RDC – Culture : La danse, simple hobby ou métier utile ?

En République Démocratique du Congo , la danse semble être l’un des divertissements préférés des congolais mais également un métier pour certains.

Dans le chef d’une population où les arts ne sont pas toujours très lucratifs et très considérés, malgré leur forte présence, la question est de connaître comment évolue la danse et ses pratiquants mais également son apport dans le développement de la Rd-congo et la valorisation de sa culture.

Artiste chorégraphe et danseur professionnel, Fabrice Don de Dieu Bwabulamutima souligne que pour sa part, la danse est pratiquée comme un métier. Il a souligné dans la foulée que la responsabilité revient d’abord aux danseurs eux-mêmes de valoriser leur métier comme c’est le cas pour tout autre métier ensuite au gouvernement.

« Je pratique la danse comme métier, je fais de la danse et du théâtre et rien d’autre. C’est à l’artiste de savoir valoriser son métier. La danse est dans tous les moments de vie, de joie et de tristesse, même dans des événements sportifs », a-t-il dit au cours d’un échange avec Eventsrdc.com

Il a ajouté : « On a célébré les IXès Jeux de la Francophonie, on a eu une médaille d’or pour la danse hip-hop et une médaille d’argent pour la danse de création, mais ce genre de disciplines artistiques n’ont bénéficié d’aucune infrastructure. Il n’y a même pas un festival qui promouvoit nos danses nationales. Nous, artistes danseurs, devons nous mettre ensemble pour faire respecter ce secteur. Aujourd’hui, je suis au niveau des îles des Seychelles grâce à la danse et j’y représente mon pays à la 10ème édition du Biennale de danse. »

Ph. Fabrice Don de Dieu Bwabulamutima

Cet art qui semble être un passe-temps, mais aussi l’un des divertissements préférés des congolais, contribue-t-il réellement au développement de la Rd-Congo et à la valorisation de sa culture ? À cette question, Don de Dieu Bwabulamutima précise : « Nous avons une diversité culturelle dans le domaine de la danse via les multiples tribus que nous avons. Et nous avons aussi cette créativité de la jeunesse congolaise qui représente le Congo dans divers manifestations. »

Concernant la touche culturelle rd-congolaise dans la pratique des danses actuelles qui ne cessent d’évoluer et de se mélanger en l’occurrence du hip-hop qui a conçu le cœur de jeunes, Don de Dieu Bwabulamutima pense que la culture est dynamique, intergenerationnelle et qu’il y’a toujours des choses piquées dans nos danses.

Rappelons que la Rdcongo est réputée pour sa Rumba congolaise et le Ndombolo.

PERSIDE BOLAMU

Read Previous

Ronsia Kukiel aux côtés de Michel Gohou et Digbeu Cravate pour une prochaine série TV

Read Next

Jeux africains paralympiques 2024 : La Rd-Congo entre en lice ce 5 sept

Most Popular