L’Archevêque de Kinshasa vient de recevoir son pallium des mains du Pape

C’est au cours de la messe à l’occasion de la fête de Sts. Pierre et Paul ce 29 juin que le Pape François a remis des palliums aux trente archevêques venus de partout. Monseigneur Fridolin Ambongo, Archevêque Métropolitain de Kinshasa, y fait partie.

Monseigneur Fridolin (profès de l’ Ordre des Frères Mineurs Capucins) est né le 24 janvier 1960. Il est devenu évêque en 2004 en passant par plusieurs diocèses de la RDC (Bokungu-Ikela, Kole, Mbandaka-Bikoro). C’est en février 2018 qu’il est nommé archevêque coadjuteur de Kinshasa pour en devenir évêque diocésain en novembre de la même année. Depuis qu’il est à la tête de Kinshasa, il procède aux plusieurs reformations dans les différents domaines de la formation et de la pastorale sous la direction de sa devise OMNIA OMNIBUS. Huit mois déjà à la tête de l’Archidiocèse de Kinshasa, aujourd’hui nous avons la joie de savoir qu’il a enfin son pallium.

Le pallium est une bande de laine que portent les archevêques autour de leurs épaules par-dessus leurs vêtements de messe. A la messe d’aujourd’hui,  le papa François l’a expliqué de la sorte : « Des bandes de laine de bénédiction que les archevêques porteront autour de leurs épaules…C’est un signe que les bergers ne vivent pas pour eux-mêmes, mais pour les moutons. ». Le Pape François a insisté dans son homélie sur les deux figures de Sts. Pierre et Paul. Il dit : « Les deux ont commis de grandes erreurs: Peter a nié le Seigneur, alors que Paul a persécuté l’église de Dieu…Nous pouvons nous demander pourquoi le Seigneur a choisi de ne pas nous donner deux témoins d’une intégrité sans faille, avec des archives saines et une vie impeccable » Voici la réponse du pape : « Le point de départ de la vie chrétienne n’est pas notre dignité; en fait, le Seigneur était capable de faire peu avec ceux qui se croyaient bons et décents…Chaque fois que nous nous considérons plus intelligents ou meilleurs que les autres, c’est le début de la fin. »

Notons aussi que le port du pallium se fait en deux moments solennels. C’est le pape qui remet d’abord aux archevêques cette bande de laine à Rome, puis le port du même pallium célébré dans l’Eglise locale. Depuis quelques temps, le pape a décidé que ce pallium soit remis aux archevêques par les nonces apostoliques respectifs de chaque pays. C’est ainsi que pour le cas de Monseigneur Fridolin AMBONGO, ledit pallium lui sera porté par le Nonce apostolique de la RDC Monseigneur Ettore Balestrero ce  dimanche 7 juillet 2019 au Stade Tata Raphaël. Sur ce, tous les fidèles y sont invités et il n’y aura pas de messe dans les paroisses. Célébrer  le port du pallium au Vatican et au diocèse exprime les deux dimensions de la vie de l’église: “l’église universelle et la locale”.

PSTDESARTS.COM

Related posts