Meiway se remémore sa première dans l’ex-Zaïre : « Un challenge particulier »

Meiway, l’artiste ivoirien, précurseur du “Zoblazo”, garde des souvenirs indélébiles de son tour premier voyage à Kinshasa, dans l’ex-Zaïre, aujourd’hui République Démocratique du Congo en 1995. Un périple d’autant plus particulier pour le chanteur sexagénaire.

1995. Sur la scène de N’gwomo Africa, Prix musical panafricain organisé à Kinshasa, le jeune Frédéric Désiré Patrice Ehui alors âgé de 33 ans, interprète avec frénésie sa chanson « 200% Zoblazo ». En véritable bête de la scène, il ensorcelle déjà le public par son énergie et sa danse contagieuse. Combinaison atypique bariolée, lunettes fumées dans les yeux et chaîne autour du cou, le natif du Grand-Bassam a déjà la cote. Il descend de la scène, s’approche du public accompagné de ses deux danseuses et lui demande de lever ses mouchoirs. C’est le début d’un nouveau départ pour la carrière de Meiway.

Ces moments historiques sont restés inoubliables pour l’interprète de « Miss Lolo » qui, 6 ans après le début de sa carrière, a fait face à un “challenge particulier”. « Fouler pour la 1ère fois en 1995 l’ex-Zaïre, terre de la Rumba, devenu la RDC le 29 Mai 1997, a été pour moi, après seulement 6 ans de carrière musicale, un challenge particulier… Merci à l’hospitalier et courtois public de cette édition de l’événement “N’gwomo Africa” à Kinshasa de m’y avoir aidé », se souvient-il publiant une partie de sa prestation sur ses pages sociales.

En plus de 30 ans de carrière, Meiway a réussi à mettre sur un piédestal avec son genre, le Zoblazo, dont il est le précurseur. Il a notamment collaboré avec les artistes rd-congolais tels que Koffi Olomide et Olivier Tshimanga.

CHADRACK MPERENG

Read Previous

Religion : les prophéties publiques, pour quelles fins et quels en sont les effets ?

Read Next

WhatsApp : Les nouveautés prévues pour ce mois d’octobre

Most Popular