Léon Juste Ibombo : « Notre stratégie numérique Congo Digital 2025 se décline en axes tactiques… »

[Digital Business Africa] – Au Congo Brazza, la stratégie nationale de développement de l’économie baptisée « Congo Digital 2025 » a été officiellement présentée à Brazzaville le 09 août 2019. Pour avoir plus d’infos sur cette stratégie, Digital Business Africa a contacté le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo. Il explique en détails les contours, les projets et conditions de réalisation de ce plan stratégique numérique.

Digital Business Africa : Le Congo Brazza a désormais son plan numérique Congo Digital 2025. Au départ, vous avez lancé un appel à contributions ouvert à tous les Congolais pour la rédaction de plan numérique Congo Digital 2025. Puis, avec des partenaires, vous avez sollicité le concours des spécialistes. Au finish, comment ce plan numérique Congo Digital 2025 a-t-il été élaboré ?
Léon Juste Ibombo :
Le gouvernement par le biais du ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, a en effet élaboré, avec la participation des acteurs de l’administration publique, de la société civile et du secteur privé, une stratégie nationale de développement de l’économie numérique intitulée Congo Digital 2025.

L’élaboration de ce document stratégique a pris la forme d’un appel à contributions des acteurs représentatifs du secteur. Cette approche participative était architecturée autour des points clés suivants : l’examen des recommandations des études socio-économiques, techniques et technologiques des années précédentes ; l’examen des recommandations issues des premières assises nationales sur le développement de l’économie numérique tenues à Brazzaville en novembre 2016 ; les rencontres et les entretiens avec les acteurs concernés, les partenaires et les personnes ressources ; la collecte d’informations sur la base des questionnaires mis en ligne sur le site web du ministère en charge de l’économie numérique et envoyés aux différents acteurs du secteur, notamment les départements ministériels, le secteur privé et société civile ; l’exploitation et l’analyse des informations collectées en vue de la production du présent document.

« Je dois vous signaler que pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale du développement de l’économie numérique, le Congo s’est fait appuyer par des partenaires au développement comme le PNUD et la société chinoise Huawei ».

Et bien-sûr, cette élaboration a bénéficié d’un appui et d’un accompagnement de nos partenaires et experts régionaux et internationaux, répondant ainsi aux recommandations internationales. A cet effet, je dois vous signaler que pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale du développement de l’économie numérique, le Congo s’est fait appuyer par des partenaires au développement comme le PNUD (Programme des Nations-Unies pour le développement) et la société chinoise Huawei qui ont renouvelé leurs engagements à accompagner le Congo. C’est ainsi que par exemple Huawei a formé les jeunes Congolais dans le domaine des TIC à travers son programme «Seeds for the Future » pour transférer au maximum ses savoir-faire.

Contactez-nous au +243 998321400

Digital Business Africa : A travers ce plan numérique Congo Digital 2025, vous comptez « ériger le Congo en véritable société de l’information et du savoir ». Cela veut dire quoi exactement pour les Congolais qui feront le bilan dans cinq ans environ ?

Léon Juste Ibombo : Comme vous le savez, dans son projet de société « la marche vers le développement » et, en son axe 5 « Arrimer le Congo au développement de l’économie numérique », le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, a tracé la vision pour le développement de l’économie numérique dans notre pays.

La vision stratégique Congo Digital 2025 vise effectivement à ériger le Congo en une véritable société de l’information et du savoir. Elle est basée sur trois piliers stratégiques qui sont l’e-citoyen, l’e-gouvernement et l’e-business.

Ainsi, tous les secteurs d’activités où exercent les congolais sont concernés par ce qui est convenu d’appeler la révolution numérique. Pour les congolais et en particulier concernant la formation des jeunes, la traduction de cette vision en actions se traduira dans les tous les domaines d’activités dont ils seront les premiers bénéficiaires. C’est par exemple : l’enseignement les rudiments des TIC afin de familiariser les élèves aux TIC par des exercices pratiques ; l’obligation faite dans les écoles de l’usage du « cartable électronique » et de l’ordinateur ; les partenariats avec des écoles similaires à travers le monde pour un partage de compétences et de savoirs; le soutien des jeunes admis dans les écoles préparatoires, dans les lycées d’excellence, dans les grandes écoles et universités spécialisées.

Enfin, pour tous les autres secteurs, la déclinaison de cette stratégie impactera positivement les services et contenus numériques pour le grand public, pour le gouvernement et les administrations publiques ainsi que les services et contenus pour les entreprises. (…)

Beaugas Orain DJOYUM (DIGITALBUSINESS.AFRICA)

Related posts