Filip Kabeya: « Je demande au ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa de se rapprocher des communautés tech du pays et de prendre un peu de son temps pour les écouter »

Entrepreneur social, fondateur du Digital LLab et expert sur les questions de la transformation numérique et consultant en RDC et à l’étranger, le rd-congolais Filip Kabeya dit « Keyser » se réjouit de nombreux signaux positifs qui ont vu le jour depuis l’avènement de Félix Antoine Tshisekedi à la Présidence de la République Démocratique du Congo. Optimiste. Il pense qu’en moins de 6 ans avec une bonne dose de volonté, le nouveau ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication – PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba peut récupérer le retard que connaît le Congo Démocratique face à plusieurs pays africains.

https://www.youtube.com/user/eventsrdc

Après presque 8 mois, la République Démocratique du Congo sous l’ère Félix Antoine Tshisekedi venait d’avoir son tout premier gouvernement. Par rapport à votre profession, quelle est votre opinion ?
En tant qu’acteur du numérique en République Démocratique du Congo, mon opinion sur les premiers 8 mois du président me montrent que les choses seront un peu plus différente qu’avant.

Car, on sent une volonté de parler du
numérique et de l’associer dans la gestion de la chose publique. Mais il manque à mon sens une vision claire pour transformer vraiment les choses et aller vers une vraie rupture et une vraie révolution.

Augustin Kibassa Maliba est nommé ministre aux PT-NTIC. Qu’est-ce que vous lui prodiguerez comme conseils ?
Qui suis-je vraiment pour prodiguer des conseils à un Ministre ? Il sait ce qu’il a à faire là. Je lui demande de se rapprocher des communautés tech du pays et de prendre un peu de son temps
pour les écouter.

http://www.mumatservices.com

Pensez-vous que la République Démocratique du Congo doit garder l’appellation PT-NTIC pour ce
ministère ou doit-elle l’appeler Économie Numérique comme dans plusieurs pays du monde depuis des années ?

L’appellation m’importe très peu, mais parfois l’habit fait le moine. Mais continuez en 2019 à dire « Nouvelles Technologies », alors que ces technologies ne sont plus du tout nouvelle, c’est être en déphasage avec son temps. Il ne s’agit pas de copier les autres pays, mais de faire les choses selon nous et pour le bien des Congolais.

Quelle différence y-a-t-il entre PT-NTIC et Économie Numérique ?
En fait au delà des noms de concepts, tout est qu’une question d’orientation, car, PTNTIC aurait pu être Poste et Économie Numérique.

Le concept de l’économie numérique regroupe les activités économiques et sociales qui sont activées par le numérique (réseaux internet, mobiles, le commerce électronique). L’économie numérique est un secteur stratégique de l’économie.

Lorsqu’un pays parle d’économie numérique l’on comprend directement que le numérique contribue à la croissance du pays.

En France, le numérique apporte un peu plus de 5% de la valeur ajoutée dans la croissance nationale.

Contactez-nous au +243 998321400

Êtes-vous prêt à travailler directement avec lui comme Conseiller ?
En ce moment, je suis engagé dans une mission qui me tient particulièrement à coeur dans 6 pays africains et je ne pense pas être prêt à travailler directement avec le nouveau Ministre. Mais s’il aurait besoin de mes conseils, je le ferai avec joie et professionnalisme.

Dans un même gouvernement, nous retrouvons un ministère de l’innovation technologique et un ministère des PT-NTIC. Comment jugez-vous cela ?
Ils vont certainement nous expliquer le bienfait de cela, mais j’y vois plus un partage de poste qu’autre chose.

Dans un pays en voie de numérisation, on a surtout besoin d’un ministère chargé de la transition numérique et je pense que c’est le Ministre de l’innovation technologique qui doit jouer ce rôle. Ce qui nous pousse à nous poser la question sur le fait que nous ayons deux ministres pour ce même travail.

Qu’avez-vous reproché à ces prédécesseurs et que vous voulez le voir réaliser ou appliquer ?
Les prédécesseurs ? … Ils ne portaient aucune vision claire et positive pour l’avenir de ce pays grâce au numérique.

Succinctement, présentez-nous votre structure Digital LLab ?
Elle est une initiative qui forme et informe sur les outils numériques qui peuvent changer nos vies. C’est donc la Fondation Lumumba Lab.

Un message à Augustin Kibassa et à tous les opérateurs des PT-NTIC en RDC ?
Avec un peu de sérieux, ce pays peut rattraper son retard dans le domaine du numérique en moins de 6 ans.
CINARDO KIVUILA

Related posts