Post Widget 1

Heath Tips

  • In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a
  • Fringilla vel, aliquet nec, vulputateDonec pede justo,  eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo.Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Post Widget 2

Baron Nkoy : « 2017 est une année de défis pour Afrikdevelop.com »

Baron Nkoy : « 2017 est une année de défis pour Afrikdevelop.com »

Photojournaliste, producteur média spécialisé dans le développement durable en Afrique, le rd-congolais Baron Nkoy rêve d’un continent Africain grand et sans discriminations. C’est-à-dire une Afrique dynamique, conscient des enjeux actuels et du futur. Il tient à être sur le train de ceux qui dirigeront ce continent aux potentialités énormes. Pour y arriver, il est sur terrain avec son média en ligne Afrikdevelop.com, destiné aux informations rurales et urbaines du continent africain. Il n’a pas abandonné la radio physique. Selon ses propos, il a juste adapté son travail au besoin de sa communauté. Toujours optimiste, Nkoy tient au développent de l’Afrique à travers la discipline et le travail, et invite ses frères et sœurs, et d’autres peuples de la planète à visiter son blog. Cependant, il reste ouvert pour des partenariats qui cadreront avec ses perspectives.

En quelques phrases parlez-nous d’Afrik Develop ?

Afrik Develop (www.afrikdevelop.com) est d’abord une série de documentaire sonore sur le développement participatif dans les communautés à travers le continent Africain.

C’est un magazine radio qui accompagne les initiatives locales et les projets communautaires pour le partage des informations qui faciliter les développements durables par la participation individuelle au sein des milieux ruraux et urbains au niveau du continent. Elle est diffusée déjà dans six pays (Rwanda, Burundi, Kenya, Tanzanie, Ouganda et RDC) avec mon équipe, nous voulons qu’elle soit diffusée au niveau continental. Actuellement, elle est produite en Français, Anglais et Swahili.

Afrik Develop (www.afrikdevelop.com) est aussi un blog qui permet d’accompagner ces productions radios par des photos, vidéos et textes. Bref, par web documentaire. Nous essayons au maximum de partager la bonne information sur la participation des certaines personnes et communautés de base dans le développement de l’Afrique.

La page d’accueil d’Afrikdevelop.com Ph.AD

Qu’est-ce qui vous pousser d’abandonner la presse audiovisuelle pour la presse en ligne ? 

Je n’ai pas abandonné la presse audiovisuelle. J’ai juste adapté mon travail au besoin de ma communauté. Je ne pense que faire des reportages sur la situation politique ou économique de la RDC ou d’autres pays de l’Afrique qui n’aident nécessairement pas que les choses changent. Je suis convaincu que si je raconte les histoires des succès des communautés, les efforts des femmes paysannes des villages, l’innovation des jeunes africains contribue à changer la vision des gens par rapport à notre continent.

En tant que journaliste, j’ai le devoir d’éduquer. Car, l’Afrique n’est pas seulement un continent de pauvreté ou la RDC un pays de guerre, mais une terre des héros où des grandes choses s’accomplissent dans le silence malgré les conditions dans lequel nous sommes.

Baron Nkoy en train d’interviewer une paysane dans son champs des maniocs dans les périphériques de Goma. Ph.AD

Travaillez-vous bénévolement pour faire entendre la voix de plus petits ou c’est avec but lucratif ? 

Je donne tout ce que j’ai à  Afrik Develop, pour lui permettre d’atteindre son apogée. À son tour,  il me remet à 200% tout ce dont je lui donne, par me faire découvrir à mes  potentiels clients, il expose  mes expertises des producteurs média. Je travail pour plusieurs ONG, dans la région comme consultant média, je réalise pour beaucoup des films documentaire pour leur projets. Et en grande partie, il me découvre grâce à Afrik Develop.

Quels types de contenus publiez-vous sur Baronnkoy.com ?

Sur mon média, je raconte les histoires des succès à travers le continent par des films documentaires, documentaires sonores et photoreportages. Mais j’utilise beaucoup plus la radio pour atteindre une grande partie des populations locale, qui souvent n’ont pas accès à la télévision et à l’internet. Vous pouvez trouver un échantillon de mes travaux sur www.baronnkoy.com

 

Pourquoi avez-vous choisi la ville de Goma pour implanter votre QG ?

Je n’ai pas installé mon QG à Goma. Je travail au niveau Africain, et Goma me donne accès aux plusieurs pays à un coup réduit. Il suffit seulement de 15 minutes pour que je traverse au Rwanda et que je dise, « je ne suis pas au Congo aujourd’hui » et d’agir en international, Par contre à Kinshasa ce n’est pas le cas. À partir de Goma, je la facilité de faire mes productions en Ouganda, Burundi, Tanzanie ou Kenya sans beaucoup des dépenses.

 

Comment évolue la presse en ligne à l’Est de la RDC, singulièrement dans le Nord-Kivu? 

Très bien. Les jeunes d’ici sont dynamique, pleine d’initiative et cela fait que des projets naissent, notamment des blogs et site web d’information.

 

MIL RDC est cette association qui défend les droits des web journalistes au Congo Kinshasa. Êtes-vous prêt à la représenter au Nord-Kivu pour qu’ensemble vous souteniez cette presse qui monte?

Rire… Je ne suis pas encore sûre. Mais nous sommes prêts à adhérer dans MIL, et contribuer à sa construction en tant que membre simple. En fait, 2017 est une année de défis pour Afrik Develop. Nous voulons que nos productions radio soient diffusées au niveau Africain, raisons de nos multiples contacts et production.

CINARDO KIVUILA

 

Eventsrdc.com

Related Posts

Read also x