24.8 C
Kinshasa
mercredi 28/Sep/2022

- publicité -

2050 : Matata Ponyo demeure optimiste

La République Démocratique du Congo connait de plus en plus de progrès dans divers domaines de la vie quotidienne. Le Gouvernement l’a rendu public à travers son rapport 2000-2015 sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement -OMD, ce mardi 6 octobre 2015, dans la matinée, à l’Hôtel du Gouvernement, à Kinshasa.

Tous les intervenants ont loué les efforts fournis par la Rd-Congo pour atteindre avec dextérité quelques objectifs assignés en 2000 avec l’Organisation des Nations Unies, à travers le Programme des Nations Unies pour le développement -PNUD. Quelques progrès significatifs ont été remarqués dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de la lutte contre la pauvreté durant ses quinze ans.

« Faire reculer de moitié la pauvreté à l’horizon 2015 était un défi de taille pour un pays déchiré par la guerre et qui a connu une trentaine d’années de mauvaise gouvernance. Il reste beaucoup encore à faire. Il nous faut beaucoup de travail, de discipline, d’abnégation, de sacrifice et de rigueur pour que nous atteignons également les Objectifs de Développent Durable », a recommandé le Premier ministre Matata.
« Il est donc venu le moment de dresser, sans complaisance, un bilan des progrès accomplis et de tourner les regards vers le futur. L’expérience de ces 15 dernières années devrait nous aider à mieux peaufiner nos stratégies et politiques de développement et à mieux nous projeter dans le futur », a-t-il rajouté.

Rappelons que quinze années se sont écoulées depuis que les Chefs d’Etat et de gouvernement de 189 pays, dont la République Démocratique du Congo ont souscrit au Pacte du millénaire pour le développement, avec comme objectif majeur d’éliminer l’extrême pauvreté et la faim à l’horizon 2015. Les OMD avaient aussi comme mission d’assurer l’éducation primaire pour tous, de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, de réduire la mortalité infantile, d’améliorer la santé maternelle, de combattre le VIH/Sida, le paludisme et d’autres maladies, d’assurer un environnement durable, de mettre en place le partenariat mondial pour le développement,

« Fort des engagements pris dans le cadre du Pacte du millénaire, le Gouvernement de la République, poursuit Matata Ponyo, a conjugué des efforts remarquables durant la période 2000 – 2015, pour stabiliser et normaliser la situation politico-sécuritaire du pays, laquelle avait une incidence négative sur le fonctionnement de l’économie et la qualité de la vie menée par les citoyens. En plus de ces efforts, il s’est évertué à mettre un terme aux déséquilibres macroéconomiques qui se sont installés durant la décennie 1990, relancer la production, consolider la croissance et améliorer ses effets distributionnels pour faire avancer le développement », a-t-il déclaré.

Le Premier Ministre rd-congolais Augustin Matata Ponyo. Ph.AD
Le Premier Ministre rd-congolais Augustin Matata Ponyo. Ph.Dr.Tiers

EVALUATION ET RESULTATS

La marche de la République Démocratique du Congo vers l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement a été envisagée à travers l’exécution du programme d’actions du Gouvernement soutenu par le Document de stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté (DSCRP), à travers, le suivi de la mise en œuvre des OMD pour le développement a été envisagé par la réalisation de trois rapports de progrès à mi-parcours, notamment en 2005, en 2010 et en 2012.

Constatant, des progrès timides réalisés entre 2000 et 2010, après une évaluation à mi-parcours, la Rd-Congo a préparé en 2012, des cadres d’accélération des OMD dans les secteurs de la sécurité alimentaire, de l’éducation, de la lutte contre le VIH/Sida et le paludisme, et de la mortalité infantile et maternelle. Ces cadres d’accélération ont permis d’améliorer les performances et de se rapprocher des cibles retenues.

Dans le domaine de la santé, des progrès ont été également enregistrés ces dernières années, notamment en ce qui concerne la prévalence du VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme. Il reste encore à faire pour assurer une couverture sanitaire plus large, mais nous ne baisserons pas les bras. Le Gouvernement est conscient de la nécessité d’élargir davantage l’accès aux soins de santé, d’accroître la prévention contre certaines maladies, d’améliorer la qualité des prestations du corps médical, et de réduire la mortalité infantile et maternelle.

Au chapitre de la coopération, des avancées considérables ont été observées. Depuis la reprise de la coopération structurelle, le volume de l’aide a augmenté. Grâce aux efforts conjugués au plan de la gestion macroéconomique et des réformes, le pays a atteint le point d’achèvement en juin 2010 et a bénéficié d’une annulation substantielle de sa dette extérieure. Depuis, le Gouvernement assure un suivi rapproché de ses nouveaux engagements financiers pour préserver la viabilité des finances publiques et minimiser tout risque d’un nouveau surendettement.

