Post Widget 2

Dernières nouvelles

Articles populaires

Musique : Et si Booba aurait raison sur l’équipe managériale de Damso ?

Musique : Et si Booba aurait raison sur l’équipe managériale de Damso ?

Le rappeur belgo-rd-congolais William Kalubi dit Damso a largué son quatrième solo « QALF », le vendredi 18 septembre 2020 à Kinshasa. Si sur le fond et la forme de ce projet, c’est une tuerie avec plus de 11 millions de streams en cinq jours, mais plusieurs choses ne marchent pas dans son équipe managériale.

Au cours de son entretien avec nos confrères de Tarmac.be, qui l’ont accompagné dans la capitale rd-congolaise, Damso avait dit qu’il voulait bien fêter la sortie de cet album événement avec ses fans de la République démocratique du Congo. Mais cela semble être le contraire. Revenir en son Kinshasa natale, c’est aussi coopérer avec la presse dans sa diversité. Malheureusement, un grand nombre de chevaliers de la plume rd-congolais est déconsidérée par le staff de l’artiste.

Dans le cadre de la sortie de « QALF », une soirée a été organisée le 18 septembre dans la soirée pour festoyer sur la sortie du projet avec quelques fans qui avaient gagné les invitations via un jeu concours, les médias nationaux n’étaient pas sur le lieu au profit des influenceurs sur Instagram et les médias belges qui ont accompagné Damso. Alors que plusieurs confrères s’attendaient à l’organisation d’une conférence de presse ou une rencontre avec les journalistes, cela n’a pas été le cas. Un silence radio s’est installé.

Sur le plan artistique de l’événement, c’était alarmant. Lui, qui a décidé de faire un retour aux sources, la réaction de Damso a fait froid au dos à un grand nombre de participants durant cette soirée. De son arrivée dans la salle à son départ, l’artiste n’a pas daigné se saisir le micro pour un simple : « Bonsoir Kinshasa » a fait savoir Stéphanie Swi l’une des invités à la soirée. Cette présentatrice de l’émission Afrovibes sur Kin 24 TV, préfère que le lancement de « QALF » à Kinshasa soit classé parmi le flop.

Et si Booba avait raison ?

Trop taquin, mais un vrai connaisseur de l’industrie musicale, l’artiste rappeur Booba et ancien patron de Dems, avait dénoncé l’amateurisme de son actuelle l’équipe depuis le jeudi 17 septembre 2020, soit quelques heures avant la sortie de « QALF ».

« Elle, c’est Anissa (manager de Damso, NDLR), quelques années, grâce à son incompétence, son amateurisme et sa soif de pouvoir, elle nous a flingué un incroyable artiste. Quant à lui, il a chopé l’melon avant même d’être arrivé au rayon fruits et légumes. Vie sur nous », a écrit le duc de Paris sur son compte Instagram.

Contactez la rédaction au +243 810000579

Damso est promoteur de « Vie sur nous Fondation » qui a son siège à Kinshasa afin de militer sur les travaux forcés aux enfants dans les carrés miniers où les expatriés les exploitent pour creuser le cobalt. Dans son titre « Pour l’argent » tiré dans le projet « QALF », Dems s’adresse aux autorités rd-congolaises qui trouvent normal, les atrocités que traverse la population de l’Est de la Rd-Congo.

Sur les réseaux sociaux, d’aucuns, pense que l’équipe de l’artiste l’a empêché de se rapprocher de son public de Kinshasa et un autre dit que la promotion du projet dans la capitale n’a pas fait beaucoup de bruits comme on s’y attendait. Est-ce que c’est la faute à Damso ou à son équipe managériale ? La question reste pendante.

Lire aussi :

Damso explique pourquoi il a choisi de sortir son album « QALF » en Rd-Congo

ETIENNE KAMBALA

Redaction Eventsrdc

Articles récents

Lire aussi x