CAN 2019: Les précieux conseils de Dieumerci Ndongala aux Léopards

Sa déception de ne pas faire partie du groupe des Léopards pour la CAN, n’altère pas son ardent souhait de voir la sélection nationale triompher à la fête continentale du ballon rond. Dieumerci Ndongala, international rd-congolais évoluant à Genk, vainqueur de la Jupiler Pro league, l’a déclaré à la faveur d’un entretien accordé à Eventsrdc.com. Il a aussi prodigué des précieux conseils à ses amis de la sélection avant d’évoquer sa saison avec le club belge et les motifs de son séjour à Kinshasa, sa ville natale.

Comment évaluez-vous votre saison?

C’était une bonne saison pour moi bien que juste à la fin, je m’étais blessé. Dans l’ensemble, c’était une bonne saison pour moi avec une bonne progression. J’ai atteins un très bon niveau. J’ai enfin soulevé mon premier trophée. C’était quelque chose d’important. Dans la carrière, il faut marquer l’histoire. Et cela n’est pas donné à tout le monde.

Songez-vous à quitter Genk cet été?

Pour l’instant, je ne peux encore rien dire. C’est un peu trop tôt. J’ai encore deux ans de contrat avec Genk qui a la possibilité de jouer la Ligue des champions. 

Bien qu’absent du groupe, quelle analyse faites-vous de la présélection de Florent Ibenge?

Cette présélection est bonne. Il faut maintenant jouer le match à fond et être concentré du début à la fin. Dans ce genre de compétition, ça se joue sur le détail. Il n’y a pas une équipe qui est au dessus des autres à la CAN.

Les Léopards ont-ils les chances de sortir de leur groupe à la CAN?

L’Egypte est un habitué de grandes compétitions. Elle est favorite. Mais, la Rd-Congo est capable de faire des exploits. Les Pharaons savent de quoi nous sommes capables. Nous avons toutes nos chances pour figurer dans le duo de tête du groupe. Face à l’Ouganda et au Zimbabwe, c’est l’expérience et la concentration qui vont faire la différence. Il faut être efficace offensivement et défensivement.

Allez-vous vous rendre en Egypte pour soutenir les Léopards?

Malheureusement, nous allons reprendre les entraînements. La CAN se déroulera pendant la période de reprise des entraînements. Nous reprenons le 20 juin. Ça sera difficile d’aller en Egypte. Mais, je soutiendrai les Léopards de loin. Même si je ne suis pas sélectionné, je reste Rd-Congolais. Je suis un «Mwana mboka» -Entendez, fils du pays. Il y a de la déception de ne pas être convoqué mais je suis derrière le pays et les coéquipiers.

Pour quels motifs séjournez-vous à Kinshasa?

D’abord, c’est pour prendre du beau temps, voir mes amis, ma famille et me reposer aussi. Ça fait une longue saison.

Ensuite, c’est pour les activités de ma fondation, notamment me rendre à l’orphelinat «Cri des enfants» à Selembao.

A Kin, j’ai aussi partagé un moment avec mon équipe de football: FC Ndongalef. J’ai créé ce club pour aider la jeunesse à ne pas rester dans la rue. C’est un club social. Nous avons mis un staff et du matériel, des ballons, des maillots et les jeunes s’entraînent dans de bonnes conditions. Dès qu’ils auront de la maturité, nous allons les envoyer en Europe ou ailleurs pour passer des tests.

Un mot de la fin

Merci aux fans pour le soutien. Je suis vraiment content. Continuez toujours de me soutenir. Je ferais de mon mieux pour vous rendre fier et rendre également fier mon pays, la Rd-Congo. Cette année, deux Rd-Congolais ont été champions: moi en Belgique et Christian Luyindama en Turquie avec Galatasaray.

ETIENNE KAMBALA

Contactez la Rédaction au +243808500059

Related posts