Post Widget 1

Heath Tips

  • In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a
  • Fringilla vel, aliquet nec, vulputateDonec pede justo,  eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo.Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Post Widget 2

Affaire Comité National des Jeux de la Francophonie: Eugène Kandolo recadre les pourfandeurs du Directeur Zenon

Affaire Comité National des Jeux de la Francophonie: Eugène Kandolo recadre les pourfandeurs du Directeur Zenon

NDLR: Cet article est un droit de réponse en rapport avec celui des « Révoltés de la plume », publié le 7 septembre 2019 sur notre média Eventsrdc.com Lecture.

Réagissant aux propos de ceux qui s’attaquent au comité national des Jeux de la Francophonie, Eugène Kandolo qualifie cela de mauvaise fois. Il démontre que la mise en place du bureau dirigé par Zenon Kabamba est une conséquence logique d’une démarche que le précité a conduit de main de maître. Il rappelle que c’est le Canada qui devrait organiser cette édition 2021 et que c’est à mi-chemin que cet autre grand pays de la Francophonie a jété l’éponge.

Suite à un appel en urgence pour trouver un autre pays organisateur, le dossier de la République Démocratique du Congo a été etoffé et porté par un expert, en la personne de Zenon Kabamba. Il faut noter qu’il n’y avait pas non plus assez des personnes aussi courageuses pour croire en l’aboutissement dudit dossier. Avec l’aide de la Délégation Nationale de la Francophonie, cette canditure a été decroché face à d’autres.

http://www.mumatservices.com

Pour formaliser les choses, le Comité International de l’organisation des jeux devrait avoir de ce fait un interlocuteur valable et officiel. Il faut noter que dans aucun pays, on confie cette tâche à la Délegation Nationale. Un noyau indépendant composé des experts, represantants les arts et le sport devrait être mis en place. Pendant ce temps, il n’y avait pas certes de gouvernement, mais la mesure d’urgence obligeait que le pays s’engage. Le ministre de tutelle, bien qu’assumant les affaires courantes, a eu l’aval de la haute hierachie pour capitaliser cette opportunité en formalisant un comité dirigé par celui là même qui porte le dossier et qui en connait les contours. C’est absurde de dire que c’est Zeina, la directrice du comité international qui est venu imposer un comité.

Les congolais doivent changer des mentalites aussi en termes de mauvaise foi et de l’opportunisme.
EUGÈNE KANDOLO (CNJF RDCongo 2021)

Eventsrdc.com

Related Posts

Read also x