RDC – Vulgarisation de la loi portant code du numérique : Comment le gouvernement compte-t-il s’y prendre ?

Adoptée à l’assemblée nationale depuis le 4 avril 2023, la loi portant code du numérique concerne tant les utilisateurs de l’internet que les acteurs qui évoluent dans la tech. Composée de plus d’une centaine de pages, cette loi qui vient poser les bases juridiques dans le secteur du numérique rd-congolais mérite d’être vulgarisée comme il se doit pour faciliter son adoption auprès de sa cible.

Pour ce faire, le gouvernement doit adopter des stratégies adaptées à toutes les couches de la population pour épargner les utilisateurs à certains cas d’atteintes. À ce jour, quid des méthodes mises en place par le gouvernement rd-congolais pour vulgariser cette loi ?

Répondant à cette question, Patrick Kabamba estime que le gouvernement doit dans un premier temps simplifier le langage juridique pour faciliter sa compréhension auprès de la population, avant de mettre en place une campagne de vulgarisation de ce code. « Pour vulgariser cette loi portant code du numérique, je pense qu’il sera primordial de commencer par simplifier et adapter le langage juridique pour permettre à la population de comprendre et de participer aussi au processus car, il est vrai que personne ne retiendra plus d’une centaine de pages, mais la vulgarisation elle, doit commencer par se focaliser vers cet objectif à faire connaitre aux gens que ce code existe d’abord et que l’on peut se référer en cas de besoin pour connaitre la loi ou cas de certaines litiges », a-t-il dit.

Et de rajouter : « En second lieu, il faudra  identifier clairement le sujet et les objectifs de ce code. Il est important d’expliquer la raison pour laquelle ce code numérique a été créée ou proposer l’objectif qu’il cherche à atteindre. Il faudra aussi utiliser un langage simple et accessible. Il faudra éviter que dans cette communication, il y ait des termes trop techniques, des jargons trop juridiques qui peuvent être difficile à comprendre pour le grand public. »

Selon Patrick Kabamba, pour communiquer sur cette loi, il faudra utiliser différents supports populaire. Utiliser différents médias pour transmettre le message, par exemple des vidéos de présentation, des dépliants, des postes sur les réseaux sociaux, des spots à la télévision et à la radio. Il faudra, pense-t-il, impliquer aussi les citoyens c’est-à-dire le peuple lui-même.

« Il faudra par exemple organiser des débats publics, dans des écoles, des universités, des séances de questions-réponses pour impliquer le peuple ou les citoyens dans le processus de communication et pour leur permettre aussi d’exprimer leurs préoccupations et leurs opinions par rapport à ce code. Il faudra aussi toucher les points du code qui affectent réellement de manière concrète les citoyens dans leurs vies quotidiennes en fournissant des exemples pratiques. En dernier lieu, il faudra aussi utiliser des associations et des organisations spécialisées en ce terme et travailler avec elles pour aider à vulgariser ce code à leur public », a-t-il déclaré.

S’appuyer sur les acteurs du secteur des TIC pour aider à la vulgarisation de la loi portant code du numérique

De son côté, Gad Nsimba, informaticien de formation et spécialiste en cyber sécurité estime qu’au-delà des medias traditionnels et les réseaux sociaux, le gouvernement peut recourir aux acteurs du secteur des technologies de l’information et de la communication pour vulgariser davantage cette loi. « Il est important de diffuser les informations sur cette loi auprès des utilisateurs de l’internet et des acteurs du secteur des TIC c’est-à-dire des startups en organisant des campagnes de sensibilisation et des sessions de formation à travers des médias traditionnels mais surtout les réseaux sociaux. Ces voix peuvent être utilisées pour diffuser des informations sur la loi portant code du numérique et les obligations qu’elle impose. Le gouvernement rd-congolais peut également s’appuyer sur les acteurs du secteur des TIC pour aider à la vulgarisation de cette loi », a-t-il dit.

Il propose par ailleurs que les entreprises et les opérateurs des télécommunications incluent les informations sur la loi dans leur communication avec leurs clients. Les organisations de la société civile et les associations professionnelles du secteur des TIC peuvent, rajoute-t-il, également jouer un rôle important dans la diffusion de l’information sur cette loi.

Et de poursuivre : « Par exemple un site Web officiel dédie à la loi et aux règles qui en découlent pourra être mis en place avec des informations claires et accessibles pour les utilisateurs de l’internet et les acteurs du secteur des TIC. La vulgarisation de cette loi portant code du numérique en Rd-Congo est un enjeu crucial pour garantir une utilisation sure et légale de l’internet et des technologies de l’information dans le pays », conclut-il. Pour vulgariser la loi portant code du numérique, il y a nécessité pour le gouvernement de mettre en place plusieurs stratégies pour que le contenu de ces textes soit adopté auprès de la population afin d’éviter de cas d’atteintes.

Lire aussi :

RDC : Le code du numérique adopté à l’Assemblée nationale

GLODY NDAYA

Read Previous

Festival du Film Européen : « La vie est belle » de Mwenze Ngangura ouvrira le bal

Read Next

RDC – Médias : L’émission Zappe pas ton Neveu fait son come-back !

Most Popular