23.2 C
Kinshasa
mercredi 26/Jan/2022

- publicité -

Le 3e concours sur l’innovation en matière de soins de santé lancé par GSK et Save the Children

GSK et Save the Children ont annoncé le lancement du 3e concours sur l’innovation en matière de soins de santé, le mercredi 15 juillet dernier, pour un prix d’une valeur d‘un million de dollars, récompensant les projets innovants qui permettent de réduire la mortalité infantile dans les pays en voie de développement.

Les organisations issues de pays en voie de développement ont l’opportunité de présenter les procédures innovantes en matière de soins de santé qu’ils ont mises en place, Du 15 juillet au 7 septembre 2015. Ces projets doivent présenter des améliorations tangibles pour la survie des enfants de moins de 5 ans. Ils doivent en outre fournir des solutions durables et pouvoir être reproduits à plus grande échelle.

Des millions de personnes n’ont toujours pas accès aux soins de santé les plus basiques. C’est pourquoi, cette année, l’accent sera mis sur les innovations qui permettent de renforcer les systèmes de soins de santé publique existants dans les pays en voie de développement. Par ailleurs, les solutions proposées doivent montrer qu’elles ont permis de faciliter cet accès aux femmes enceintes, aux mères ainsi qu’aux enfants de moins de 5 ans. Le partenariat entre GSK et Save the Children repose essentiellement sur le renforcement des systèmes de soins de santé pour tous dans les pays en voie de développement. Le but est ici d’étendre mondialement l’accès aux soins de santé pour garantir un accès équitable et disponible pour tous. L’épidémie du virus Ebola de l’an dernier est la preuve que des solutions et des approches sont nécessaires pour répondre aux difficultés structurelles qui affaiblissent les systèmes de soins de santé.

Ramil Burden, le vice-président en charge de l’Afrique et des pays en voie de développement chez GSK, déclare : « Des systèmes de soins de santé solides forment l’épine dorsale des communautés prospères mais beaucoup trop de pays manquent d’infrastructures et de personnel qualifiéafin de faire face aux difficultés quotidiennes en matière de soins de santé, sans parler des catastrophes telle que l’épidémie du virus Ebola.Le prix de cette année est dédié aux innovations qui permettent de renforcer plus efficacement les systèmes de soins de santé afin que les mères et les enfants puissent accéder plus facilement aux soins dont ils ont besoin. »

Mavis Owusu-Gyamfi, le Directeur de la qualité et de l’élaboration des programmes chez Save the Children, déclare : « Des millions d’enfants meurent de maladies qui peuvent être évitées, simplement à cause de systèmes de soins de santé défaillants.L’épidémie du virus Ebola nous a appris que dans l’impossibilité de répondre à une pareille situation, nous courrons le risque d’une crise sanitaire mondiale. Il ne suffit pas de se focaliser sur des interventions ponctuelles comme réparer des hôpitaux et des cliniques, fournir des vaccins ou des médicaments, recruter et former plus de personnel de santé – il faut regarder tous ces aspects à la fois, ainsi que la façon dont ils sont financés et gérés. Si nous désirons sauver des millions de vies, il faut que la mise en place de bons systèmes de soins de santé dans les pays en voie de développement devienne la norme et non l’exception.Nous avons besoin d’idées ambitieuses afin de répondre à cette problématique et nous espérons, cette année, voir des projets viables que nous pourrons appliquer à plus grande échelle. »

Un jury, codirigé par les PDG respectifs de GSK et Save the Children, Sir Andrew Witty et Justin Forsyth, sera composé d’experts du secteur des soins de santé publique, de la science et du monde universitaire. Ils décerneront une partie ou la totalité du prix à un ou plusieurs projets d’innovation en matière de soins de santé.

Le concours sur l’innovation en matière de soins de santé de cette année ne se limitera pas au montant du prix mais il prévoit également de mettre en place une plateforme de test et d’évaluation des nouveaux projets répondant à la problématique liée aux soins de santé, dans le but d’identifier ceux qui ont un réel impact et de les partager avec l’ensemble de la communauté sanitaire mondiale.

Nouvelle campagne 2015 de GSK et Save the Children pour les innovations en matière de soins de santé visant à réduire la mortalité infantile dans les pays en voie de développement:

  • GSK et Save the Children mettent les petits plats dans les grands et offrent un prix d’un million de dollars afin de permettre de sauver la vie de millions d’enfants issus des pays les plus pauvres.
  • Cette année, le Prix de l’innovation en matière de soins de santé récompensera les projets favorisant l’accès aux services de soins de santé dans les pays en voie de développement.

