23.2 C
Kinshasa
mercredi 26/Jan/2022

- publicité -

RDC : La recette d’Angela Wamola pour booster les services mobiles

Directrice senior de l’Engagement stratégique de l’Association GSMA, Angela Wamola, sensibilise sur l’initiative «We Care» qui vise à renforcer la confiance des consommateurs dans les services numériques en RD-Congo. Approchée par « AfricaNews », elle a brossé laconiquement les avantages de cette initiative de collaboration qui assemble les opérateurs mobiles et les membres du gouvernement qui ont la charge de l’industrie de la téléphonie mobile en vue d’accélérer l’impact positif des services mobiles et numériques en faveur de la population et l’économie. Dans son entendement, « We Care » vise la transparence, la confiance, le dialogue et l’étroite collaboration entre les secteurs public et privé. Entretien.

Comment la GSMA et les opérateurs mobiles vont-ils procéder pour obtenir leur adhésion à l’initiative We Care ?

Il n’y a pas d’implications financières pour que la population accède aux avantages de We Care en RD-Congo, qui est une initiative visant à renforcer la confiance des consommateurs dans les services numériques pour créer une société numérique inclusive. Il s’agit d’une initiative de collaboration qui rassemble les opérateurs mobiles, les ministres ainsi que les membres du gouvernement responsables de l’industrie de la téléphonie mobile en RD-Congo. L’idée est d’accélérer l’impact positif des services mobiles et numériques pour la population et pour l’économie de la RD-Congo. L’initiative vise la transparence, la confiance, le dialogue et une collaboration étroite entre le secteur public –gouvernement- et privé -opérateurs mobiles.

Quel est l’impact de l’initiative We Care dans le quotidien des RD-congolais ?

Les initiatives GSMA We Care rassemblent des opérateurs mobiles du monde entier afin de fournir des solutions locales ayant un impact positif sur les citoyens. Grâce à We Care en RD-Congo, nous nous engageons à soutenir l’industrie mobile et les décideurs politiques pour créer un environnement qui encourage l’inclusion numérique. Par exemple, nous avons développé une carte de couverture des services mobiles pour la RD-Congo. La carte donne des informations sur la disponibilité des réseaux dans le pays et permettra aux consommateurs et aux entreprises de faire des choix éclairés sur la manière et l’endroit où ils peuvent utiliser les services mobiles. La carte permettra aussi de fournir aux opérateurs mobiles et aux décideurs politiques les informations dont ils ont besoin pour préparer l’analyse de rentabilisation afin d’étendre la couverture mobile. L’objectif des quatre actions de collaboration public-privé de We Care est de renforcer la transparence, la confiance et le dialogue, et accélérer la transformation numérique de la RD-Congo au profit des citoyens RD-congolais.

Ces actions comprennent le lancement d’un rapport annuel présentant les indicateurs sectoriels clés sur la fiscalité du secteur mobile; la publication d’une carte de couverture mobile du pays afin d’informer la prise de décision quant à l’amélioration de la connectivité dans les zones rurales; l’activation d’une association mobile locale en RD-Congo; la mise en place d’un cadre de dialogue public-privé régulier entre les opérateurs mobiles, le gouvernement et le régulateur pour relever les défis du secteur mobile et accélérer l’inclusion numérique. Aujourd’hui, les initiatives We Care ont été déployées dans plus de 20 pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie, en collaboration avec plus de 70 opérateurs mobiles et plus de 30 décideurs politiques.

Quelle est la stratégie de communication de la GSMA pour la réussite de cette campagne ?

Comme mentionné précédemment, suite au lancement de We Care en RD-Congo, une série d’actions de collaboration public-privé sera menée. Ces actions favoriseront un environnement de dialogue, de coopération et de transparence, et aideront à la prise de décision fondée sur les données pour un développement harmonieux et inclusif du secteur. La GSMA prévoit également de mesurer l’impact de ces actions et de développer une étude de cas d’ici la fin de 2022. L’étude de cas sera publiquement disponible sur notre site Web et nous la partagerons avec nos partenaires We Care.

Comment êtes-vous devenue championne des économies numériques ?

Je suis responsable de l’Afrique subsaharienne pour la GSMA, qui représente l’industrie mondiale des communications mobiles, y compris la région de l’Afrique subsaharienne. Je suis une professionnelle des TIC avec plus de 20 ans d’expérience dans l’industrie des télécommunications. Mon vif intérêt pour la technologie m’a amenée à passer plus d’une décennie dans l’industrie mobile, après avoir passé une grande partie de ce temps avec Safaricom, où j’ai commencé en tant qu’ingénieur de planification de réseau puis j’ai progressé jusqu’aux principaux départements de la division technologique. Alors que je travaillais chez Safaricom, pendant six ans, j’étais la première et la seule femme senior dans l’équipe de direction de la division technologique.

Durant cette période, j’ai joué un rôle déterminant dans la livraison des deux câbles sous-marins reliant le Kenya au monde, révolutionnant le haut débit mobile au Kenya et menant le programme de transformation et de modernisation du réseau IP de Safaricom. Je suis passionnée par la redéfinition des affaires dans la société pour le bénéfice de tous. Pour relever les défis de la croissance des talents diversifiés dans le domaine de la technologie, j’ai fondé Women in Technology chez Safaricom en 2011.

DORIAN KISIMBA (AfricaNews)

Articles Récents

Rossignol, Aigle, Tigre…le symbolisme animalier des surnoms des artistes rd-congolais

L'Afrique est une vaste savane où gisent d'innombrables espèces animales. Ces animaux souvent assimilés aux valeurs traditionnelles de certains pays, restent en outre très...

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

Restez connecter

51,700FansLike
29,237FollowersFollow
180FollowersFollow
30,346FollowersFollow
1,106SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

Rossignol, Aigle, Tigre…le symbolisme animalier des surnoms des artistes rd-congolais

L'Afrique est une vaste savane où gisent d'innombrables espèces animales. Ces animaux souvent assimilés aux valeurs traditionnelles de certains pays, restent en outre très...

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Gims : Sa nouvelle demande de nationalité française en danger

Nous l’avons dit dans nos récentes publications. Le rappeur rd-congolais Gims ne cesse de supplier la France pour obtenir la nationalité après le refus...