Post Widget 1

Heath Tips

  • In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a
  • Fringilla vel, aliquet nec, vulputateDonec pede justo,  eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo.Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Post Widget 2

RDC – Télécoms : Contraste sur les prix des crédits téléphoniques et des forfaits internet auprès des revendeurs

RDC – Télécoms : Contraste sur les prix des crédits téléphoniques et des forfaits internet auprès des revendeurs

Depuis un bon bout de temps, les prix des crédits téléphoniques et des forfaits internet connaissent une discordance qui ne semble pas déranger les consommateurs (la majorité de la population kinoise).

Pour une carte de 100 unités, le prix varie entre 1600FC à 1800FC selon un revendeur à un autre. Et, par mobile money, le prix se tient à 1635FC pour 100 unités. Concernant les forfaits internet, pour 100 mégabits, le prix varie 1000FC à 1400FC.

https://www.youtube.com/user/eventsrdc

Quelques revendeurs interrogés par Eventsrdc.com attribuent la cause de cette situation à des grossistes qui achètent du crédit et des forfaits par mafia auprès des cadres et agents des réseaux de télécommunications et les revendent à leur tour selon leur propre gré. « Un grossiste fixe le prix selon la marge qu’ il achète auprès des réseaux. Auprès d’un grossiste, pour 10$, nous avons soit 10.50$ donc 1050 unités pour le réseau Africell, 10.41$ ou 1041 unités pour le réseau Orange et Vodacom, et enfin, 10.30$ donc 1030 unités avec le réseau Airtel. Donc, tout dépend de la façon dont ils achètent. Mais il y en a d’autres qui ont une même marge pour tous les reseaux, mais ne depassant pas 10.60$ » nous a expliqué un détaillant kinois.

Les 4 leaders de la télécommunication en RDC. Ph.Dr.Tiers

De poursuivre: « Alors, c’est par rapport à la marge que le marché nous offre que nous fixons les prix à notre tour. Si je recevais avec une marge de 10.60$ que ça soit dans tous les réseaux ou l’un d’entre les quatres et je revends 100 unités à 1650FC. Je ne perdrai pas par par rapport à ceux qui les vendent à 1800FC pendant qu’ils reçoivent avec une marge de 10.30$ ».

Certains des revendeurs disent acheter tous les crédits téléphoniques et les forfaits à un prix commun, mais chacun fixe le prix selon sa quantité de vente journalière et le coin de la RDC dans lequel il se trouve. « Chacun tient compte ses bénéfices. C’est difficile pour celui qui vend au maximum 20$ des crédits par jour de vendre 100 unités à 1650FC au risque de ne rien gagner en retour. Et aussi, le milieu joue un rôle important dans cette activité. Dans un milieu commercial où il y a beaucoup des clients ou une forte attraction, c’est compréhensible de vendre 100 unités à 1650FC. Mais, nous autres qui sommes à la cité, la liquidation des crédits se fait de manière lentebet c’est un peu compliqué de le revendre à ce prix là », a lancé un autre détaillant dans l’anonymat.

http://www.mumatservices.com

Que ce soit une stratégie de vente ou un jeu des grossistes, cette triste réalité dérange des millions de rd-congolais qui ne savent pas à quel saint se vouer. L’indifférence des ministres de l’économie et des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication –PTNTIC-, qui se sont succédés depuis l’inflation de 2017 où 1$ a basculé de 920FC à 1620FC ne doit pas profiter à des groupuscules ou des systèmes mafieux au détriment de la population.

Contactez-nous au +243 998321400

Après cette enquête, nous invitons la nouvelle ministre de l’économie, Acacia Bandubola Mbongo et celui des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba de veiller sur la bonne application des prix des crédits téléphoniques et des forfaits internet unités que leurs prédécesseurs ont légalement définis dans un arrêté ministériel conjoint.
GLODY NDAYA

Eventsrdc.com

Related Posts

Read also x