29 C
Kinshasa
jeudi 06/Oct/2022

- publicité -

Jean-Thierry Monsenepwo : « Joseph Kabila n’est pas seul »

Le président national de la ligue des jeunes de la Convention des Congolais Unis -CCU a, au cours d’une interview exclusive à Eventsrdc.com en marge de la commémoration des disparitions de Patrice-Emery Lumumba et de Mzée Laurent-Désiré Kabila, déclaré qu’il y a toute une génération derrière Joseph Kabila croyant en sa lutte contre le diktat des impérialistes et à son travail en faveur de la nation rd-congolaise hérités des héros nationaux. Pour ce digne et fervent disciple de Lambert Mende Omalanga, la détermination populaire tout azimut fera échec à tous les plans des détracteurs de la Rd-Congo. « Maintenant, on tuera soit tout le monde ou on ne tuera pas ».Nous sommes en train de commémorer les disparitions de Mzée Laurent-Désiré Kabila et de Patrice-Emery Lumumba respectivement le 16 et 17 janvier. Comment résumez-vous le combat de ces deux Héros nationaux ?

Pour comprendre réellement pourquoi Patrice-Emery Lumumba est Héro national ainsi que Mzée Laurent-Désiré Kabila, pour comprendre pourquoi ils sont des nationalistes, pour comprendre pourquoi l’un est appelé le plus grand nationaliste de ce pays et l’autre le soldat du peuple, il faut aller aux origines même de l’existence de notre pays. Pour comprendre exactement les positions qui ont été prises par ces deux personnages, étaient courageuses. Et pour les deux cas, ils ont eu à solder leur vie pour la cause commune. Vous savez en 1885 lors de la Conférence de Berlin sous Otto Von Bismarck, l’Afrique a été divisée par les Puissances pour la plupart européennes.

Les autres payscontrairement au Congo étaient confiés directement aux Puissances donc aux nations. Le Congo particulièrement était la propriété de Léopold II. Ça veut dire que nous n’étions pas gérés par les lois de la Belgique mais par les sentiments d’un seul individu. Et ça était le cas jusqu’en 1908 avant cela on a connu des époques où on mutilait et on coupait les mains des nos compatriotes pour la production du caoutchouc qui devait être vendu pour le bien-être d’un seul individu qui est le roi Léopold II. Maintenant lors que nous devenons finalement le Congo-Belge donc gérer par le Belgique, les choses se sont un peu améliorer mais pas totalement. Il y avait toujours la discrimination raciale. Le premier congolais qui a eu à se tenir debout contre cette manière de discriminer, était Simon Kimbangu. Il a été arrêté puis tué à Elisabethville en 1956.

Après lui, il y a Patrice-Emery Lumumba qui est venu redire la même chose c’est-à-dire « l’avenir des congolais par eux-mêmes et l’autodétermination des autochtones ». Lumumba est grand lors de l’éveil des consciences, la plupart des mouvements politiques et associations qui naissaient, étaient des mouvements à caractère ethno-tribal. Lumumba a le mérite d’avoir initié un mouvement nationaliste qui ne tenait pas compte des clivages ethno-tribaux mais plutôt qui tenait compte de l’ensemble des congolais pour le bien de notre pays. C’est comme ça que le MNC est né. Voilà le premier aspect qui prouve déjà de sa grandeur d’esprit. Ensuite, c’est l’autodétermination qui a été recherché par Lumumba en souhaitant que nous accédions à l’indépendance et malgré notre manque d’expériences, comme le disaient certains. Nous puissions apprendre en commettant des erreurs mais apprendre des nos erreurs et l’avenir puisse être déterminé par nous-mêmes au lieu ça le soit par d’autres parce qu’à cette époque, il avait déjà des clivages entre les évolués et les non évolués.

Donc, Lumumba s’était toujours opposé à ces séparations, ces brimades. Le deuxième aspect de la grandeur de Lumumba est qu’il a donné l’idée d’un regroupement africain face à cette domination étrangère et occidentale. D’ailleurs, vous vous souviendrez que les propos de Lumumba à Jakarta en Indonésie puis à Accra au Ghana en ce qui concerne le « panafricanisme », ont été vraiment bien accueillis. Donc, nous avons là un visionnaire qui souhaite que l’avenir du pays puisse être porté par toute nation.