Le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo reconnait cependant qu’il reste encore beaucoup à faire en matière du chantier énergie qui occupe aussi une place importante dans le développement, surtout en ce qui concerne les investissements. « La situation de desserte en énergie demeure encore préoccupante. Les populations utilisant une source d’eau améliorée et ayant accès à l’électricité sont encore très faibles. Des efforts se conjuguent pour redynamiser la RÉGIDESO et la Société nationale d’électricité (SNEL). Des projets énergétiques en cours de réalisation et des perspectives de développement des énergies renouvelables pour lesquelles le pays compte plus de 780 sites, il y a lieu d’espérer voir les choses s’améliorer rapidement », a avancé le Premier. De poursuivre : « Le Gouvernement de la République est également conscient de l’importance des défis à relever dans le secteur de l’assainissement et du logement. Des réflexions et des actions sont déjà en cours pour la mise en œuvre d’une bonne politique d’aménagement du territoire ».

HORIZON 2050

Le Premier Ministre Matata Ponyo reste optimiste. Il pense que la Rd-Congo réalisera de très bons résultats d’ici 2030 en matières de développement humain comme l’exige les ODD. Cela sera possible avec le Plan national stratégique de développement –PNSD, mis en place par le ministère de Plan et Révolution de la modernité, à l’horizon 2020 pour devenir un pays à revenu intermédiaire sur fond d’une transformation de son agriculture, un pays émergent en 2030 grâce à une industrialisation intensive de son économie, et enfin, un pays développé vers 2050 du fait de la création basée sur la diffusion du savoir et des connaissances. Transformer les vies tout en préservant la planète est l’un de souhaits majeurs de l’Organisation des Nations Unies à l’horizon 2030.

« La perspective des Objectifs de Développement Durable qui remplacent les Objectifs du Millénaire pour le Développement en 2016, notre espoir est que la RDC, tirant les leçons pertinentes de la mise en œuvre des OMD, réussisse la réalisation effective de ce nouvel agenda international de développement pour le bénéfice exclusif de son peuple. A cet effet, le Système des Nations-Unies réitère son engagement à soutenir les efforts du gouvernement dans ce sens », a dit Mamadou P. Diallo –Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies en RDC.

« Nous avons encore du chemin à parcourir pour devenir un pays émergent et un pays développé. Je pense qu’il jaillit une lueur d’espoir pour un lendemain meilleur. Le peuple congolais devrait croire en lui-même et faire de sa détermination à aller de l’avant. Cela lui permettra de changer le cours de son histoire. Tout est possible à celui qui croît dans les valeurs que sont le travail, la discipline, l’abnégation et le sacrifice », a conclu Matata Ponyo Mapon.

CINARDO KIVUILA

 

 

 

Articles Récents

Concert annulé de MPR à l’Athénée de la Gombe : « Pour eux, c’était comme une calamité », Mani Loko, producteur du groupe se...

Responsable de Lotus Musique, label qui produit le groupe MPR, Mani Loko s'est livré à Eventsrdc.com après l'annulation du concert du tandem initialement prévu...

Les dix pays d’Afrique avec la meilleure expérience numérique : la Rd-Congo n’y est pas !

De l'abordabilité d'Internet à l'e-Gouvernement en passant par la qualité d'internet, l'infrastructure numérique et la sécurité électronique, la Rd-Congo a une expérience numérique encore...

Foot – Amical : Sébastien Desabre met fin à l’hémorragie de défaites de la Rd-Congo !

Alors que sa dernière victoire remonte en novembre 2021, la Rd-Congo a mis fin à la page de six rencontres sans victoire ce mardi...

Restez connecter

77,280FansLike
39,000FollowersFollow
207FollowersFollow
37,700FollowersFollow
2,000SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

Concert annulé de MPR à l’Athénée de la Gombe : « Pour eux, c’était comme une calamité », Mani Loko, producteur du groupe se...

Responsable de Lotus Musique, label qui produit le groupe MPR, Mani Loko s'est livré à Eventsrdc.com après l'annulation du concert du tandem initialement prévu...

Les dix pays d’Afrique avec la meilleure expérience numérique : la Rd-Congo n’y est pas !

De l'abordabilité d'Internet à l'e-Gouvernement en passant par la qualité d'internet, l'infrastructure numérique et la sécurité électronique, la Rd-Congo a une expérience numérique encore...

Foot – Amical : Sébastien Desabre met fin à l’hémorragie de défaites de la Rd-Congo !

Alors que sa dernière victoire remonte en novembre 2021, la Rd-Congo a mis fin à la page de six rencontres sans victoire ce mardi...

27 septembre – RDC : Quel contenu médiatique pour le développement du tourisme ?

Quel rôle des médias dans le développement du tourisme ? La République Démocratique du Congo regorge un potentiel touristique incommensurable. La faune et la...

Elim – CAN U23 2023 : Qualifiée au forceps, la Rd-Congo défiera l’Algérie au prochain tour !

Après avoir battu difficilement les Éthiopiens (1-0) ce mardi 27 septembre 2022 au Stade des Martyrs de la Pentecôte, Les Léopards Espoirs de la...