Jeannot Bombenga couronné de son vivant !

Comme d’autres artistes ayant reçu des médailles de mérite des arts, sciences et lettres, la journée du 29 décembre 2015 restera inoubliable pour Jeannot Bombenga. En dehors de ses médailles, il a été fait officier par le Chancelier des ordres nationaux. Une reconnaissance historique pour ce grand monument de la musique rd-congolaise.

Il est parmi les rares musiciens congolais qui jusqu’à présent preste encore sans dégager aucun signe de fatigue. Jeannot Bombenga, c’est de lui qu’il s’agit. Cet auteur-compositeur exceptionnel a donné à la rumba congolaise ses lettres de noblesse. Ses belles compositions ont toujours accroché les amoureux de la bonne musique. L’on se rappellera encore des différentes chansons de ce dernier ayant fait la pluie et beau temps en Rd-C, voire au-delà des frontières nationales.

Le chanteur rd-congolais Jeannot Bombenga. Ph.Dr.Tiers
Le chanteur rd-congolais Jeannot Bombenga. Ph.Dr.Tiers

Preuve

La Radio télévision nationale congolaise (la voix du Zaïre à l’époque) avait repris quelques unes des œuvres de Jeannot Bombenga pour les utiliser comme indicatif de certains programmes. Cela témoigne un signe de reconnaissance de sa valeur artistique. L’artiste est longtemps resté le peintre de la société particulièrement de la scène politique congolaise. Alors il ne peu pas resté dans les oubliettes. Bombenga l’attention des autorités du pays.

Parmi les grands auteurs-compositeurs que le monde musical congolais a connus ou connait jusqu’à présent, ce digne fils anamongo trouve véritablement sa place de choix. La plupart de ses œuvres ne sont pas passées sans captiver le public. Elles ont réellement égayé les amoureux de la bonne musique. Jeannot, dans sa qualité de compositeur, a proposé plusieurs chansons à Kallé Jeff dit Grand Kallé, un des pères fondateurs de la musique congolaise moderne. Les deux avaient des liens d’amitié très particulier, selon certains témoignages. Après cette collaboration, ce n’est qu’en 1962 que Bombenga se décide de créer un groupe Vox Africa. Il n’était pas seul pour emprunter ce chemin. Il était avec ses quelques camarades notamment les guitaristes Casino Mutshipule et Damoiseau, les chanteurs -Franklin Boukaka, Matthieu Kuka, etc.

Curieusement, deux ans plus tard, soit en 1964, Bombenga trouve mieux  de prester aux couleurs d’African Jazz de Kabasele Tshamala qui a connu quelques fissures occasionnées par des départs. Cette nouvelle collaboration entre Kallé et Bombenga n’a duré que trois ans. Car en 1967, Jeannot crée son orchestre en reprenant le nom de Vox africa. A partir de cette période, « Jeannot Lolango », comme on l’appelait, et sa formation musicale n’ont pas manqué d’occuper la bonne position sur le marché du disque en République démocratique du Congo. De part ses qualités artistiques, Bombenga est primé en 1985, avec Lutumba Simaro, par les autorités du pays. Il rafle le prix des meilleurs auteurs-compositeurs. Le travail bien fait fini par payer !

Toujours en forme, Jeannot Bombenga est tellement présent sur la scène musicale congolaise jusqu’à ce jour. Signe d’un dynamisme hors pair. L’auteur-compositeur se tient, au moins deux fois pas semaines, devant son micro  dans certains endroits de Kinshasa. C’est le cas par exemple de ses rendez-vous hebdomadaire de chaque vendredi au restaurant Quick Poulet à Gombe et dimanche chez Chouna dans la commune de Bandalungwa. Jeannot Bombenga vient d’être couronné de son vivant. Au-delà de la médaille, ce chanteur, auteur et compositeur a aussi bénéficié d’un véhicule lui offert par le Chef de l’Etat compte tenu de son âge.

BENJ MIRADI

 

 

Read Previous

Musique classique en Rd-C, histoire et perspectives

Read Next

Patrice Carteron quitte le TP Mazembe

Most Popular