Henri Mova le nouveau président de la Fédération des Sports pour Tous

Dans le but de venir en appui aux fédérations sportives rd-congolaises qui connaissent des problèmes quotidiens de fonctionnement, l’Assemblée générale extraordinaire et élective de la Fédération des Sports, tenue le lundi 22 janvier 2018, au ShowBuzz à Kinshasa, a élu Henri Mova Sakanyi comme président. Il sied de signaler qu’il était seul dans la course. Il a remporté les élections à la majorité absolue de 16 voix et exercera un mandat de 4 ans.

 

Les participants à l’Assemblée générale et élective de la Fédération des Sports pour Tous. Ph.Eventsrdc

Aussitôt consacré, Henri Mova a divulgué son plan d’action. « Comme à l’accoutumée, j’ai toujours des priorités multiples. J’ai 20 axes qui vont constituer notre fédération notamment la philosophie du sport pour tous et la vision en faisant une pédagogie. Nous avons besoin des soutiens des plusieurs partenaires sérieux et durables. Il faudra un grand travail avec les écoles, pour que l’information soit vraiment au centre de notre action. Les équipements qui manquent, nous allons faire un plaidoyer. Nous devons faire comprendre aux jeunes qu’en grandissant, plusieurs choses changent voilà pourquoi il faut bouger et bouger encore une fois nos corps. Les femmes également doivent être beaucoup s’impliquer dans le monde sportif. Nous sommes obligés d’amener les gens à avoir une culture de faire le sport pour être en bonne santé. », a-t-il déclaré.

 

Deux dames sont dans ce nouveau comité de la Fédération des Sports Tous, il s’agit de Marilou Balingani -4ème Vice-présidente en charge de la Communication et du Social. S’expliquant au micro d’Eventsrdc.com : « La particularité avec les sports pour tous, est qu’il entre même dans des familles, même pour les gens qui ont les maladies chroniques et celles qui sont handicapées. Ma motivation première est d’abord conscientiser les femmes dans le domaine sportif. Mon objectif est d’enrôler plus de femmes. Comme vous l’aviez si bien vu les membres féminins ne sont pas en grand nombre dans notre comité ».

ETIENNE KAMBALA

 

 

Related posts