Post Widget 2

Dernières nouvelles

Articles populaires

Colloque international sur la rumba congolaise : Les participants déterminés d’inscrire ce genre musical au patrimoine immatériel de l’humanité

Colloque international sur la rumba congolaise : Les participants déterminés d’inscrire ce genre musical au patrimoine immatériel de l’humanité

Après deux ateliers tenus à Brazzaville et à Kinshasa récemment, il se tient depuis le 12 mars 2020, au Musée national de Kinshasa, un colloque international sur la Rumba congolaise en vue de son inscription au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

 

Quelques congolais en train d’exhiber les pas de danse de la rumba congolaise. Ph.Dr.Tiers

Les participants à cette activité sont déterminés plus que jamais d’aller jusqu’au bout du combat. Selon le ministre de la Culture et des Arts de la Rd-Congo, Jean-Marie Lukundji, sa nation se conforme aux exigences imposées pour inscrire la rumba au patrimoine mondial. « Le colloque que nous ouvrions en ce jour est un challenge. Son classement sur la liste favorisera sa promotion, le tourisme et sans doute les produits dérivés », a-t-il dit dans des propos relayés par Arts.cd

 

C’est le même discours auprès du ministre de la Culture et des Arts du Congo-Brazzaville, Dieudonné Muyongo qui espère qu’avec le soutien indéfectible de l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture en Rd-Congo – UNESCO -. « La rumba caractérise les deux peuples liés par la fibre musicale. Ce colloque permettra de capitaliser les acquis de deux ateliers organisés récemment avec l’UNESCO pour aboutir à l’opération d’inscrire la rumba congolaise au patrimoine immatériel de l’humanité », a-t-il confié.

 

Et de rajouter : « Nous sommes convaincus qu’après le tongo et la rumba cubaine, la rumba congolaise sera inscrite sur cette précieuse liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité ».

 

Ce colloque international qui se clôture ce vendredi 13 mars 2020 connaît la participation de plusieurs grandes têtes du monde culturel et artistique du Congo-Brazzaville et de la Rd-Congo notamment André Yoka Lye Mudaba, président de la commission nationale de la rumba et directeur général de l’Institut national des Arts, Jossart Nyoka Longo dans sa double casquette du patron du groupe musical Zaiko Langa Langa et PCA de la Société congolaise de droits d’auteur et des droits voisins – SOCODA -, Didier M’pambia, l’initiateur du Festival internationale de la rumba et de l’élégance – FIRE, Youlou Mabiala, chanteur du Congo-Brazzaville, Kathryn Brahy, coordinatrice pays de la délégation Wallonie Bruxelles et présidente du Pôle Eunic-RDC ainsi que plusieurs personnalités.

 

Lire aussi :

Rumba congolaise au patrimoine mondial immatériel de l’humanité: un dossier sera présenté du 26 au 28 août à Paris

https://www.eventsrdc.com/rumba-congolaise-au-patrimoine-mondial-immateriel-de-lhumanite-un-dossier-sera-presente-du-26-au-28-aout-a-paris/

DANNY KABANGA

Eventsrdc.com

Articles récents

Lire aussi x