Post Widget 2

Dernières nouvelles

Articles populaires

Mémoire aux disparus, La Nécropole y sensibilise

Mémoire aux disparus, La Nécropole y sensibilise

L’humanité toute entière s’est souvenue, comme le 30 août de chaque année, des Personnes disparues pour diverses raisons notamment des guerres, des déplacements de population ainsi que des catastrophes naturelles et d’origines humaines. La commémoration de cette Journée Mondiale n’est pas passée inaperçue au sein de l’ASBL « Entre Terre Et Ciel -ETEC ». Etant la seule structure organisatrice d’un Mémorial des Disparus au pays à travers son projet phare du cimetière « La Nécropole » situé dans commune de la N’sele, à Kinshasa, ETEC  a, dans une communication à la Presse, expliqué le bien-fondé et l’utilité ce service funéraire offert par elle jusque-là en exclusivité.

A en croire l’Administrateur-Directeur de l’association Valérien Mudoy, le droit de savoir le sort d’un proche disparu s’inscrit dans le droit international humanitaire et les droits de l’Homme. Revenant sur le contexte historique de l’adoption de la Journée Mondiale des Personnes disparues, il a souligné que celle-ci résulte des « Mères Pleureuses de la Place de Mai » (En espagnol: Asociación Madres de la Plaza de Mayo) en Argentine, en 1983 suite à la disparition de leurs enfants par la dictature de l’époque. A lui d’ajouter que: « Cela a amené les Nations-Unies de décréter le 21 décembre 2010, une convention de disparitions forcées ». Ainsi, le cimentière « La Nécropole » a, parmi ses 2 innovations dans le domaine funéraire en Rd-Congo, introduit un « Mémorial des Disparus » sur lequel est apposé une plaque commémorative d’un disparu.

L'Administrateur-Directeur de l'ETEC, Valérien Mudoy. Ph.ETEC
L’Administrateur-Directeur de l’ETEC, Valérien Mudoy. Ph.ETEC

L’appel d’ETEC

Pour Valérien Mudoy,  les rd-congolais ne doivent pas naviguer à contre courant par rapport à l’élan mondial avec des catastrophes naturelles, des noyades pendant l’immigration vers le pseudo-eldorado européen et autres, à cause desquels certains d’entre eux trouvent la mort. Faisant d’une pierre deux coups, l’Administrateur-Directeur d’ETEC a convié l’ensemble de la population de la Rd-Congo à intérioriser ce concept dans ses discours funéraires. Cela, a-t-il insisté, afin de donner à leurs proches disparus pour diverses causes des sépultures dignes permettant aux vivants de ne les jamais oublier nonobstant la disparition de leurs corps. En outre, « La Nécropole » a également innové avec le Columbarium pour y recevoir les urnes de crémation.

Valérien Mudoy lançant un message aux rd-congolais sur les catastrophes naturelles. Ph.ETEC
Valérien Mudoy lançant un message aux rd-congolais sur les catastrophes naturelles. Ph.ETEC

Rappelons que le 1er août 2016, le cimetière « La Nécropole » de l’ASBL Entre Terre et Ciel -ETEC avait totalisé 5 ans depuis qu’il avait ouvert ses  portes. A cet effet, le Président d’ETEC, Georges Mukuna Luabing avec une poignée de ses collaborateurs s’étaient livrés, à la Presse, pour une auto-évaluation autour de la thématique « La Nécropole : 5 ans déjà, et toujours les mêmes valeurs » par rapport au travail abattu jusque-là. En 5 ans, des prix de mérite et de reconnaissances internationales ont couronné le travail abattu par « La Nécropole ». C’est le cas notamment du trophée Kin Awards décerné en Mars 2015 pour la qualité de ses services, de la reconnaissance en ce qui concerne l’observance des normes internationales en la matière par une délégation du  vieux cimetière d’« Uccle » de Bruxelles, en Belgique.

DEO KOKOLO

Eventsrdc.com

Articles récents

Lire aussi x