JB Mpiana non grata aux obsèques de Sunda Bass prévus après le 30 décembre prochain

Décédé le vendredi 7 décembre 2018 dans sa résidence à Kinshasa, le célèbre guitariste et compositeur rd-congolais Kiazangana Sunda dit Sunda Bass ne sera pas enterré ce vendredi 28 décembre 2018 au cimetière Nécropole – Entre Ciel et Terre – à l’Est de Kinshasa comme prévu. La date de sortie de son corps de la morgue de l’hôpital Monkole sera communiqué après les élections du 30 décembre 2018. Il sera exposé au funerarium l’ASSANEF à Kinshasa Lingwala.

Pour avoir des obsèques dignes de la taille de Sunda, l’Asbl Artistes en danger collaboration avec la Primature préfère que ce talentueux guitariste soit honoré après la date fatidique du dimanche 30 décembre 2018.

Presque vingt jours après son assassinat par des brigands, sa famille et la justice rd-congolaise continuent de mener des enquêtes pour connaître les motivations ou les commanditaires de cet acte atroce. Selon les proches de l’artiste, ces assassins ont lors de leur forfait, pris la tablette et le téléphone portable de Sunda contenant ses différentes chansons programmées pour son tout premier album dont la sortie officielle était fixée pour ce 23 décembre 2018, son passeport et certains de ces vêtements.

Les mêmes sources nous renseignent que ces assassins s’étaient chamaillés avant d’exécuter Sunda Bass. Les uns voulaient qu’il reste vivant parce qu’ils avaient déjà récupéré les deux supports contenant ces récentes compositions. Les autres voulaient qu’il soit abattu pour respecter la consigne de leur commanditaire.

Alors que son ancien patron dans Wenge BCBG, JB Mpiana a depuis le même vendredi 7 décembre 2018, suspendu toutes ses activités musicales, aucun musicien ni personnel de son orchestre, Wenge BCBG, n’a jusque-là, mis ses pieds à la résidence du défunt guitariste.

Plusieurs proches de Sunda se posent mille et une sur cette indifférence et ne veulent pas voir JB Mpiana et ses poulains au lieu des obsèques. « Seuls, nous enterrerons notre leader. Nous n’avons pas besoin d’une quelconque aide en provenance de Wenge BCBG et des mécènes qui le soutient. Dieu nous vient et nous viendra toujours en aide », a dit l’un des musiciens de Sunda Bass.

Bio
De son vrai nom, Kiazangana Sunda, ce guitariste de renom a oeuvré entre 1997 et 2016 au sein de Wenge BCBG. En 19 ans de loyauté dans cet orchestre de renom de la République Démocratique du Congo, Sunda Bass s’est distingué par sa manière de jouer à la guitare, ses arrangements artistiques et le succès qu’a récolté sa célèbre chanson « Libérez ».

En 2 ans de carrière musicale avec son propre orchestre, le silencieux bassiste combinait la guitare au chant et a convaincu plusieurs chroniqueurs culturels, critiques d’art, professionnels de musique et nombreux amoureux de la bonne musique. Avec ses nouvelles recrues, ils apprêtaient la sortie de son opus où le remix de « Libérez » est déjà prêt pour le bonheur de l’humanité. Car, le nom de la franco-colombienne Ingrid Betancourt était repris comme dans la première version.

Marié à Micheline (Michou) Mbuaya, Sunda a laissé des enfants à Kinshasa et en Europe. Plus qu’un choc à sa famille biologique et artistique, singulièrement à Michou qui attend un bébé. Que dira-t-elle à cet enfant qui ne connaîtra son père que par des photos ?

Les parents, les frères et soeurs de Sunda souhaitent que la justice rd-congolaise fasse réellement son travail pour que son âme repose en paix.
DANNY KABANGA

Related posts