23.2 C
Kinshasa
mercredi 26/Jan/2022

- publicité -

FOGEKI au secours des démunis pour un meilleur avenir

Basketteur international rd-congolais, Gege Kizubanata a désormais opté pour des œuvres charitables à l’endroit des populations dépourvues d’Afrique. Il agit à travers son ONG appelée « Fogeki » basée à Tunis, en Tunisie. En 4 ans d’existence, « Fogeki » a organisé plusieurs diners de gala pour récolter des fonds afin de descendre dans certains pays africains pour réhabiliter des écoles et autres infrastructures. Elle aussi organisé des activités sportives pour la réinsertion des démunis et des autres peuples en situation sociale compliquée. « La Fogeki a été crée a la suite d’une prise de conscience de l’ampleur de plusieurs maux qui ne cessent de toucher l’Afrique », a avancé Gege Kizubanata –Président-Fondateur de Fogeki.

Que signifie « Fogeki » ?

La Fogeki signifie tout simplement Fondation Gege Kizubanata. Mon ONG porte mon qui est Gege Kizubanata. J’ai évolué dans le milieu du basket-ball en Angola et en Tunisie.

Depuis combien d’années avez-vous crée cette ONG ?

La Fogeki existe depuis le 3 mars 2012. La première année a été plus considérée pour nous comme un bureau d’études pour mieux connaitre nos cibles, et aussi pointer leurs difficultés et mettre en place un programme bien établi pour les aider.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé a crée la Fogeki ?

La Fogeki a été créée à la suite d’une prise de conscience de l’ampleur de plusieurs maux qui ne cessent de toucher l’Afrique tels que les guerres, la misère, l’alphabétisation, le manque d’eau et d’électricité ; et aussi dans le but de concrétiser la vocation du président fondateur de la Fogeki, qui est de venir en aide aux personnes les plus démunies.

Quel est l’objectif principal de la « Fogeki » ?

La Fogeki œuvre dans l’humanitaire. Elle essaie de créer une interconnexion entre les peuples peu importe leurs appartenances religieuses, ethniques ou culturelles.

Notre objectif principal est de bien mener nos actions en aidant le plus d’enfants possible, en améliorant ainsi la situation de pauvreté en Afrique, et pourquoi pas avec de telles actions, voir un jour mettre fin à tous ces maux qui rongent l’Afrique.

Le Président Fondateur de Fogeki Gege Kizubanata. Ph.Dr.Tiers
Le Président Fondateur de Fogeki Gege Kizubanata. Ph.Dr.Tiers

Avec votre ONG, qu’avez-vous de particulier ?

Nous ne sommes pas concurrentes des autres ONG. Premièrement, la Fogeki est une ONG à but non lucratif. Elle a été créée dans l’esprit d’aider les autres, au de là du matériel qu’elle peut offrir aux gens qui sont dans des situations difficiles. La Fogeki leur transmet aussi de l’amour et leur redonner le sourire. Nous espérons sensibiliser le maximum de gens autour de notre ONG pour qu’ils prennent conscience de cette situation en Afrique et tous ensembles, nous pussions combattre la pauvreté et les inégalités sociales.

Où se trouve le siège de « Fogeki » ?

Le siège de la Fogeki est situé à l’espace Tunis, bloc H, bureau H 3-1, Mont Plaisir Tunis en Tunisie. Nous sommes aussi joignable à travers notre page Facebook FOGEKI ou encore nous écrire à notre adresse e-mail : fogeki@outlook.com

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées lors de vos débuts ?

La plus grande difficulté au début de nos activités était tout d’abord de convaincre et de gagner la confiance de notre entourage. Ensuite, d’avoir la récolte de nos premiers fonds pour mener correctement nos actions. Toutes ces difficultés nous ont poussées à aller de l’avant et nous les avons prises comme un défi à relever afin d’arriver au bout de nos objectifs. Au début beaucoup de gens ne croyaient pas à notre projet, nous avions frappé de nombreuses portes pour trouver un financement afin de bien démarrer. C’est avec le temps, que nous avions pu remarquer un changement et que nos actions ont commencé à nous donner de bons résultats.

Quelles sont les personnes ou entreprises qui vous soutiennent fréquemment ?

Actuellement, nous ne bénéficions d’aucune aide ou soutien venant d’une personne quelconque ou des entreprises. La seule aide que nous recevions provient des ” Amis de la FOGEKI “. C’est ainsi que nous appelons nos bénévoles qui nous viennent en aide pour l’organisation de nos événements.

Gege Kizubanata et quelques sympathisantes de la Fogeki. Ph.Dr.Tiers
Gege Kizubanata et quelques sympathisantes de la Fogeki. Ph.Dr.Tiers

En dehors de la Tunisie, où avez-vous posé des gestes sociaux significatifs ?

Nous avons eu à faire deux descentes. Une première en République Démocratique du Congo et une deuxième au Mali au cours desquelles, nous avons eu à rétablir quelques écoles et appuyer la rentrée scolaire en offrant des fournitures scolaires aux enfants démunis, et en organisant également des activités sportives et intellectuelles ; et encore en organisant des kermesses de divertissement. Nous avions aussi marqué notre présence par des dons dans quelques foyers et orphelinats.

Comptez-vous dans les jours avenirs élargir vos actions ailleurs ?

Absolument oui ! Nous comptons nous implanter dans d’autres pays. Notre vision est celle d’une Afrique unie et sans pauvreté. Il faut tout d’abord souligner que les membres qui forment la Fogeki sont des diverses nationalités africaines. Notre rêve est de s’étendre à travers toute l’Afrique.

YVES DIBOKO

Articles Récents

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Restez connecter

51,700FansLike
29,237FollowersFollow
180FollowersFollow
30,346FollowersFollow
1,106SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Gims : Sa nouvelle demande de nationalité française en danger

Nous l’avons dit dans nos récentes publications. Le rappeur rd-congolais Gims ne cesse de supplier la France pour obtenir la nationalité après le refus...

Médias : Grande figure de la presse rd-congolaise, Barick Buema ne jure que par son travail

Journaliste à la radio Top Congo, Barick Buema appelé « Parole écrite » a été l'invité de la rédaction. Avec une expérience accrue de la télévision...