Visionnaire aussi parce que c’est quelqu’un qui avait les limites des tribus, des ethnies et des clans. Visionnaire parce qu’il voulait que l’avenir puisse être déterminé par les fils et filles de ce pays eux-mêmes. Et puis grand africain parce qu’il a réussi à sortir son idée au-delà des frontières nationales pour que ça puisse être accueillie par d’autres pères africains comme Kwame Nkrumah, Julius Nyerere et autres. Sur cette base-là, on se rend bien compte que Lumumba s’était un nationaliste et le héro de ce pays. Après lui, vient Mzée Laurent-Désiré Kabila qui pratiquement utilise les mêmes propos et emploie le même discours, c’est-à-dire, l’autodétermination des peuples, l’auto prise en charge et l’appropriation de l’avenir de notre pays par nous-mêmes. Vous vous souviendrez que Mzée avait refusé qu’on puisse continuer à importer à manger. Il avait initié le service national pour permettre à ce que les congolais puissent s’autosuffir alimentairement. Vous vous souviendrez que Mzée avait inauguré dans l’Ex Katanga des laboratoires de fabrication des bombes sur base des matières premières qu’on retrouve sur notre sol. Vous vous souviendrez aussi que Mzée avait ouvert des cantines populaires pour permettre à la population de s’approvisionner avec du maïs produit chez nous sans compter cet éveil de conscience qui était le Congo aux congolais et que le pouvoir était réellement au peuple.

Et c’est pour cela qu’on l’a tué parce qu’il ne faut pas oublier lorsque la Conférence de Berlin donne le Congo à Léopold II, il y a un guillemet qui dit que « ce pays sera ouvert au marché international, ça veut dire que toutes les grandes puissances peuvent puiser comme elles veulent, peuvent venir. Et on a vu les Etats-Unis venir ici en 1944 prendre l’uranium pour fabriquer la bombe H. On se souvient également lorsque des rébellions pullulées sous Mzée Laurent-Désiré Kabila et que les anglo-saxons et d’autres puissances venaient signer des chefs coutumiers pour puiser les minerais de notre pays.

C’est par rapport à ça aussi que Mzée s’est mis debout et on l’a éliminé. Donc quand quelqu’un se sacrifie comme ça pour ses idées, quand quelqu’un se sacrifie comme ça pour son pays, il y a lieu de croire et d’être sûr que c’est réellement un être honoré et qui a réellement sacrifié sa vie pour cela. C’est sur cette base que nous disons que Mzée sur les traces de Patrice-Emery Lumumba.

Aujourd’hui, Patrice-Emery Lumumba et Mzée Laurent-Désiré Kabila ne sont plus là. Qu’est-ce que les dates du 16 et du 17 janvier peuvent représenter pour les générations actuelles et futures ?

Ces deux dates doivent nous servir à la souvenance parce que lors qu’on oublie l’histoire, on a l’impression que le monde ne nous enseigne pas. Pourtant l’histoire nous enseigne. Rappelez-vous chaque 11 septembre, les américains sont là où il y avait attentat terroriste d’Al-Qaïda en 2001. Il est aussi important qu’on puisse penser une l’an à ces deux personnages, que nous puissions nous approprier cette lutte. Lumumba quand il mourait, il disait en réalité il ne mourait pas parce qu’il y aura d’autres Lumumba. Il n’a pas eu tort parce nous avons eu Mzée Laurent-Désiré Kabila et aujourd’hui nous avons Joseph Kabila qui aussi est en train de vivre les affres des ces grandes puissances parce qu’il a voulu donner de la valeur à la richesse congolaise. Que nous puissions en contrepartie de nos avoirs obtenir des infrastructures de nos partenaires.

Aujourd’hui, si le Président de la République est autant vilipendé par des vautours, c’est parce qu’il a décidé de prendre nos minerais les vendre aux chinois afin que nous puissions avoir des infrastructures. Imaginez qu’il y a des puissances qui vous disent que faut mieux que vos richesses restent sur votre sol que de les donner à ceux qui on ne vous a pas autorisé de donner. C’est justement contre ça que tout le peuple doit se lever, pas seulement un seul homme. Il faut que ce soit le combat de tout un peuple. Et pour que le peuple puisse comprendre l’importance de ce combat, il est important que ces dates puissent exister afin qu’il ait devoir de mémoire.

Peut-on dire que ce combat-là est perpétué aujourd’hui ou il est parti avec ses initiateurs ?

Non, ce combat n’est pas parti avec ses initiateurs. Regardez en 1961 mourait Patrice-Emery Lumumba. Mais après lui, naissait un Mzée Laurent-Désiré Kabila qui mourra en 2001. Mais aujourd’hui, nous avons Joseph Kabila. Ils peuvent toujours la tête. Mais comme le Sphinx, nous allons toujours renaître de nos cendres. Donc par rapport à cela, c’est difficile de tuer un élan nationaliste qui se trouve dans les cœurs des congolais parce qu’aujourd’hui, il y a des nationalistes qui sont en train de communiquer cette vision et cette lutte aux générations à venir par exemple le camarade Lambert Mende Omalanga actuellement ministre de la communication et médias et initiateur de la Convention des Congolais Unis-CCU, un parti-politique qui ne se base que sur le nationalisme et qui scrute son message et qui bâti sa philosophie sur la lutte et le discours des héros nationaux nationalistes comme Patrice-Emery Lumumba et Mzée Laurent-Désiré Kabila.

