Florent Ibenge plaide pour la fusion du sport et de l’enseignement

Fusionner les ministères des Sports et de l’Enseignement. Tel est l’appel lancé par Florent Ibenge Ikwange, sélectionneur des Léopards, afin de promouvoir le sport et l’éducation qui, à son avis, sont intimement liés et bénéfiques pour l’essor de la Rd-Congo.

«En Rd-Congo, nous avons une population jeune qui pense à faire le sport. Il faut pouvoir lui donner la possibilité de pratiquer le sport, mais pas seulement ça. Le football, c’est la tête avant les jambes. Associer le sport à l’éducation, c’est se servir du sport pour amener le pays le plus loin possible», estime-t-il. Et de proposer: «Il y a beaucoup de gamins qui traînent dans la rue mais qui adorent le sport. A un enfant qui apprécie le basketball et non les études, on doit l’imposer d’aller à l’école parce qu’il y trouvera le basketball et tant d’autres disciplines. À partir de ce moment, non seulement l’on aura moins d’enfants dans la rue, mais aussi les gens feront du sport, apprendront en même temps le français, la géographie, les mathématiques, etc. Si un tel enfant n’émerge pas dans le sport, il sera médecin ou architecte. Dans tous les cas, on a construit le pays directement!».

De l’avis de Florent Ibenge, le sous-sol rd-congolais ne constitue pas l’unique richesse du pays. «La plus grande richesse ce n’est pas le cobalt, mais l’homme congolais», dit-il non avancer cet exemple typique: «Au Lesotho, 80% de médecins sont des RD-Congolais de chez nous. C’est notre richesse qui est partie».

Le sélectionneur national déplore le manque d’attention réservé à sa démarche favorable à une jonction entre le sport et l’enseignement de la part des différents ministres ayant dirigé ces secteurs au cours de ces dernières années. «Depuis que je suis à Kinshasa, j’ai rencontré tous les ministres de l’Enseignement et des Sports pour faire la synergie entre l’école et le sport. Rien n’est mis en place jusqu’alors», fustige Ibenge qui, cependant, ne s’empêche pas d’apporter la pierre à l’édifice au travers de sa fondation qui intervient dans les écoles pour expliquer les avantages du sport dans l’éducation scolaire.

ETIENNE KAMBALA

Related posts