Post Widget 1

Post Widget 2

RDC – Religion : L’église catholique envisage la reprise progressive des activités

RDC – Religion : L’église catholique envisage la reprise progressive des activités

Considérant les biens spirituels des fidèles, le cardinal Fridolin Ambongo a, à travers, une correspondance adressée aux curés de l’Archidiocèse de Kinshasa, le 27 juin 2020 a donné quelques dispositions concernant la reprise des célébrations des sacrements au sein des paroisses catholiques de Kinshasa (RDC), durant cette période de crise sanitaire, suspendue le 24 mars 2020, au début de la pandémie à Kinshasa.

Selon le cardinal, trois mois après cette suspension, la situation sanitaire n’ayant pas changé et tenant compte de la prise de conscience des fidèles du danger que représente le coronavirus, il y a lieu de reprendre avec la célébration de certains sacrements, mais en respectant les mesures barrières en vigueur.

Fridolin Ambongo décide donc ce qui suit :

– le baptême des bébés et le mariage peuvent être célébrés. Cependant, le célèbrant veillera à renouveler l’eau baptismale ;
– la célébration eucharistique, l’organisation de plusieurs célébrations par jour pour répondre à la demande des fidèles ;
– les prêtres se rendront disponibles pour les confessions individuelles en respectant la distanciation sociale ;
– si cela convient, les prêtres visiteront les malades. Au besoin, ils leur administreront l’onction des malades.

Au-delà de tout, le cardinal insiste sur la désinfection du lieu et des objets de culte avec leurs dépendants entre autres, les linges liturgiques, la chapelle et la sacristie. Il rappelle également que les fidèles malades ou qui présentent certains symptômes de coronavirus sont priés de rester à la maison. Il insiste que les prêtres, les acteurs litirgiques ainsi que les fidèles laics ne sont pas épargnés par cette mesure.

GLODY NDAYA

Redaction Eventsrdc

Related Posts

Read also x