Post Widget 1

Heath Tips

  • In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a
  • Fringilla vel, aliquet nec, vulputateDonec pede justo,  eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo.Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Post Widget 2

Religion – Tech : Quand la bible électronique prend de l’ascendance sur celle en papier

Religion – Tech : Quand la bible électronique prend de l’ascendance sur celle en papier

L’influence du numérique ravage pratiquement tous les domaines de la vie quotidienne. Et, la religion n’échappe pas à cette influence, avec notamment l’usage de plus en plus massif de la bible en version électronique au détriment de la version papier.

Il est devenu coutume, à Kinshasa, de voir les fidèles des églises recourir à leurs téléphones portables pour consulter un passage biblique aussi bien pendant le culte (ou messe) que lors des méditations personnelles en dehors du culte.

Ces chrétiens, qui sont de plus en plus nombreux à utiliser la bible électronique, pensent que cela ne présente pas de danger majeur d’autant plus que le téléphone est rapide, souple et portable en tout lieu. Dans les milieux chrétiens, l’on croit dur comme fer que cette technologie vient faciliter la tâche aux croyants.

« Avoir une bible électronique n’est pas mal, mais il faut aussi associer une bible en papier. Nous n’avons pas toujours la possibilité de nous déplacer avec une bible en papier, alors que l’on peut avoir la bible électronique partout et à tout moment », a laissé entendre Hilda Motouako, chrétienne de l’église ELIM, estimant que le désavantage avec la bible électronique est que le téléphone peut « se décharger et ainsi vous pénaliser si vous n’avez pas prévu la bible en papier ».

Hilda Motouako reconnait à la bible électronique tant d’avantages, mais soutient également qu’il « ne faut pas la prioriser devant la bible en papier ».

Fidèle de l’église La Borne à Kinshasa, Joie-Divine Ngoyi identifie l’option « recherche » comme étant l’un des grands avantages offerts par l’électronique.

À ses yeux, c’est un gagne-temps quand l’on se retrouve dans une situation telle qu’ « un verset nous traverse l’esprit et que Dieu nous met à cœur de le lire sur le champ. Il est plus aisé de retrouver ce verset dans la version électronique, plutôt que dans la version papier. Nous gagnons ainsi en termes de temps », a-t-elle expliqué, sans admettre que la bible électronique a rendu les chrétiens négligeant et distraits.

« Avec la bible en papier, je peux souligner un verset et le lire plus tard. Chose aussi faisable avec la bible électronique, mais c’est très différent. Aussi, avec la bible électronique, nous sommes toujours exposés à la distraction due aux appels et messages », a expliqué à nouveau Joie-Divine Ngoyi, pendant que Laurent Omba, chrétien catholique, tente de comprendre ce phénomène par la miniaturisation qui caractérise le domaine technologique.

De son avis, le téléphone passe pour le symbole majeur de la tendance quasi-inéluctable de la miniaturisation des appareils électroniques dont le téléphone qui permet d’accéder à des milliers de fonctionnalité parmi lesquelles la bible.

« Utiliser la bible à partir de son téléphone n’est pas une mauvaise chose, aussi longtemps que l’on reste concentrer sur ce que l’on est censé faire. C’est-à-dire lire la bible », affirme ce chrétien catholique, qui visiblement se plait de voir le téléphone lui évitait « l’encombrement » : « À partir d’un seul appareil, l’on est servi pour différentes fins ».

 

Usage de la bible électronique, penser les désavantages

Dans le chapitre des désavantages, les avis des chrétiens interrogés par Eventsrdc.com se concordent. À l’unanimité, ils avancent qu’avec la bible électronique, la distraction est toujours au rendez-vous au vu surtout de la quantité des messages sur les réseaux sociaux, textos, appels et d’autres applications de divertissement proposent aux chrétiens.

« Le téléphone, étant également le siège des applications qui incitent à la distraction (réseaux sociaux, appareil photo, jeux, etc.) représente un réel piège qui peut nous détourner de notre intention de rencontrer le Seigneur par la lecture de la bible », dit Laurent Omba.

Lire aussi : RDC – Médias : La place de l’imprimé à l’ère du numérique

TRESOR TSHINKUNKU

Contactez la rédaction au +243 810000579

Redaction Eventsrdc

Related Posts

Read also x