23.2 C
Kinshasa
mercredi 26/Jan/2022

- publicité -

« Mr. Punchlines » le nouveau projet d’Escobar Macson

Rappeur d’origine rd-congolaise et Boss de Makila Mizik, Escobar Macson apprête « Mr. Punchlines » dont la sortie est prévue pour cette année. Cette chanson est une œuvre biographique. L’artiste reconnait ses qualités et s’immortalise comme l’un des MC du rap game français qui met plus un accent aux Punchlines dans ces sons. « Pour moi, une punchline doit être constituée de rimes, métaphores, violences, humour et prose », a-t-il expliqué.

Pourquoi avez-vous choisi d’intituler votre nouveau projet « Mr Punchlines » ?

C’est l’un de mes surnoms et c’est manifestement celui qui me représente le plus. Il parait que je suis l’un des rappeurs qui respecte ces règles, de plus je suis friand de cette manière de faire. Alors, je me suis dis pourquoi ne pas appeler cette mix tape par le nom de ce que je crois et je suis admiratif.

D’où vous vient le nom d’Escobar Macson ?

Macson c’est juste le surnom qui dérive de mon prénom MAC. Il m’a été donné par Alino et Escobar est venu en complément après la blague d’un ami sur un de mes textes dans lequel je comparais mes rimes à une substance illicite.

Quel différence y-a-t-il entre Escobar Macson qui évoluait dans le label 45 Scientific et celui qui est présentement dans « Makila Mizik » ?

C’est simple. Déjà 10 ans, ce sont écoulés depuis que j’ai quitté le label 45 Scientific qui ne m’apportait aucun épanouissement et aucune perspective d’évolution.

Je dirais concrètement qu’Escobar Macson d’aujourd’hui est plus ouvert d’esprit et fait ce qu’il veut avec plus de liberté artistique.

Sur l’affiche de ce projet vous avez mit en avant un léopard. Que  représente-t-il ?

Le léopard est l’emblème de mon pays la Rd-Congo. C’est un animal mystique et solitaire qui domine la terre et les cieux. C’est un redoutable prédateur qui chasse au sol et se perche sur un arbre pour dévorer sa proie.

Toutes les confréries et grands chefs d’Afrique Centrale sont habillés en peau des léopards pour s’accaparer sa puissance. Je fais donc comme eux.

Pourquoi la sortie de « Mr. Punchlines » a été reportée ?

Je dirai juste ceci lorsque vous travaillez avec des prestataires incapables de fournir un travail en temps et en heure. Cela ne sert à rien de forcer la sortie d’un album lorsque les prés requis ne sont pas présents. Je  respecte le public et attache beaucoup d’importances à la qualité de mon projet.

L’affiche de “Mr Punchlines”. Ph.Dr.Tiers

Dans ce nouveau projet on retrouve 2 générations de beat maker dont Jimmy Jay ancien Dj de Mc Solaar et Kilogramme. Quelles couleurs artistiques ont-ils apporté à vos sons ?

Jimmy Jay est un pilier du rap français et je le connais depuis 2000. C’est quelqu’un qui sait évoluer avec son temps. C’est un grand professionnel. Bref, ll sait tout faire.

Tandis que Kilogramme est une inévitable valeur sûre. Il est pour moi, sans difficultés dans le top 5 de meilleurs beat maker français. J’ai fais appel à l’expérience et à la fougue de ces deux personnages du rap français parce que leurs musiques collent parfaitement à la mienne.

Comment a été les collaborations avec des rappeurs comme Tito Prince, Gradur, Seth Gueko … dans le projet « Mr Punchlines » ?

Les choses se sont passées les plus simplement possibles. Je les ai convoqués à différentes périodes et ils ont à chaque fois répondue présent.

Pour le cas de Seth Gueko, ce fut facile, car, nous nous connaissons depuis 2001. Concerne les autres, j’ai dû passer par des amis en commun pour concrétiser nos collaborations.

Un message aux populations rd-congolaises victimes d’agression à l’Est dans d’autres coins du pays ?

Si je pouvais m’adresser à eux directement, je leurs dirais qu’ils sont les hommes et les femmes les plus courageux du monde.

Quel que soient la situation qu’ils endurent qu’ils gardent l’espoir et leurs dignités. Car, la vérité et la paix finissent toujours par l’emporter.

Pour ceux qui ont l’opportunité de pouvoir se battre pour la libération de notre pays, qu’ils les fassent sans hésitations. Car, malheureusement les prières ne suffisent plus. Je leur dirais aussi que toute la diaspora dans le monde a une pensée pour eux.

YVES DIBOKO

 

Articles Récents

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Restez connecter

51,700FansLike
29,237FollowersFollow
180FollowersFollow
30,346FollowersFollow
1,106SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Gims : Sa nouvelle demande de nationalité française en danger

Nous l’avons dit dans nos récentes publications. Le rappeur rd-congolais Gims ne cesse de supplier la France pour obtenir la nationalité après le refus...

Médias : Grande figure de la presse rd-congolaise, Barick Buema ne jure que par son travail

Journaliste à la radio Top Congo, Barick Buema appelé « Parole écrite » a été l'invité de la rédaction. Avec une expérience accrue de la télévision...