31.4 C
Kinshasa
mercredi 24/Fév/2021

RDC – Reprise des activités touristiques : Yves Bunkulu apporte son soutien aux différents partenaires

Rouverts le 22 juillet 2020, après la levée de l’état d’urgence sanitaire en République démocratique du Congo, plusieurs sites touristiques œuvrant à Kinshasa ont reçu lundi 10 août 2020 la visite de leur partenaire, le ministère du tourisme.

 

Accompagnés du secrétaire général au tourisme et de la directrice générale de l’Office national du tourisme – ONT -, le ministre du tourisme Yves Bunkulu Zola, a fait la ronde de différents sites (Lola ya bonobo, Lac de ma vallée, Tatem,…) dans l’objectif d’apporter le soutien aux différents partenaires et les accompagner à redémarrer leurs activités.

« Lola ya Bonobo, un Paradis »

Yves et sa délégation ont démarrés la ronde au site « Lola ya Bonobo ». Situé dans la commune de Mont-Ngafula, à 25 Km du centre ville de Kinshasa, ce site est le premier lieu de l’écotourisme pur dans la région de la capitale. Ces 65 hectares de forêt offrent un environnement exceptionnel permettant aux visiteurs de découvrir cette espèce si mal connue, l’espèce endémique la plus menacée des signes au monde.

 

Puisque le ministère du tourisme se veut déterminer de faire de la Rd-Congo le premier hub de l’écotourisme au regard du potentiel et de la biodiversité, Yves a encouragé la population à fréquenter ce site qui est un paradis pour cette espèce : « Bonobo ».

 

« Le premier message que je lance à la population, c’est de savoir que les activités touristiques ont repris. Et Lola ya Bonobo, c’est le cadre le plus indiqué pour développer l’écotourisme dans notre capitale », a déclaré le ministre du tourisme, Yves Bunkulu.

 

Et de rajouter : « Nous apportons notre soutien à toutes celles et tous ceux qui s’activent pour la protection de la biodiversité et encouragent les activités touristiques en RDC », a conclu Yves Bunkulu, après la visite de l’ensemble du site, côté orphelins bonobos victimes du braconnage, tout comme du côté des bonobos adultes laissés à l’état sauvage. Une mise en garde a été adressée aux populations riveraines des airs protégés qui se livrent au braconnage, sous peine de subir la rigueur de la loi.

 

Le cri d’alarme des gestionnaires de « Lola ya Bonobo »

Remerciant le ministre du tourisme pour sa visite, son soutien et ses encouragements, la gestionnaire de ce site Fanny Minesi, a indiqué que Lola ya bonobo sera déjà ouvert et accessible au public a partir du 17 août 2020. Tout est mis en œuvre pour que tout soit près afin de faciliter le libre accès.

 

Évoquant le braconnage, Fanny a renseigné qu’en 1980, on estimait à 100.000, le nombre des bonobos. Mais à ce jour, l’estimation est à 20.000 bonobos.

« Les scientifiques estime que pour un orphelin bonobo accueilli à Lola, une vingtaine auraient été abattue. Selon eux, dans 3 générations, il n’y aura plus aucun bonobo en milieu naturel », s’inquiet Fanny dans des propos relayés par la direction de communication du ministère du tourisme. La gestionnaire espère voir le rd-congolais changer de mentalité pour modifier cette courbe et assurer la survie de cette espèce.

 

Parce que sa journée était longue, le ministre a poursuivi sa visite à l’Africa park, -ex. Park de ma vallée- dans la vallée de Kimwenza. Dans ce site déjà ouvert depuis le 24 juillet 2020, après la levée des mesures de l’état d’urgence, les activités se déroulent normalement.

 

Yves Bunkulu Zola a encouragé les gestionnaires du site et les a invités à être strict notamment en ces qui concerne le respect des gestes barrières contre la pandémie de coronavirus (covid-19). C’était le même discours lors de la visite du site touristique Tatem sur la berge du fleuve Congo dans le quartier Kinsuka à Kinshasa.

 

Soulignons que cette deuxième visite des sites touristiques par Yves Bunkulu après le déconfinement, rentre dans le cadre de ses 5 axes prioritaires. Nous citons : la normalisation du secteur, le développement du partenariat et de la coopération, la numérisation, la promotion, et la formation.

ETIENNE KAMBALA

Articles Récents

LDC – CAF : Mazembe ramène un point du Soudan

Le TP Mazembe a fait un match nul et vierge (0-0) face à Al Hilal du Soudan, ce mercredi 24 février 2021 lors de...

Culture : Justin Kasereka peint quelques célébrités de la chanson africaine

Artiste visuel rd-congolais basé à Goma (Nord-Kivu) en Rd-Congo, Justin Kasereka a bénéficié du programme "Artistes en résilience" organisé par la structure Kin ArtStudio. "Ça...

Musique : Basé en Suisse, Picolcrist Bil annonce une collaboration avec Werrason

Chanteur, auteur-compositeur, interprète et parolier, l'artiste rd-congolais Picolcrist Bil veut conquérir le monde à travers sa musique métissée. À Lausanne où il évolue, l'interprète de...

Restez connecter

43,170FansLike
9,652FollowersFollow
103FollowersFollow
17,795FollowersFollow
530SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

LDC – CAF : Mazembe ramène un point du Soudan

Le TP Mazembe a fait un match nul et vierge (0-0) face à Al Hilal du Soudan, ce mercredi 24 février 2021 lors de...

Culture : Justin Kasereka peint quelques célébrités de la chanson africaine

Artiste visuel rd-congolais basé à Goma (Nord-Kivu) en Rd-Congo, Justin Kasereka a bénéficié du programme "Artistes en résilience" organisé par la structure Kin ArtStudio. "Ça...

Musique : Basé en Suisse, Picolcrist Bil annonce une collaboration avec Werrason

Chanteur, auteur-compositeur, interprète et parolier, l'artiste rd-congolais Picolcrist Bil veut conquérir le monde à travers sa musique métissée. À Lausanne où il évolue, l'interprète de...

LDC – CAF / Al Merreikh vs AS V.Club (1-4) : « Ce but matinal nous a réveillé » (Florent Ibenge)

L'AS V.Club s'est relancée grâce à sa victoire en déplacement sur Al Merreikh du Soudan (4-1), lors de la 2ème journée de la phase...

Culture : Kin-Etelemi-Telemi Acte 1 à partir de ce 25 février

La première édition du Festival Kin-Etelemi-Telemi se tiendra du 25 au 28 février 2021 à Kinshasa. Le lancement officiel de cet événement d'art performance de...