RDC : La gratuité de l’enseignement, un véritable coup de pouce pour le développement de la Rd-Congo

C’est depuis septembre 2019 que le système éducatif rd-congolais prenait une nouvelle tournure avec l’application de la gratuité de l’enseignement publique de base par le gouvernement.

Un investissement ambitieux dans le capital humain, d’autant plus que l’éducation est directement mentionnée dans la Constitution rd-congolaise et repris parmi les indicateurs mondiaux de cinq objectifs de développement durable.

Dans la logique de cette avancée, le gouvernement avait augmenté la part de l’éducation dans son budget voté de 11,6% en 2017, à 21,8% en 2021. Un stimulus directe avec un impact tangible sur le taux d’accès à l’enseignement de base.

À en croire l’institut national des statistiques et l’observatoire des crises de la République Démocratique du Congo, au moins 3 millions d’enfants supplémentaires se sont inscrits à l’école primaire à travers le pays, et les l’inscriptions à l’école secondaire ont également augmenté. De surcroît, cette démarche a favorisé l’accès à l’éducation en général et a permis d’une manière particulière d’accroître le taux de scolarisation des filles dans le pays. Et plus celles-ci sont scolarisées, moins elles seront contraintes à se marier précocement, davantage les femmes siègeront dans les parlements et occuperont des postes de direction.

En dépit de ces avancées, des défis subsistent encore notamment le financement par le gouvernement du système éducatif et la saturation des salles de classe. Pour palier au financement de cette disposition constitutionnelle, le gouvernement coopère avec la Banque Mondiale et pour la saturation des élèves, la construction des classes est prise en charge dans le cadre du programme de développement à la base 145 territoires financé grâce au budget national.

Néanmoins, la gratuité de l’enseignement demeure parmi les prouesses du premier quinquennat du président Félix Antoine Tshisekedi.

GLODY NDAYA

Read Previous

Foot – AS V.Club : Bestine Kazadi destituée, Deo Vuadi désigné président de la coordination par intérim !

Read Next

Lilou Punch revient au-devant de la scène avec « N’importe quoi »

Most Popular