Serge Mumbu nourrit l’ambition de faire de «Target» la référence en étude de marché


Directeur général de Target, entreprise spécialisée en étude de marché et sondage d’opinion, Serge Mumbu s’est confié à Eventsrdc.com dans un entretien exclusif. Au-delà d’exposer les méthodes de travail de sa structure, Mumbu a révélé son ambition pour Target. «Nous voulons être la référence en matière d’étude de marché et sondage d’opinion», a-t-il dit. Entretien.

C’est quoi Target SARL ?

Target est un cabinet d’étude de marché. Nous faisons le sondage des marchés. Nous existons depuis huit ans et nous sommes basés non seulement en Rd-Congo mais aussi dans d’autres pays africains. Nous offrons nos services à des multinationales, aux organisations internationales… Nous faisons des enquêtes administratives, des enquêtes de satisfaction, des enquêtes de suivi-évaluation, des enquêtes d’évaluation des campagnes publicitaires… 

Visite du stand de @Target_SARL par les différents officiels (Premier Ministre, membres du gouvernement, deputes, ambassadeur de France en RDC,…) lors de la Semaine Française de Kinshasa.

En quoi un sondage est-il nécessaire pour une personnalité ou une entreprise?

Un sondage d’opinion est très important, car il permet d’avoir une idée indépendante et objective de l’impact que l’on a. Généralement, une célébrité est toujours entourée des flatteurs qui lui font croire que tout marche bien et qu’elle est la meilleure. Grâce au sondage, cette célébrité peut, par exemple, savoir que 40% de personnes l’apprécient et 60% ont un avis contraire. Elle peut également connaitre la tranche d’âge de ceux qui l’apprécient, leur type d’activités et les raisons pour lesquelles elle est appréciée. Cela permet normalement de recadrer, d’améliorer la perception. C’est ce que nous recommandons aux entreprises et ce que nous faisons pour les entreprises et même pour certaines personnalités. L’objectif est de mettre à leur disposition des informations nécessaires afin qu’elles sachent que faire pour s’améliorer et améliorer leur image.

Régulièrement, vous menez des sondages dans les secteurs des médias et des télécommunications. Les résultats de ces sondages sont-ils pris en compte par les responsables de ces deux secteurs ?

Les responsables des médias sont plus dans une logique de plébiscite. Ils s’intéressent à un sondage s’ils sont bien placés et ils veulent connaitre les résultats. Alors que nous ne fonctionnons pas comme ça. Nous faisons des enquêtes et les intéressés achètent les publications. Généralement, les médias n’achètent pas. Ce sont plutôt les annonceurs qui sont intéressés par nos publications. Les responsables des médias veulent d’abord connaitre le classement. Les patrons de télécom sont par contre très intéressés. Nous avons des contrats avec certaines entreprises du secteur. Nous réalisons, pour elles, des enquêtes sur la satisfaction de leur clientèle.

Serge Mumbu devant les participants de Africa Forum 2019. Ph. Dr Tiers

Avez-vous déjà réalisé un sondage ou une étude sur l’entreprenariat et le numérique en Rd-Congo?

Dans le domaine de l’entreprenariat, nous avons mené une étude avec la Banque mondiale sur les PME. Nous avons recensé des PME à Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et à Goma. Nous avons interrogé des entrepreneurs sur leurs besoins, leurs problèmes. Quelques extraites de l’étude sont disponibles sur le site de la Banque mondiale. Concernant le numérique, il est toujours inclus dans nos études sur les médias avec le volet digital. Ce volet montre l’impact du digital, son appropriation par les Rd-Congolais.

Les voies de communication posent encore problème en Rd-Congo. Comment faites-vous pour enquêter dans l’arrière pays?

Ça dépend de type d’enquête. Pour certaines enquêtes, nous nous limitons aux principaux centres urbains. Nous utilisons des Smartphones connectés ou pas à l’Internet. A la fin de l’enquête, nous expédions les données avec des logiciels adaptés. Pour d’autres enquêtes, nous sommes obligés d’utiliser des motos pour nous déplacer dans des coins les plus reculés. S’il le faut, nous prenons une pirogue. Ce genre d’enquête coûte excessivement cher. 

Hier, aujourd’hui et demain, quelles sont les ambitions de target sarl ?

Nous voulons être la référence en matière d’étude de marché et sondage d’opinion en Rd-Congo. Nous y arrivons petit à petit.

GLODY NDAYA

Contactez la Rédaction au +243808500059

Related posts