Obsèques de Ndaye: Marie-France Ndaye charge son frère Thierry, lave Papy Niango et son équipe

Fille de la légende Ndaye Mulamba, décédée le 26 janvier 2019 en Afrique du Sud, Marie-France Ndaye, depuis Londres, a tenu à rétablir les faits au sujet d’un prétendu détournement prêché haut et fort par son frère Thierry.

Ce dernier distille sur les réseaux sociaux et autres canaux de communication des allégations selon lesquelles Papy Niango, ancien ministre des Sports, et son équipe ont détourné une somme d’environ USD 30.000 destinée aux enfants du défunt.

Une pure invention, selon les organisateurs qui font savoir: « dans les différentes rubriques du budget d’organisation, aucune ne faisait mention de l’argent à remettre aux enfants du défunt« . Et de préciser: « par bon sens, nous avons décidé de remettre, via le comptable public, à la famille Ndaye le reliquat au terme de l’organisation des obsèques. Ce, à condition que la famille désigne une personne devant signer une décharge en son nom« .

La disposition prise par les organisateurs pour raison de transparence, n’a guère arrangé les intérêts égoïstes de Thierry qui, selon sa soeur Marie-France, a voulu se faire de l’argent derrière le dos de son père décédé.

«Thierry cherche à diviser tout le monde pour soutirer de l’argent. Il est à Kinshasa pour se faire de l’argent à la faveur des obsèques de notre papa», a laissé entendre la fille de Ndaye visiblement remontée face à l’attitude peu orthodoxe de son frère et de nature à souiller la réputation de la famille du recordman du nombre de buts marqués en une seule édition de la CAN.

Marie-France a en outre fustigé: «Aux obsèques, il a voulu à ce que les gens sachent qu’il a le monopole de la famille. Thierry est à Lubumbashi et papa a souffert pendant longtemps mais il n’est jamais venu à son secours. D’ailleurs, il n’était pas en bon terme avec papa».

ETIENNE KAMBALA

Read Previous

Face aux problèmes qui ruinent le 4ème Pouvoir, Junior Kulele préconise les états généraux de la presse et de la communication

Read Next

« Lisapo.info », un portail qui propose autrement l’information de proximité de Kinshasa

Most Popular