Pour plus d’informations sur la procédure et sur les critères du jury, visitez le sitehttp://myg.sk/Save-HealthcareInnovationAwardLa date limite pour la soumission des projets est le 7 septembre à 23 h 59 (GMT). Les gagnants seront annoncés en novembre.

À propos du Prix de l’innovation en matière de soins de santé :

Le Prix de l’innovation en matière de soins de santé a été annoncé en mai 2013 à la suite du nouveau et important partenariat entre GSK et Save the Children dont l’objectif est de sauver la vie d’un million d’enfants parmi les populations les plus vulnérables. L’approche unique de cette association repose essentiellement sur la volonté d’innover le plus possible grâce à un travail de groupe afin de réduire la mortalité des moins de 5 ans.Par exemple, Save the Children siège à présent au nouveau conseil d’administration du département Recherche et Développement (R&D) de GSK spécialisé en pédiatrie où il apportera son expertise pour la mise au point des médicaments spécialement conçus pour les enfants. Ce partenariat doit permettre d’accélérer l’amélioration des interventions de secours aux très jeunes enfants et d’identifier les meilleurs moyens d’intervention pour les pays en voie de développement.

Le premier prix 2014 a été décerné conjointement à l’université de KwaZulu-Natal (UKZN) en Afrique du Sud et à ColaLife en Zambie.Le projet de l’UKZN consistait à améliorer l’allaitement pour les enfants prématurés et incorporait une application pour smartphone qui permet de faciliter la pasteurisation et le stockage des dons de lait maternel. Quant au projet de ColaLife, il consistait à adapter la chaîne d’approvisionnement des boissons non alcoolisées et d’autres biens de consommation pour les régions les plus difficiles d’accès en leur permettant de livrer des kits spécialement conçus pour le traitement des diarrhées de l’enfant. Les deux participants ont chacun reçu un prix de 350 000 de dollars afin de réaliser leur projet.

Bien que de réels progrès aient été réalisés ces dernières années, plus de 6 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde. Le plus souvent, ces enfants se trouvent dans les zones les plus difficiles d’accès et parmi les populations les plus marginalisées. L’objectif du Prix de l’innovation de GSK et Save the Children consiste à découvrir et encourager la reproduction des meilleures pratiques les plus innovantes en termes de soins de santé afin d’avoir le plus d’impact possible sur les enfants les plus vulnérables.

Conditions de participation :

1)     Faire partie d’un pays répertorié en tant que pays à revenus « bas », « bas à moyens » ou « moyens » par la Banque mondiale (http://data.worldbank.org/country). Les pays répertoriés dans la catégorie des « hauts revenus » par la Banque mondiale ou qui sont membres de l’Union européenne ne sont pas admissibles (http://europa.eu/about-eu/countries/index_en.htm).

2)     Décrire une approche ou une procédure innovante focalisée sur la survie des moins de 5 ans et pouvant avoir un apport considérable dans un des pays admissibles.

GSK – une des plus grandes entreprises en recherche pharmaceutique et en soins de santé au niveau mondial – a pour mission d’améliorer la qualité de vie des gens en élargissant leurs possibilités d’action, en leur permettant de se sentir mieux et de vivre plus longtemps.Pour plus d’informations, veuillez visiter le site www.gsk.com.

À propos de Save the Children – Nos activités s’étendent à plus de 120 pays. Nous sauvons la vie de nombreux enfants. Nous luttons pour leurs droits. Nous les aidons à réaliser leur potentiel. www.savethechildren.org.uk

EVENTSRDC

 

 

 

 

Articles Récents

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Restez connecter

51,700FansLike
29,237FollowersFollow
180FollowersFollow
30,346FollowersFollow
1,106SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Gims : Sa nouvelle demande de nationalité française en danger

Nous l’avons dit dans nos récentes publications. Le rappeur rd-congolais Gims ne cesse de supplier la France pour obtenir la nationalité après le refus...

Médias : Grande figure de la presse rd-congolaise, Barick Buema ne jure que par son travail

Journaliste à la radio Top Congo, Barick Buema appelé « Parole écrite » a été l'invité de la rédaction. Avec une expérience accrue de la télévision...