RDC Médias: Bientôt, un ouf pour le personnel de radio et télé 50

Après plus de deux mois d’intenses tensions à la radio et la télé 50 en République Démocratique du Congo, une commission d’enquête et de préparation des décomptes finaux est mise en place par l’actuel Directeur général Jean-Marie Kassamba depuis le week-end du 13 avril 2019 à Kinshasa.

Contactez-nous au +243 808500059

Selon nos sources, cette commission respecte le statut et les normes du travail en Rd-Congo pour soulager et de remercier tout le personnel revendicateur dans ce média.

Par décompte final, l’on sous-entend la fin légale de travail d’un employé. Le public (téléspectateurs et auditeurs) est invité à découvrir et à s’habituer aux nouveaux visages que ce groupe de presse lui présentera ou alignera dans les prochains, et les anciens qui durant ces mois ont manifesté ou démontré leur « loyauté » au Directeur général, malgré cette situation d’impaiement.

D’après un expert en droit du travail contacté par notre média, un décompte final payé dans les normes ou selon le code du travail de la Rd-Congo, n’appelle pas des poursuites judiciaires. Nos confrères de ce média sont appelés à prendre des dispositions ou des contacts pour la suite de leurs carrières professionnelles.

Kassamba quittera ou pas de radio et télé 50 ? Seul, le promoteur de ce média pourra répondre à cette question, selon notre source.

Jean-Marie Kassamba -DG de Radio et Télé 50. Ph.Dr.Tiers

Besoin d’un nouveau leadership à la direction de ce média pour ne plus revoir ces types de revendications ? Il faudrait observer le temps, rapporte notre informateur.

Les effets de la concurrence n’inquiètent pas les décideurs de ce média, qui malgré ces matériels de bonne qualité fait face à des télévisions et radios à forte audimat telles que la RTNC, B-one, Univers Groupe TV, Top Congo FM et Radio Okapi.

Le secteur des médias en République Démocratique du Congo mérite des états généraux pour redéfinir les normes techniques et de travail. Car, c’est chaque jour qu’un média engage ou décide de coopérer avec un nouveau diplômé ou un mouton noir et c’est chaque jour qu’il y a un nouveau conflit dans ces entreprises.
DANNY KABANGA

Related posts