Post Widget 2

Dernières nouvelles

Articles populaires

RDC : Les anciens palais du Maréchal Mobutu peuvent aussi contribuer au patrimoine touristique de la Rd-Congo 

RDC : Les anciens palais du Maréchal Mobutu peuvent aussi contribuer au patrimoine touristique de la Rd-Congo 

Il n’est pas trop tard pour faire mieux. Vingt-trois ans après la chute du régime du Maréchal Joseph Désiré Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Waza Banga, président de la République du Zaïre devenue République Démocratique du Congo, le tourisme rd-congolais traîne à redécoller. Aux côtés de bonnes initiatives de l’actuel ministre Yves Bunkulu Zola, peuvent se rajouter la réhabilitation de plusieurs palais présidentiels officiels et privés construits par Mobutu pour susciter l’engouement touristique dans un futur proche. 

 

Plusieurs pays occidentaux et orientaux l’ont compris depuis les temps immémoriaux, à l’instar, de la France avec ses châteaux dont Versailles, Castelnaud, Chambor; la Chine avec ses pagodes et l’Égypte avec ses pyramides.

Les pagodes de la Nsele à Kinshasa. Ph.Dr.Tiers

 

 

Annuellement, les trois pays précités font des millions de dollars, rien qu’avec leurs patrimoines touristiques. Sur Twitter, le rd-congolais Benjamin Umba, a, à travers un tweet, le lundi 10 août 2020, posé la question: « Pourquoi ne pas réhabiliter les anciens palais du Maréchal Mobutu, aujourd’hui en ruine et en faire aussi patrimoine culturel mondial ? ». 

Palais présidentiel de Mobutu à Kawele (Gbadolite). Ph.Dr.Tiers

 

Notre rédaction s’est saisie de ce questionnement qui a recueilli plusieurs commentaires axés sur le patrimoine touristique, plutôt que sur le culturel. Or, dans la logique ou le fonctionnement gouvernemental en Rd-Congo, le ministère de la culture et du tourisme fonctionnent séparément. Et pourtant, ils ont plusieurs similitudes. Celui de la culture est directement rattaché aux arts et celui du tourisme très rapproché de l’environnement.

Contactez la Rédaction au +243810000579

Plusieurs définitions présentent le patrimoine comme l’héritage du passé dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir. Nos patrimoines culturel et naturel sont deux sources irremplaçables de vie et d’inspiration, et peuvent dépendre soit à une entité culturelle soit à une entité touristique. 

 

Sur Twitter, les rd-congolais souhaitent que les anciens palais du président zaïrois (rd-congolais) soient affectés au ministère du tourisme pour que le flux touristique ramène des devises, d’autant plus que le nom de ce dernier a marqué le monde et ses bâtisses sont d’une architecture monumentale.

https://soundcloud.com/eventsrdcfm243

La twittosphère rd-congolaise appelle Yves Bunkulu a étudié cette proposition et l’a ramené à la réunion du conseil des ministres dans un avenir proche. « C’est une bonne idée. Sauf que les réhabiliter risque de présenter un coût que les futures recettes ne pourraient jamais amortir. Il faut une étude de faisabilité et de rentabilité. Un autre problème qui se pose et qui risque de peser sur la rentabilité, est celui de l’accès à ces sites », a avancé Maître Hilaron. 

 

La problématique du financement a divisé plusieurs rd-congolais autour de cette publication. Benjamin Umba, auteur de ce tweet pense que le gouvernement rd-congolais peut organiser une levée des fonds auprès des miniers à travers ce pays pour les réhabiliter. Après, certains palais peuvent être convertis en musées ou en hôtels de luxe pour justement faire vivre cette chaîne de palais. « Qui ne rêverait pas de passer une nuit dans un ancien palais du Maréchal ? », a-t-il posé à ses interlocuteurs au cours de cet échange. 

 

Palais présidentiel de Mobutu en marbre à Lisala. Ph.Dr.Tiers

 

Au-delà des palais de Mobutu, d’autres rd-congolais pensent que la commission que mettra en place Yves Bunkulu doit également rajouter la maison de Ngongo Lutete dans la province du Sankuru (RDC), la maison de Henry Morton Stanley et le palais des marbres à Kinshasa Ngaliema, la maison du premier président rd-congolais Joseph Kasa-Vubu.

 

 

D’aucuns estiment que cette commission n’aura pas seulement pour mission d’énumérer toutes ces bâtisses et d’évaluer les coûts de réfection, mais aussi et surtout de travailler avec le ministère des affaires foncières et celui de la justice pour régler tous les contentieux qui peuvent entourer ou entacher ces biens immobiliers afin que l’Etat rd-congolais ne soit pas exposé aux multiples conflits dans le futur. 

 

 Lire aussi :

Tourisme : La Rd-Congo et la Belgique s’unissent dans une coopération de leurs patrimoines culturels

CINARDO KIVUILA

Redaction Eventsrdc

Articles récents

Lire aussi x