Conservation du patrimoine historique mondial : Jospin Lohanga expose sur l’arrivée de premiers groupes bantous au Japon

À Tokyo au Japon, l’artiste rd-congolais Jospin Lohanga a exposé, sur l’arrivée de premiers groupes bantous au Musée national d’art moderne de la capitale japonaise en marge de l’expositon ininterrompue sur la conservation du patrimoine historique mondial à travers la culture et l’art.

Outre les objets d’Art de grandes valeurs qui y sont conservés, l’on parle également de l’homme qui est concepteur de toutes ces oeuvres.

« Les homo sapiens n’ont jamais existé. L’être humain n’est pas tiré de l’animal comme le prétendent les historiens occidentaux qui sont à la base de la déformation de l’histoire. Il a, plutôt été créé à l’image de Dieu« , a t-il indiqué.

Et d’ajouter : « J’ai exposé deux oeuvres d’art abstraites modernes et une oeuvre d’art en bronze à travers laquelle j’explique que l’homme homo sapiens comme présenté est en réalité l’homme noir (bantou) qui a immigré, plusieurs siècles avant Jesus-Christ, au Japon pour la fonder« .

Le changement de leur peau ainsi que de leur morphologie, a-t-il ajouté, sont liés au changement climatique et autres catastrophes naturelles.

« Il est grand temps que le Japon et l’Afrique, particulièrement la RDC consolident davantage leur lien, car l’émergence du Congo et de l’Afrique proviendra de la réécriture de son histoire« , a-t-il conclu.

CHADRACK MPERENG
SERGE MAVUNGU

Read Previous

RDC : Les états généraux des sports maintenus à Kisantu fin août 2022

Read Next

Religion : Le pasteur François Mutombo banni de l’ACK

Most Popular