Barbara Kanam : « Transfiguration », plus qu’un album, une prise de risque

Entre des cœurs qui s’échauffent et des regards languissants, des fêlures d’amour et une aventure idyllique avec des battements de cœur. « Transfiguration » de Barbara Kanam attendu le 23 décembre 2023, c’est un peu de tout ça. La chanteuse rd-congolaise assure avoir pris des risques dans ce prochain disque.

Autant dire que Barbara Kanam s’est donnée un mal de chien avec « Transfiguration », son prochain album. Entre voyage débordant d’amour, une lueur dévorante, une fusion sagace, perspicace, efficace, une beauté dans un univers grisant, celui d’avalanches de puissance et de délicatesse enivrante. Pour Barbara Kanam, « Transfiguration » est une expérience vécue, une traversée, une odyssée entre plénitude, doutes, affliction et changement. Artistiquement, c’est surtout une prise de risques.

« Je l’ai baptisé “Transfiguration” parce que c’est ainsi vous savez cela, deux ans pour finaliser une partie de cet album et durant tout ce temps j’ai vécu beaucoup de choses différentes, les bonnes et les mauvaises qui sont survenues durant cette période. J’ai eu mon cœur brisé, déchiré j’avais l’impression que ma vie tomber en miettes j’ai douté à l’existence de Dieu tellement j’avais mal mais aussi je vous avoue que je ne savais pas qu’il opérait en moi pour changer ma façon de voir les choses car tout au bout il y avait un cadeau, des belles surprises car je me suis beaucoup plus rapproché de lui. Au-delà de ma spiritualité, j’ai voulu prendre des risques sur le plan professionnel. Ceux qui me connaissent verront ce changement en tant qu’artiste et personne », a souligné la Diva africaine.

Cet album va apporter plus de saveurs, plus de couleurs, plus de lumières et de manières. Ce sera un sublime voyage des styles, mais surtout une multitude de facettes d’une rumba intemporelle, patrimoine culturel immatériel de l’humanité. « Vous savez, on ne change pas vraiment les choses, on apporte juste quelques nouvelles saveurs ! J’ai fait de la rumba odemba, du Tchatcho, de la 2.0 pour enfin faire de la rumba drill, ce mélange de style métissé avec pour base notre Rumba Congolaise. Au-delà du Congo, je me suis envolé vers les îles sans s’éloigner de l’Afrique », a précisé la chanteuse.

« Apporter de la joie »

Au-delà d’être une crooneuse, Barbara Kanam est avant tout une militante, une artiste engagée. Dans « Transfiguration », elle chantera l’amour à tue-tête et répandra la joie de vivre.

« J’espère apporter de la joie à celles et ceux qui ont attendu cet album. Mes fans espèrent agrandir ce cercle maximum. Mais au-delà de tout ce que Dieu me réservera pour l’avenir, car il y a de belles surprises qui s’en suivront », a dit Barbara Kanam.

Avec une belle brochette de titres, « Transfiguration » aura dans un contexte éclectique, une litanie de collaborations. Une occasion pour Barbara Kanam de faire une fière chandelle à tous ceux qui ont apporté leur pierre à l’édifice dans cet album.

« Ils sont nombreux, Ir Sumbala Yengoso Nicky, Ir Kebs, Ir Neymar, Julio Bahizere, Benjamin Kalume, Michael Johan, DJ Khalisto, Henrique Iloki, Suzanne Mukendi, Félix Wazekwa, Cartel, tous les artistes qui sont en collaboration avec moi dans l’album. Ils sont nombreux, ceux qui ont contribué de plusieurs façons par leur temps, prières, présences et encouragements et certainement des anonymes. Ce sont tous mes héros dans l’ombre. »

Le rendez-vous est pris pour le 23 décembre 2023.

Lire aussi :

Musique : Le retour éclectique de Barbara Kanam avec « Transfiguration » attendu ce 23 déc

CHADRACK MPERENG

Read Previous

Cédric Bakambu, un retour en Europe en dents de scie

Read Next

25 ans de la disparition de Pépé Kallé : Godé Lofombo évoque des souvenirs et un immense héritage

Most Popular