ACW2018 : les professionnels de la communication veulent changer la perception du continent à l’étranger

La deuxième édition de l’Africa Communications Week (ACW) débute le 22 mai 2018. Créée par la Congolaise Annie Mutamba (photo), fondatrice de Meridia Partners, une agence qui défend les intérêts des organisations africaines au sein des institutions européennes, et la Nigériane Eniola Harisson, l’ACW a pour objectif de fournir les moyens nécessaires aux professionnels de la communication pour changer le storytelling sur l’Afrique.

 

Annie Mutamba -fondatrice de Meridia Partners. Ph.Dr.Tiers

 

Selon les initiateurs de l’ACW, la réputation de l’Afrique, au plan local et à l’étranger, affecte l’afflux d’investissements directs étrangers (IDE), freine le tourisme, façonne la perception des Africains vivant à l’étranger, alimente les stéréotypes et dessert le continent. Pour Eniola Harrison, « L’impact de la communication sur le développement de l’Afrique ne peut donc pas être sous-estimé ».

 

Ainsi, dans le cadre de l’ACW, une série de conférences et d’événements sont organisés en Afrique et dans le monde entier, pour que les professionnels africains de la communication puissent s’entretenir sur le rôle de la communication dans le développement de l’Afrique.

 

Les évènements ont lieu dans différents pays, en Afrique, comme à l’extérieur du continent. Pour cette édition ils commencent le 22 mai et s’achèvent le 26 mai. Cette année, une rencontre sera, par exemple, organisée à Abidjan (Côte d’Ivoire), le 22 mai, à Dakar (Sénégal), le 24 mai et à Ouagadougou (Burkina Faso), le 25 mai.

SERVAN AHOUGNON (Agenceecofin.com)

Related posts