » de la musique en Afrique où les pays s’intéresseront à l’hébergement, les droits d’auteur, la production… « Ce n’est pas par hasard, mais par la poursuite presque absolue de l’excellence par le Comité international de l’Afrima et ses partenaires à travers le monde. Le défi est de continuer à relever les normes à chaque édition du programme et l’Afrique sera fière de son récompense artisanale et de son programme gratifiant. Félicitations à la capitale de l’art et du divertissement d’Afrique car nous attendons avec impatience une autre expérience exaltante à Lagos », a renchérit Ayorinde.

DANNY KABANGA

 

Related posts