Post Widget 2

Dernières nouvelles

Articles populaires

Exclu: Gradur à Kin pour …

Exclu: Gradur à Kin pour …

Le célèbre rappeur rd-congolais résidant en France Gradur sejournera incessamment à Kinshasa pour le tournage du clip de sa chanson « Catchanababy ».

Pourquoi le choix de Kinshasa ? Le staff de l’artiste préfère le silence et promet de répondre aussitôt arriver à la Capitale de la musique africaine. « Tout avance très bien », a laissé entendre Yohan –le représentant Sheguey Squaad, la marque vestimentaire du rappeur.

Bio

Gradur, de son vrai nom Wanani Gradi Mariadi, né le 28 novembre 1990, à Roubaix, dans le Nord1, est un rappeur français. Il fait partie, avec les rappeurs Cahiips, Nyda et Brabra, du collectif Sheguey Squaad. Il a créé une marque de vêtements portant le nom du collectif.

Gradur, comme beaucoup d’autres rappeurs français, est influencé par les artistes outre-Atlantique que ce soit en termes de flow ou de style. Sur le plan musical, son public apprécie surtout chez lui l’énergie qu’il dégage et le côté « ambianceur ». Il est aussi apprécié pour son humilité et sa proximité avec son public, très hétéroclite, notamment sur les réseaux sociaux. Pour l’adjoint au maire de Roubaix chargé de la culture, Gradur est un exemple de réussite, il est la preuve « qu’il peut y avoir une place pour chacun même venant de Roubaix ».

Originaire du Congo, Gradur grandit entre Hem et Roubaix dans la région Nord-Pas-de-Calais. En 2007, il décroche son BEP vente et en 2009 son BAC pro vente au lycée Gilbert Cesbron de Roubaix. En 2011, après avoir décroché un BTS de management des unités commerciales à Roubaix, il décide d’entrer dans l’armée et plus particulièrement dans l’artillerie1,2.

En 2013, il se blesse deux fois à la jambe, à la rotule et au tibia, ce qui l’incite à écrire ses premiers textes et à faire du rap son nouveau passe-temps1,5. La même année, il collabore et apparaît dans des clips aux côtés de plusieurs rappeurs, dont Kozi qui contribue à le faire connaître.

En 2014, il débute une série de freestyles qu’il nomme Sheguey, le gimmick du rappeur (chégué veut dire « enfant de la rue » en lingala). C’est son deuxième freestyle, qui n’est autre qu’un remix du morceau La mort leur va si bien de Booba, qui le fait décoller. Booba partage sa vidéo sur les réseaux sociaux, laquelle est rapidement visionnée plus d’un million de fois2,6. Le 27 août 2014, il fait le choix de ne plus remettre les pieds à l’armée après que ses supérieurs ont découvert qu’il faisait du trafic dans la caserne, estimant par ailleurs qu’il ne peut pas cumuler l’armée et la musique. Il a également eu une altercation avec le sergent pour discipline.

En octobre 2014, il publie une première mixtape gratuite ShegueyVara qui réunit tous ses freestyles et comporte également des titres inédits, ainsi que quelques collaborations. La mixtape comprend vingt morceaux de Gradur, et plus d’une vingtaine de morceaux de ses proches en guise de bonus. Dans le même temps, Skyrock lui consacre l’émission Planète Rap pendant une semaine.

À la fin de l’année, le site de Haute Culture sur lequel la mixtape est hébergée annonce compte plus de 100 000 téléchargements.

Le premier extrait du projet, Terrasser, est publié le 14 novembre 2014 sur la plateforme digitale iTunes. Il se retrouve immédiatement en tête dans le classement des singles iTunes toutes catégories confondues. Le même jour, le clip tourné à Chicago est mis en ligne sur la chaîne Vevo du rappeur ouverte à la suite de sa signature sur le label Barclay d’Universal. Moins de deux semaines après sa mise en ligne, le clip dépasse le seuil des 2 millions de vues.

Lors d’une interview accordée à Trace Urban, Gradur dévoile le refrain d’un morceau issu de son album dans lequel il chante pour « prouver qu’il ne se limite pas aux freestyles et à l’égotrip ». Le 12 décembre sort le deuxième extrait de son album, Jamais, un morceau plus calme marqué par un refrain chanté. Après avoir sorti le clip de Jamais, tourné en Thaïlande, le 16 janvier 2015, Gradur dévoile la pochette de son album et la liste des morceaux. À sa sortie, l’album de Gradur décroche la première place du top albums et devance ainsi Fauve ou la chanteuse Christine and The Queens.

Au total, 33 700 exemplaires de L’Homme au bob sont vendus durant la première semaine d’exploitation. Le 9 mars, Antoine de Caunes lui remet son disque d’or lors de son passage dans le Grand Journal de Canal+.

Durant l’été 2014, Gradur passe une semaine à Chicago où il enregistre treize morceaux, dont certains se retrouvent sur l’album. Son premier album intitulé L’Homme au bob, est publié le 23 février 2015, comprend des featurings avec Niro et Lacrim mais aussi le rappeur américain Chief Keef et le groupe d’Atlanta Migos. L’année 2015 est l’occasion pour lui d’entamer une tournée en France et à l’étranger : un concert s’est déroulé au Bataclan le 25 février et un autre est prévu en Belgique le 11 avril. Plusieurs concerts en Suisse vont avoir lieu, par exemple à Neuchâtel.

Gradur est invité sur les albums Règlement de comptes d’Alonzo et Perestroika de Dosseh, ainsi que sur l’album de Seth Gueko, et a collaboré avec Mokobé sur le morceau Wesh. Une seconde mixtape, SheygueyVara 2, est attendue pour le 27 novembre 2015. Le premier extrait du projet est dévoilé plus tôt le 16 février. Gradur crée la surprise en réunissant de nombreux poids lourds du rap français tels que Booba, Nekfeu, Alonzo, Lacrim, Jul, Soprano, Black M, sur une double-mixtape de 30 morceaux séparée en deux parties : un côté « rap » et un côté avec des sons chantés et des sons club.

CINARDO KIVUILA

Eventsrdc.com

Articles récents

Lire aussi x