En quoi la CCU est-elle héritière de Patrice-Emery Lumumba et de Mzée Laurent-Désiré Kabila ?

Je pense qu’il faut savoir qu’un parti-politique se détermine par rapport à la position prise dans l’idéologie qui va représenter ce parti. Ce choix se place dans le statut et dans le projet de société. Nous, nous avons choisi lumumbisme, le nationalisme prôné par Patrice-Emery Lumumba. Ce n’est pas un nationalisme brutal, moyenâgeux mais plutôt un nationalisme concret. Et pour voir la concrétisation de cela, regardez des moments où notre parti a eu à jouir des fonctions politiques, vous vous rendrez compte que les positions qu’on a eu, ont toujours été en l’avantage du peuple congolais.

Le ministre Lambert Mende Omalanga est habitué à communiquer des positions du gouvernement. Il est habitué à communiquer des positions et des idées fortes du Chef de l’Etat. Mais remarquez la tendance de son discours, c’est une tendance nationaliste. Remarquez et regardez des positions qu’il prend, ce sont des positions des nationalistes pour le congolais, pour la congolaise et pour la nation. Vous comprendrez que nous ne sommes pas des fanfarons du nationalisme mais nous, membres de la CCU, vivons cela de manière à l’intégrer en nous et à le transmettre à nos compatriotes qui sont des milliers et des milliers à adhérer à la Convention des Congolais Unis.

En quelques phares, résumez notre entretien ?

Je dirai courage à tous les membres des familles des héros nationaux congolais. C’est que nous, peuple, nous sommes appropriés des ces dates. Mais eux, ils ont perdu des êtres chers. Mais aussi dire au peuple qu’en réalité les héros nationaux ne sont pas morts, leurs idées continuent à vivre dans certains d’entre nous. Et dire à tous ceux qui en veulent à notre pays, que si hier, Lumumba était seul avec un ou deux amis, si avant-hier, Laurent-Désiré Kabila était avec deux ou trois amis, aujourd’hui, Joseph Kabila n’est pas seul. Il y a derrière lui une génération qui croit en sa lutte, qui croit au travail qu’il réalise pour le Congo. Par rapport à cela, je pense que maintenant, on tuera soit tout le monde ou on ne tuera pas.

DEO KOKOLO

 

Lire aussi: Jean-Thierry Monsenepwo : « Nous sommes un pays indépendant »

Articles Récents

Y’Afrika Festival 2, entre valorisation des contes et légendes d’Afrique et promotion de la diversité culturelle

Mettre au premier plan la diversité culturelle africaine à travers les contes et légendes du continent, telle est la mission de la 2ème édition...

L’influenceuse Mia Khalifa valide Ninho (VIDÉO)

Visiblement fan de rap français, Mia Khalifa apporte son soutien à un autre artiste de l’Hexagone. Il y a quelques heures, la native de...

Après Fally Ipupa, Koffi Olomide et Ferré Gola, J. Martins va devoir collaborer avec Innoss’B

Entre J. Martins et les artistes rd-congolais, c'est une véritable histoire d'amour. Après Fally Ipupa, Koffi Olomide et Ferré Gola, le chanteur nigérian va...

Restez connecter

77,280FansLike
39,000FollowersFollow
207FollowersFollow
37,700FollowersFollow
2,000SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

Y’Afrika Festival 2, entre valorisation des contes et légendes d’Afrique et promotion de la diversité culturelle

Mettre au premier plan la diversité culturelle africaine à travers les contes et légendes du continent, telle est la mission de la 2ème édition...

L’influenceuse Mia Khalifa valide Ninho (VIDÉO)

Visiblement fan de rap français, Mia Khalifa apporte son soutien à un autre artiste de l’Hexagone. Il y a quelques heures, la native de...

Après Fally Ipupa, Koffi Olomide et Ferré Gola, J. Martins va devoir collaborer avec Innoss’B

Entre J. Martins et les artistes rd-congolais, c'est une véritable histoire d'amour. Après Fally Ipupa, Koffi Olomide et Ferré Gola, le chanteur nigérian va...

Leto et Guy2Bezbar : « Jusqu’aux étoiles », un album en commun attendu en novembre 2022 !

Tous originaires de la République Démocratique du Congo, Leto et Guy2Bezbar l'alchimie qui règne entre les deux bonhommes accouche un grand projet. À l'occasion de...

5 octobre : Patrick Muyaya rassure de son implication pour l’aboutissement de la loi d’accès à l’information

En marge de la journée internationale de l'accès à l'information célébrée le 28 septembre de chaque année, le collectif 24 a tenue une activité...