Post Widget 1

Heath Tips

  • In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a
  • Fringilla vel, aliquet nec, vulputateDonec pede justo,  eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo.Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Post Widget 2

Event: Vernissage réussi des 5 artistes visuels rd-congolais à In-Discipline (Marrakech)

Event: Vernissage réussi des 5 artistes visuels rd-congolais à In-Discipline (Marrakech)

Après les artistes visuels béninois et ivoiriens, la fondation Montresso, a, à travers, le 1-54 Contemporary African Art Fair, programmé, cinq artistes visuels rd-congolais pour une exposition intitulé « In-Discipline », durant deux mois et demi, soit du 14 février au 28 avril 2020. Le vernissage a intervenu ce dimanche 23 février 2020, à Marrakech.

 

Les cinq talentueux ambassadeurs de la République Démocratique du Congo sont Vitshois Mwilambwe Bondo, Fransix Tenda Lomba, Hilaire Balu Kuyangiko, Serge Diakota Mabilama et Kouka Ntadi.

Contactez la rédaction au +243 810000579

 

Leurs biographies se présentent comme suit:

– Après l’Académie des Beaux Arts de Kinshasa et l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg, Vitshois Mwilambwe Bondo conclu sa formation par un passage à la Rijksakademie d’Amsterdam.

 

Fondateur du Kin ArtStudio, il prend également en charge en 2017 le projet Young Congo. Mêlant peinture et collages, le travail de l’artiste comporte de multiples identités fracturées, des géographies variées, de nombreux points de conflit et des calendriers anachroniques.

 

Cette multiplicité agit comme la somme des mouvements d’une entité formelle qui peut voyager sans frontière à travers les styles. En expérimentant la nature hybride de son art, Vitshois Mwilambwe est à la recherche d’une nouvelle identité nomade. Né en 1981, il vit et travaille à Kinshasa.

 

– Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, Fransix Tenda Lomba déploie une pratique pluridisciplinaire, marquée par l’utilisation de produits manufacturés usagés afin de traduire les névroses et autres perplexités que suscite la dure réalité sociale.

 

L’artiste interroge ainsi une mémoire collective à travers la référence ou l’utilisation d’éléments d’archive de
différentes cultures.

 

Evoluant aux côtés du Kin ArtStudio, il a participé à des expositions dans différents pays notamment aux
États-Unis d’Amérique, puis en Allemagne dans le cadre de l’exposition Megalopolis au musée Grassi de Leipzig. Né en 1984. Il vit et travaille à Kinshasa.

 

– Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, Hilaire Balu Kuyangiko fonde le collectif « Vision totale (vi.to) » et consacre son temps à ses recherches sur le concept de l’afro-futurisme dont il souhaite devenir l’ambassadeur.

 

Il collabore, ensuite, avec Kin ArtStudio et développe son propre regard sur la transformation que subit la société congolaise à travers les nouveaux symboles du pouvoir, ses nouvelles références de l’imaginaire consumériste véhiculé par la globalisation. La réappropriation de mythes ancestraux par l’artiste sert ainsi d’outil à une approche
basée sur la mobilité culturelle. Né en 1992, il vit et travaille à Kinshasa.

 

– Diplômé de l’Institut et de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, et lauréat d’une bourse Wallonie Bruxelles International, Serge Diakota Mabilama participe en 2015 à la Royale Académie
Internationale d’été de Wallonie.

 

A travers une pratique multi-disciplinaire, il questionne une mobilité humaine en quête d’identité, confrontée à des problèmes sociaux, politiques et culturels.

 

Façon directe et imagée d’adresser des problèmes du quotidien, les questionnements de l’artiste prennent forme sur des supports issus de la vie quotidienne telle que des capsules ou des assiettes. Il a notamment participé à la Cape Town Art Fair en 2017, puis, à l’exposition Megalopolis, au Musée Grassi de Leipzig en 2018. Né en
1988, il vit et travaille à Kinshasa.

 

– Dans une obsessionnelle recherche plastique autour de la figure du guerrier Bantu, Kouka Ntadi questionne l’identité dans un rapport de dualité omniprésent.

 

À travers une œuvre polymorphe, il réhabilite ainsi les figures symboliques d’une civilisation originelle oubliée.

 

Privilégiant depuis ses débuts les matériaux de récupération comme supports, Kouka transfigure le médium qui devient alors métaphore d’une transmission universelle. De Libreville à New-York, en passant par Bruxelles, Rio de Janeiro ou encore à Gorée, lors de la Biennale de Dakar, l’artiste
fait de son œuvre une empreinte contextuelle singulière, symbole de l’unité des civilisations.

 

Artiste franco-congolais, né en 1981 et diplômé de l’École des Beaux-Arts d’Avignon, il vit et travaille aujourd’hui à Paris.

 

Rappelons qu’In-Discipline permet à l’art rd-congolais de rencontrer le monde, à Marrakech, à travers, une exposition fouillée et d’une valeur incommensurable.

CINARDO KIVUILA

Eventsrdc.com

Related Posts

Read also x